Archive pour le Tag 'Eclats'

Eclats de vie

Eclats de vie dans Livres lus Eclats-de-vie-150x150 Recueil de pensées de Jeannette INSURGE

La tendresse… Laetitia ou la mort d’un enfant de quatre ans… Une petite fille malheureuse…
Mais que l’on ne s’y trompe pas, « Eclats de vie » ne se limite pas à l’émotion, à la tristesse, à la mort. Il y a en effet des textes franchement drôles, comme celui du petit chien qui pue charogne. La ruse développée pour traquer l’animal et le mettre sous la douche est venue à bout de mes tentatives de retenue pour ne pas déranger ma compagne qui lisait à mes côtés ; j’ai éclaté de rire et elle a dû patienter avant d’apprendre la raison de mon hilarité débridée. Idem pour le texte sur les grandes surfaces !
À côté de ces scènes rocambolesques, il y a des paragraphes de pure poésie et d’amour inconditionnel. Il y a la lutte acharnée contre la maladie, l’injustice d’une société, la muflerie des médecins, la stupidité des administrations.
Ces « Eclats de vie » sont des instantanés avec la palette de sentiments que chaque être humain déploie au cours d’une existence. Les mots de Jeannette Insurgé sont des claques, des baisers, des coups de poing, des caresses. Ses mots enchantent, dérangent, bouleversent, renversent le lecteur, le poussent dans ses ultimes retranchements par leur poésie, leur crudité, leur douceur, leur violence.
Ces « Eclats de vie » sont truffés d’a priori, de jugements à l’emporte-pièce, d’excès en tout genre ; on y trouve même un procès injuste à Verlaine avec en prime un poème mal retranscrit ! Mais alors même que cette prose au style du langage d’aujourd’hui parfois m’agace par son côté trop oral, par ailleurs elle me subjugue, elle me fascine et me transporte par sa truculence et son immense sincérité.
Si vous voulez sortir des sentiers battus pour vos lectures de l’été, précipitez-vous sur le site de la FNAC pour acquérir ce livre qui ne vous laissera pas indifférents. Mais attention, lire de l’« Insurgé », c’est prendre un risque voire deux : subir le chaud et froid de ces chroniques, et devenir accro à cette écriture qui défie tous les codes et vous soulève de terre. A la fin des 300 pages, j’ai hésité entre le k.o. et la poussée d’énergie. Mon commentaire a été : « Putain… ! ».
Il se trouve que l’auteur est une amie très chère, mais cette critique est sincère et objective. Ni elle ni moi ne pratiquons la flagornerie, sachant que l’amitié n’y survivrait pas.

 

 

 

 

 

 

 




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_