Archive pour le Tag 'nouvelle'

Il y a 104 ans…

titanic_new_york_herald_frontLe 16 avril 1912, le monde entier apprend la nouvelle du naufrage du Titanic.
Quelques privilégiés ont appris la catastrophe la veille par la TSF et le téléphone, mais ce n’est que le 16 avril au matin, avec la parution des journaux, que la population mondiale est informée.
Ce jour-là, les éditions de quotidiens battent des records de vente.

 

L’été

ER 063

La nouvelle carte des régions

carte de France
Les députés ont adopté aujourd’hui le premier volet de la réforme territoriale prévoyant une nouvelle carte de France constituée de 13 régions métropolitaines au lieu de 22.
Le projet de loi a été approuvé par 261 députés contre 205 non et 85 abstentions.
Il faut maintenant attendre l’automne pour une seconde lecture au Sénat et les éventuelles modifications.
Les parlementaires débattront aussi du second volet concernant les compétences de ces grandes régions au détriment des Conseils généraux.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Vous pouvez voter ci-contre.

Le jeu dangereux

Jeu dangereux Nouvelle de Stefan ZWEIG

En vacances au bord du lac de Côme, le narrateur rencontre un homme vieillissant. Un soir, celui-ci lui confie que, contrairement à ses habitudes, il vient pour la deuxième année et en explique la raison.
L’année précédente, parmi les hôtes de l’hôtel, il remarque une jeune Allemande de seize ans qui semble s’ennuyer ferme entre sa mère et sa tante. Aussi lui écrit-il une première lettre anonyme dans laquelle il lui parle d’elle en termes flatteurs. Chaque jour, une autre lettre lui parvient et il s’amuse de la transformation de sa conquête qui épie discrètement, parmi les occupants de l’hôtel, le personnel et les individus qui vont et viennent à proximité, pour essayer de découvrir l’auteur des missives qui deviennent de plus en plus enflammées.
Un matin, l’homme découvre la jeune fille dont les yeux rougis cherchent en vain son amoureux mystérieux. Il comprend alors qu’elle doit partir…
Un récit très court mais très intense.

 

La gouvernante

la-gouvernante-190007-250-400 Nouvelle de Stefan ZWEIG

Deux adolescentes de douze et treize ans constatent que, depuis quelque temps, leur gouvernante n’est plus la même. L’aînée devine qu’elle doit être amoureuse de leur cousin Otto qui vit avec eux pour le besoin de ses études.
Inquiètes et curieuses, elles écoutent aux portes et découvrent qu’elle a un enfant.
Ce secret donne des ailes à leur imagination ; elles attribuent la soudaine tristesse de la jeune femme au manque qu’elle a de son enfant, sans pouvoir y associer le départ subit de leur cousin.
Puis elles surprennent une conversation entre la gouvernante et leur mère qui leur semble très autoritaire et méchante dans ses propos insultants tandis que leur chère gouvernante parle tellement bas que ce murmure alimente encore leur imagination et leur haine grandissante envers leur mère.
Tandis qu’elles décident d’offrir un bouquet de fleurs à leur gouvernante pour la consoler et lui témoigner leur amitié, elles apprennent qu’elle a quitté la maison. Elles somment leurs parents de s’expliquer ; surpris, ils découvrent alors la lettre laissée par la jeune femme sur son lit…
Un texte tout en subtilité dans l’analyse des sentiments, comme sait si bien le faire cet auteur passé maître dans l’art de la nouvelle.

Destruction d’un coeur

Destruction-dun-coeur_7195 Nouvelle de Stefan ZWEIG

Un homme d’affaires est en vacances dans un hôtel avec son épouse et sa fille unique.
Alors qu’il est réveillé à l’aube par une crise de tachycardie, il se lève et déambule dans le couloir pour ne pas réveiller sa femme. C’est alors qu’il surprend sa fille sortant d’une chambre pour rentrer dans la sienne. Elle ne l’a pas vu, mais lui comprend que sa petite fille a grandi et qu’elle a des amants.
Ce constat le révulse et il décide de parler à son épouse. Mais quand il se trouve face aux deux femmes, il redevient ce qu’il est dans sa vie privée : un homme lâche.
Durant toute son existence, il n’a vécu que par son travail pour offrir à sa femme et à sa fille la vie facile et insouciante qu’elles apprécient.
Lorsqu’il les rejoint dans le salon où elles bavardent avec deux jeunes gens dont l’un, voire les deux, est certainement l’amant de la jeune fille, il est révolté mais se conduit de telle manière qu’il se ridiculise à leurs yeux, au point de susciter le mépris de sa femme et la honte de sa fille. Bientôt ignoré de tous, il se recroqueville sur sa rancœur.
Quand il parvient enfin à annoncer à sa femme sa décision d’abréger leurs vacances, celle-ci est ulcérée. Aussi part-il seul. Malgré la promesse des deux femmes de bientôt le suivre, elles n’en font rien et lui demandent au contraire, par télégramme, de leur envoyer un peu d’argent.
Lui commence à dépérir, petit à petit, sans que personne s’intéresse à ses états d’âme puis à sa santé.
On assiste ainsi à la lente dégradation physique et mentale de cet homme qui n’a vécu que pour le confort des deux êtres qui lui sont chers.

Bien écrit et palpitant.

 

Le bonheur est dans le pré

Le bonheur est dans le préNouvelle d’Emmanuelle CART-TANNEUR

Comme dans la célèbre émission télévisée, un agriculteur vit seule dans sa ferme isolée, entourée par une nature qui fait rêver les citadins…
Lui, qui vit au rythme de ses vaches et des saisons qui décident des travaux dans son exploitation, ne rêve pas forcément à l’amour. Mais quand même, une femme à ses côtés… Alors quand il entend à la radio un appel pour participer à une émission dont l’enjeu est de lui faire rencontrer l’amour, il s’inscrit. Il ne va pas tarder à regretter sa solitude passée…
Extraite du recueil « Ainsi va la vie », cette nouvelle pleine d’humour n’en est pas moins une tragédie…

Home sweet home

Home sweet home Nouvelle d’Anita BERCHENKO

Kate aime tellement sa petite chatte surnommée Sweety qu’elle veille rigoureusement à faire respecter la consigne dans sa maison d’hôtes : ne jamais ouvrir les fenêtres et bien fermer les portes avant de sortir afin que Sweety ne puise s’échapper.
Mais les chats n’en font qu’à leur tête et un jour, Sweety profite d’un moment d’inattention pour s’aventurer dehors…
Nouvelle extraite du recueil « Les Hirondelles sont menteuses ».
Très bien écrit, ce récit n’offre aucune surprise mais une petite touche psychologique intéressante.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_