Archive pour le Tag 'concours littéraire'

« La Confession d’Anna » en lice pour le Prix Erckmann-Chatrian

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Mon dernier ouvrage, un roman intitulé « La Confession d’Anna » participe au Prix Erckmann-Chatrian, le Goncourt lorrain.
J’avais déjà participé en 2009 avec « La Lavandière d’Igney », tome 1 de ma saga familiale intitulée « Colin-Maillard » et j’avais eu la joie d’être sélectionnée, avec 17 autres concurrents, pour participer au Prix.
Je croise donc les doigts pour que le jury apprécie « La Confession d’Anna » qui se trouve, bien malgré moi, en pleine lumière de l’actualité mondiale puisque l’action se passe en partie en Ukraine.

J’en profite pour rappeler que ce roman est disponible au rayon auteurs lorrains du magasin Cora à Houdemont et bien sûr directement en s’adressant à moi, mais également en version numérique pour vos liseuses sur cette page Amazon :
http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

L’enfant de l’espoir

Un enfant se prépare à découvrir le monde
Après neuf mois dedans le ventre maternel,
Issu du feu des corps, l’embrasement charnel,
Fruit conçu dans l’amour ou dans le crime immonde.

Il ne sait rien de la famille et du pays
D’accueil. Hélas ! on ne choisit ni l’un ni l’autre,
Ni les draps en satin dans lesquels on se vautre
Ni le cloaque infâme où le porc fait son nid.

Un trottoir de Manille ou la villa cossue
D’une riche banlieue attendra ce gamin
Dont les parents peut-être ont tracé le chemin :
Boulevard pavé d’or ou route sans issue.

Fusil en bakélite ou cuillère en argent,
Cette arme dans son poing fera de lui l’esclave
D’un univers cruel où chaque jour s’aggrave
L’ampleur de la misère au front de l’indigent.

Mais si rien ne s’oppose à la fureur qui gronde,
Je conserve en mon cœur l’inébranlable espoir
Qu’une lueur demain rejaillisse du noir,
Qu’un enfant se prépare à sauver notre monde.

Ce poème a obtenu le Premier Prix, Prix Charles Guérin, au Prix littéraire de Graffigny, organisé par la Ville de Lunéville et la Communauté de Communes du Lunévillois, en partenariat avec le Cercle Littéraire Léopold. Le thème du concours était « L’enfance ».
Par manque de temps, j’écris désormais très peu de poésie et ce poème est le seul de l’année, composé expressément pour ce concours. C’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai pris connaissance de ce palmarès qui m’honore.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_