Archive pour le Tag 'Bourdin'

L’héritage de Clara

L'héritage de Clara Roman de Françoise BOURDIN
Suite de « Le secret de Clara », ce roman commence avec le décès de la vieille dame de plus de quatre-vingts ans qui n’a pas su surmonter un nouveau drame : la mort d’un de de ses arrière-petits-fils. Avant de mourir, la chef de clan et gardienne des valeurs familiales, transmet le flambeau à Vincent, le fils aîné de son bien-aimé fils Charles.
Sur son lit de mort, Charles avait divulgué le secret de Clara à ses enfants, neveux et nièce. Par égard pour Clara, ses cinq petits-enfants avaient su, malgré les rancoeurs et les désirs de vengeance, rester unis autour d’elles. L’aïeule partie, le clan menace d’exploser. Certes ils se retrouvent à Vallongue, dans la maison familiale en Provence, que Clara leur a léguée en indivision. Vincent a divorcé de Magali, tombée dans l’alcoolisme. Alain exploite toujours ses oliviers sans parvenir à trouver une attache auprès de Jean-Rémi. Marie, qui a fait deux bébés toute seule, se retrouve soudain confronté à son passé. Et puis il y a Virgile, le fils aîné de Vincent, et Cyril, le fils de Marie, qui se détestent tellement qu’ils manquent reproduire le scénario dont leurs deux grands-pères ont été les principaux antagonistes. Alain, le sage de la fratrie, saura-t-il sauver le clan, avec pour leitmotiv la devise de Clara : « La famille avant tout ! » ?
Une histoire de famille bien ficelée avec des personnages très attachants. Bien sûr, c’est un peu trop conventionnel, un peu trop propret, un peu trop attendu, mais ces deux volumes offrent un excellent moment de lecture.

Le secret de Clara

Le secret de Clara Roman de Françoise BOURDIN

Clara, la soixantaine, veuve, est désormais à la tête du clan Morvan. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, elle quitte Paris et fuit avec les autres membres du clan à Vallongues en Provence, dans la grande maison de famille. Charles, son fils aîné, prisonnier en Allemagne, vient juste de rentrer. Il apprend la mort en déportation de son épouse Judith et de leur petite-fille, tandis que leurs deux garçons, Vincent et Daniel, étaient restés aux bons soins de Clara, avec leurs cousins Marie, Alain et Gauthier, les enfants d’Édouard. Lui-même n’était pas parti pour le front, réformé… Quand il se suicide, dans le bureau de la grande maison, quasiment sous les yeux de son frère Charles, Clara devine la vérité mais refusera de l’entendre : ainsi pour tout le clan, le « pauvre » Édouard s’est-il donné la mort. Et Clara espère que Charles, son fils préféré, saura retrouver la joie de vivre dans les bras d’une autre femme. Mais il refuse d’oublier Judith et assume son rôle de chef de clan, élevant ses neveux et nièce avec ses deux enfants, avec l’aide de Clara, Madeleine, la veuve d’Édouard, vivant avec eux dans le souvenir de son cher époux…
Mais les enfants grandissent et tous n’acceptent pas l’autorité de Charles, notamment le jeune Alain qui refuse de poursuivre ses études et obtient, à peine sorti de l’adolescence, après une violente confrontation avec son oncle, de repartir en Provence pour s’adonner à l’exploitation des oliviers sur le domaine familial.
Un récit vivant dans la pure tradition des sagas familiales. Un roman populaire bien écrit, de ceux qu’on ne lâche plus à peine commencés.

Comme un frère

Comme un frèreRoman de Françoise BOURDIN

Dans une auberge de village, quelque part dans le Jura, un vieillard raconte le drame qui a marqué la région.
La famille Desroches avait tout perdu en une nuit. Un gigantesque incendie avait dévasté la ferme, les écuries, le bétail, tout brûle. Les parents perdent la vie dans le brasier. L’aîné des enfants, Nathan, un colosse de vingt ans, parvient à sauver ses deux frères, Justin, simple d’esprit, et Joachim, un petit garçon de cinq ans.
Nathan prend sa vie et celle de ses frères en mains. Il fait construire une nouvelle maison sur une des terres familiales et se spécialise dans l’élevage des chevaux. Très vite, grâce à Joachim qui développe un grand talent de cavalier, il va devenir l’expert des chevaux de concours. Il se fait vite un nom dans le monde hippique.
Vis-à-vis de Justin, qu’il considère comme le responsable de l’incendie, il déploie une autorité sans faille. Envers Joachim en revanche, le géant à la fois craint et respecté dans sa région, il devient tout à la fois le père, la mère et le grand frère. Il est tout pour le jeune garçon. Depuis la nuit du drame, les deux frères font tout ensemble : ils mangent, travaillent et dorment ensemble.
Lorsque Suzanne, la fille du vieillard qui raconte l’histoire, depuis toujours amoureuse de Nathan, l’épouse, elle sait que rien ne changera à la complicité des deux frères. Elle espère longtemps que son mari, qui lui fait l’amour chaque soir, finira par rester à ses côtés ; mais il retourne toujours dans sa chambre où Joachim l’attend.
Alors quand Marie entre dans la vie de Joachim, Suzanne espère un changement. Joachim, dépendant volontaire de son grand frère, aura-t-il besoin et surtout envie de secouer le joug fraternel ?
Sixte, le père de Suzanne, qui a emménagé chez Nathan, veille. Il sent l’approche d’un nouveau drame…
Un bon livre qui se lit d’une traite.

Dans les pas d’Ariane

Dans les pas d'Ariane dans Livres lus dans-les-pas-dariane-150x150 Roman de Françoise BOURDIN

C’est la suite de « Le testament d’Ariane ».
Anne Nogaro est la seule héritière de la maison familiale, une bastide au milieu d’une forêt de pins dans les Landes, à proximité de l’océan, et d’une grosse sommes d’argent pour pouvoir payer les droits de succession. Sa tante Ariane avait tout prévu pour que sa nièce préférée, la seule de la famille à lui avoir témoigné de l’affection, puisse garder la maison.
Cet héritage inattendu a divisé la famille d’Anne : ses parents et sa sœur aînée lui en veulent de ne pas vouloir vendre et partager l’argent ; ses deux frères sont heureux pour elle et l’aident à aménager la bastide. Et c’est aussi son couple qui vole en éclats. En effet, Paul refuse d’aller habiter la bastide. Ce désaccord creuse une faille car dans le refus de Paul, Anne y voit surtout un rejet, celui de ne pas vouloir l’épanouissement de son épouse qui a jusqu’à présent consacré son existence à son mari et à son fils. Chacun campe sur ses positions et, progressivement, le couple part à la dérive, d’autant qu’Anne se sent de plus en plus chez elle, dans sa bastide. Alors quand Jérôme, son petit frère que toute la famille tient pour un raté car il n’a effectivement rien accompli jusqu’à présent, lui propose de l’aider à aménager des pièces en chambres d’hôtes, Anne accepte de tenter l’aventure pour rentabiliser la maison et lui permettre ainsi de la garder. Alors que le divorce est prononcé, le deuxième cahier constituant le journal d’Ariane vient troubler la jeune femme. Le premier, déjà, donnait un éclairage peu flatteur sur ses parents ; les révélations qu’elle découvre dans le second vont encore un peu plus la perturber. Anne Nogaro parviendra-t-elle à marcher dans les pas d’Ariane pour vivre selon ses choix en faisant fi de l’opinion de ses proches ?
Malgré un début un peu laborieux car redondant par rapport au premier tome, ce second opus est à la hauteur du premier et on dévore l’histoire jusqu’à la dernière page.

 

Le testament d’Ariane

Le testament d'Ariane dans Livres lus le-testament-d-ariane-150x150Roman de Françoise BOURDIN

Dans les Landes, une vieille dame s’apprête à faire son testament. Ariane Nogaro, descendante d’une grande famille d’exploitants résiniers, a vécu douloureusement la ruine de son père et la vente de la propriété familiale. Elle avait alors dix-huit ans et s’était juré de racheter la maison. Elle s’y emploiera durant toute sa vie, avec la seule arme dont elle dispose : la séduction. Une fois de nouveau propriétaire de sa chère bastide, elle invite son jeune frère Gauthier avec son épouse Estelle et leurs quatre enfants, deux garçons et deux filles. Mais Gauthier n’a jamais aimé cette grande bâtisse perdue au milieu de la forêt proche de l’océan. La seule qui semble sensible à la beauté et l’élégance de la bastide et des objets qu’elle recèle est Anne. Elle est aussi la seule à avoir toujours montré de l’affection envers sa tante qui passe pour une folle auprès des autres membres de la famille. Aussi Ariane a-t-elle décidé de faire de cette nièce son unique héritière.
Anne vit alors avec son mari, vétérinaire associé dans un village à l’intérieur des terres, Castets, à une vingtaine de kilomètres de Dax, et leur fils unique Léonard. Afin de concilier vie professionnelle et vie familiale, Anne a repris à mi-temps et à domicile une activité de comptable indépendant. Régulièrement, elle rend visite à sa tante qu’elle apprécie pour son originalité et son humour. Anne ne s’interroge guère sur son existence ; elle aime son mari et il lui a paru normal de l’aider à réaliser ses projets : investir dans une clinique vétérinaire et construire un petit pavillon.
Lorsqu’elle se retrouve seule héritière de la bastide des Nogaro avec un petit pécule en prime pour pouvoir s’acquitter des droits de succession, Anne ne se doute pas des conséquences désastreuses du testament d’Ariane. Car elle va devoir affronter la jalousie et la rancœur dès lors qu’elle décide de garder la bastide au lieu de la vendre comme chacun s’y attend. La famille se divise alors en deux camps…
Une belle histoire familiale en deux tomes pour un très agréable moment de lecture.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_