Archive pour le Tag 'enfant'

L’enfant de la grâce ! et de la réconciliation ?

Ceux qui me connaissent bien le savent : je n’aime pas les gosses ! Et encore moins les bébés ! Je les trouve généralement bruyants, sales et terriblement ennuyeux !
Hormis mon fils, enfant adorable, quelques-uns parviennent à m’intéresser, comme ce petit bonhomme dans la famille de Monique qui sut très tôt s’exprimer et se comporter en enfant civilisé et non en sauvage qui hurle et court partout ! Le plus insupportable étant ceux qui se comportent ainsi dans les restaurants ! Alors que je me plaignais récemment à un serveur de la présence de nombreux enfants dans l’établissement, il eut cette réplique délicieuse : « On devrait les accrocher à des anneaux, comme les chiens aux portes des magasins ! »
Bref, les bébés souvent m’insupportent, mais vendredi, au vernissage d’une exposition, j’ai fait la connaissance d’un petit Maxime tout à fait extraordinaire !
Âgé de huit mois, il accompagnait sa maman, sagement assis dans sa poussette. Dès que je me tournai vers lui, il me lança un sourire lumineux et je me sentis fondre. Perplexe, je demeurai immobile, m’attendant à des cris et des pleurs. Mais non, il me regardait toujours et souriait ! Alors je m’accroupis et tentai sur lui le seul jeu que je connaisse : celui de la petite bébête qui monte ! Sous mes doigts qui escaladaient ses jambes puis son torse, le bébé se trémoussa puis lança un petit gloussement lorsque mon index toucha brièvement le bout de son nez. Et il me regarda, manifestement désireux de sentir encore une fois la bébête monter à l’assaut de son nez ! Puis une troisième fois, et une quatrième… Etonnée moi-même, je ne me lassais pas d’entendre les grelots de son rire ! Jusqu’à ce que la maman s’éloigne de quelques pas et que le bébé émette une sorte de gémissement et que sa bouche se torde. De toute évidence, il allait bientôt se mettre à crier !
Ouf ! le monde rentrait dans l’ordre ! Je pouvais me relever et cesser d’imiter les mamies gâteuses qui souvent m’horripilent !…

Le viol moins grave que l’avortement…

Ainsi le cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la congrégation pour les évêques au Vatican, a-t-il justifié l’excommunication de la mère d’une petite Brésilienne de 9 ans.
L’enfant, violée par son beau-père, a avorté de jumeaux alors qu’elle était enceinte de quinze semaines. L’excommunication a été étendue à toute l’équipe médicale qui a pratiqué l’intervention mais pas au beau-père car « le viol est moins grave que l’avortement » a expliqué Giovanni Battista Re. Et d’ajouter : « C’est un triste cas, mais le vrai problème est que les jumeaux conçus étaient deux personnes innocentes, qui avaient le droit de vivre et qui ne pouvaient pas être supprimées« .

Lorsque j’entends ce genre de propos, j’avoue que mon sang ne fait qu’un tour et j’ai des pulsions meurtrières envers ceux qui les profèrent car, à mes yeux, ils ne valent guère mieux que les violeurs qu’ils excusent, en quelque sorte.
Que sait un homme en général des séquelles d’un viol ? D’une petite fille de surcroît ! Comment cette enfant, abusée par un adulte proche, va-t-elle pouvoir grandir, vivre et aimer ? A l’âge où une fillette joue à la poupée, cette petite aurait dû mettre au monde deux bébés, fruits d’un immonde abus de pouvoir et de confiance ? Ainsi supprimer dans l’oeuf deux êtres humains en devenir serait-il plus grave que cet acte barbare qu’est le viol d’une petite fille de neuf ans par un homme dont le devoir, après avoir épousé la mère, était de la protéger ? Certes, ces futures deux personnes étaient innocentes. Mais la fillette n’est-elle pas aussi une victime innocente ?

En lisant cet article, je me demande de quoi se mêle l’Eglise. Et je me demande surtout si la justice des hommes punira le violeur à la hauteur de son crime, si tant est qu’un tel châtiment existe… Et moi qui suis résolument contre la peine de mort, je me prends à rêver de la loi du talion et à souhaiter que ce criminel soit puni par là où il a péché !!! Avant de reprendre mon souffle et de me souvenir que ces hommes-là sont aussi des malades…

Streap-teaseuse et ange-gardien

ER 016

Je ne suis pas pour la délation, mais là, j’applaudis et félicite la jeune femme !

Il y a 88 ans…

Il y a 88 ans... josephine_baker16-202x300Le 2 octobre 1925, la danseuse métissée née aux USA, Joséphine Baker, débute dans une revue à Paris.
Après avoir adopté la nationalité française en 1937, elle se mobilise dès 1939 pour la Croix Rouge et gagne le Maroc où elle fait du renseignement pour la France libre. Elle s’acquitte ainsi d’importantes missions. Alors qu’on reprochera leur attitude ambiguë à des artistes comme Mistinguett, Maurice Chevalier ou Arletty durant l’occupation allemande, Joséphine Baker obtiendra la Légion d’honneur pour les services rendus.
Ne pouvant avoir d’enfants, elle achète un domaine en Dordogne et y accueille avec son époux Jo Bouillon des enfants de toutes origines qu’elle a adoptés et qu’elle appelle sa tribu arc-en-ciel. Elle y engloutit sa fortune et multiplie les concerts pour poursuivre son œuvre.
Elle tombe malade au cours d’une revue en 1975 et meurt le 12 avril de cette même année, âgée de 69 ans.
Elle est la première femme américaine à avoir reçu les honneurs militaires français à ses funérailles

Il y a 82 ans…

Il y a 82 ans... Lindbergh_a119

Le 22 juin 1930 naît Charles Augustus Lindbergh, fils du pionnier de l’aviation américain.

A l’âge de 20 mois, l’enfant est enlevé et son cadavre sera retrouvé dix semaines plus tard.

Après deux ans de recherche, la police emprisonne Bruno Richard Hauptmann. L’homme sera exécuté en 1936.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_