Archive pour le Tag 'lettres'

Le livre de Gilbert Coqalane

ER 058

Ecrivez-moi…

1e couverturePromo pour la Saint-Valentin :
1 ouvrage dédicacé + 1 recueil de poésie pour 10 euros frais de port inclus.

L’histoire :
« En 1995, Paul passe une petite annonce sous la rubrique « Rencontres » d’un hebdomadaire nancéien ; Catherine répond. Le jeune homme cependant, pour des raisons qu’il ne dévoile pas, ne souhaite pas une rencontre physique avec une femme ; un échange épistolaire semble lui suffire. Pensant le faire bientôt changer d’avis, Catherine accepte sa proposition.
Les lettres se succèdent, le ton évolue, les sentiments s’affirment. Pourtant, Paul refuse toujours une relation amoureuse traditionnelle. Son amour et son désir, c’est sur le papier qu’il les exprime. Catherine se prend au jeu de cette séduction un peu surannée. Aux révélations éparpillées au fil des courriers, Catherine finit par comprendre pourquoi l’homme qu’elle aime ne sera jamais pour elle qu’un amant épistolaire.
Plus qu’un roman d’amour, plus qu’un récit érotique, « Ecrivez-moi… » est un témoignage de notre temps. Sur une année, un homme et une femme vont se parler, se confier et s’aimer sans jamais se voir. »

Pour recevoir ces deux ouvrages, contactez-moi : isabelle.chalumeau@orange.fr

Ce roman dont je suis l’auteur (je signais alors uniquement Zaz) a été publié en 2006, mais il n’a pas pris une ride, car il n’y a rien de plus intemporel qu’une histoire d’amour !

Un homme à distance

Un homme à distance dans Livres lus un-homme-a-distance-150x150 Roman de Katherine PANCOL

Kay Bartholdi est libraire à Fécamp. Un jour, son assistante lui fait part de la visite d’un homme, un Américain, qui a laissé une commande importante de livres à envoyer à l’adresse qu’il a indiquée. Kay lui envoie le colis avec un petit mot ; Jonathan Shields lui répond. Une correspondance se développe entre les deux personnages et évolue au gré de leurs lectures qui entraînent des confidences. Mais la jeune femme se méfie car elle a vécu un grand chagrin d’amour et ne veut en aucun cas retomber dans les filets de l’amour, étrangement lié à la souffrance dans son esprit. Mais lorsque Nathalie, son assistante, lui révèle que le monsieur en question a l’âge d’être son père, voire de son grand-père, Kay se détend et se livre un peu.
Leur correspondance suit leurs humeurs ; ils se disputent parfois, l’un et l’autre jaloux des sentiments de l’autre. Jonathan parfois est maladroit dans les mots qu’il écrit et Kay immédiatement se rétracte, imitant l’huitre dans sa coquille. L’Américain alors ne sait comment se faire pardonner et déploie des trésors de style pour toucher le cœur de la Française. Leur relation épistolaire est d’ailleurs essentiellement basée sur les livres qu’ils se conseillent mutuellement et chacun semble dévoiler la personnalité et le vécu du lecteur, éclairant l’autre un peu plus sur son histoire et son passé. Les révélations sont d’ailleurs parfois très troublantes, au point que Kay se demande qui donc est véritablement Jonathan Shields, cet homme qui semble trop bien la connaître…
Une très belle histoire qui se lit en quelques heures. Une fois le livre ouvert, on ne le referme plus avant d’avoir lu la dernière ligne.
Ayant écrit moi-même un roman épistolaire il y a quelques années, le livre m’intéressait d’emblée et j’étais curieuse de savoir comment un autre auteur avait traité le sujet. Je n’ai pas été déçue.
C’est un très grand petit livre, à découvrir absolument ! 




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_