Archive pour le Tag 'fil'

Il y a 110 ans…

Glidden77Le 9 octobre 1906 décède Joseph Farwell Glidden, fermier américain inventeur du fil de fer barbelé.
Né en 1813, il s’inspire du modèle inventé par le Français Louis Jannin en l’améliorant grâce à une grande facilité de déploiement.
il dépose le brevet et construit la première machine capable de produire le fil de fer barbelé en grande quantité.
Très rapidement, les éleveurs américains équipent leurs champs de clôtures munies de fer barbelé, augmentant ainsi le rendement des élevages et la rentabilité des terres.

Virginie Hocq « sur le fil »

De retour de Tomblaine où nous avons assisté au spectacle de Virginie Hocq « sur le fil » à l’espace Jean Jaurès.
Invitées par NASA Toyota d’Essey-les-Nancy, la soirée à commencé par un buffet préparé par le traiteur Lalvée, meilleur ouvrier de France. Puis une heure et demie de rire à s’en faire mal aux côtes!
Merci Toyota pour cette excellente soirée. Ça fait du bien de rire !!!

Virginie Hocq 1

Virginie Hocq 2

Virginie Hocq 3

Virginie Hocq 4

Elle marchait sur un fil

Elle marchait sur un fil Roman de Philippe DELERM

Marie est attachée de presse indépendante. Mais Marie est surtout une femme abandonnée par son conjoint.
Ils n’étaient pas mariés, mais elle et Pierre avaient une longue vie de couple derrière eux et un fils en commun qui leur a donné une petite-fille, Léa, dix ans.
Marie avait supporté les infidélités de Pierre qu’elle mettait sur le compte d’un appétit sexuel plus grand… Mais la rupture pour une jeunette est difficile à accepter.
En séjour seule dans leur maison de vacances en Bretagne, elle fait la connaissance des nouveaux propriétaires de la maison mitoyenne et d’un groupe de cinq jeunes gens amateurs de théâtre.
Alors un élan d’espoir envahit Marie. Va-t-elle pouvoir, avec et grâce à eux, réaliser le rêve avorté avec son fils Etienne qui avait refusé son idée de monter une pièce de théâtre avant de définitivement abandonner sa carrière naissante de comédien pour une vie plus conventionnelle ?
Marie s’investit entièrement dans ce projet et entraîne avec elle sa petite-fille, aussi passionnée qu’elle.
Pour la gloire ou la désillusion ?
Un petit roman superbement écrit, sans périphrases ni avalanche d’adjectifs et adverbes. Un style épuré, concis et efficace avec une fin abrupte à laquelle on s’attend un peu, mais qui surprend quand même…
A lire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_