Archive pour le Tag 'héros'

Il y a 212 ans…

Toussaint_Louverture1624Le 7 avril 1803 décède François-Dominique Toussaint Louverture, héros haïtien.
Né esclave en 1743, il est le plus grand dirigeant de la Révolution haïtienne et devient gouverneur de Saint-Domingue (le nom d’Haïti à l’époque).
En octobre 1801, Bonaparte envoie une armée de 20000 hommes commandée par le général Charles Leclerc.
Ayant subi de lourdes pertes, l’armée française capitule devant les anciens esclaves en mai 1802.
Leclerc invite Toussaint Louverture à conférer avec lui à la plantation Georges. À peine le chef noir s’y présente-t-il qu’il est arrêté.
Prisonniers, François Toussaint Louverture et sa famille quittent le pays.
Au moment de monter sur le navire, il prononce ces mots célèbres : «En me renversant, on n’a abattu à Saint-Domingue que le tronc de l’arbre de la liberté, mais il repoussera car ses racines sont profondes et nombreuses».
Sur ordre de Napoléon, François-Dominique Toussaint Louverture est enfermé sans jugement dans l’un des endroits les plus froids qui existent en France : le fort de Joux dans le Jura où il mourra.

Un héros nancéien très discret

ER 148

Le petit héros

Le petit héros Nouvelle de Fiodor DOSTOÏEVSKI

Un jeune garçon d’une douzaine d’années est envoyé en vacances d’été chez un parent propriétaire d’une belle maison dans la campagne proche de Moscou.
Lors d’une fête, il fait la connaissance de Mme M***, une belle jeune femme dont le garçon tombe amoureux. L’amie de Mme M*** ne se gêne pas pour câliner le garçon et le mettre mal à l’aise.
Un jour, pour éblouir l’assistance, il décide d’enfourcher un cheval réputé intraitable et manque de peu d’être désarçonné. Cet acte de bravoure lui vaut néanmoins d’être accepté dans la compagnie des adultes et il peut donc côtoyer celle qui fait battre son cœur.
Cependant, le hasard veut qu’il soit témoin d’une émouvante scène d’adieu entre Mme M*** et un beau jeune homme. Le garçon réalise que la jeune femme a un amant. Blessé dans son amour, il récupère la lettre d’adieu malencontreusement échappée de la poche de Mme M***. Va-t-il la trahir ou devenir son complice ? Ce qui est sûr, est que cet été-là, le garçon a quitté le monde de l’enfance.
Une nouvelle d’une quarantaine de pages, sans grand intérêt sauf mon respect pour le grand Dostoïevski !




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_