• Accueil
  • > Recherche : image modestie

Résultat pour la recherche 'image modestie'

Gloria ou la modestie…

Gloria ou la modestie... dans Coupures de presse gloria-034

France en décadence ?

Eh bien oui, Messieurs-Dames, qu’on se le dise : ce n’est pas une plaisanterie, il a bien été précisé aux infos de 13 h : «  Dans une commune de France, le chant du coq est devenu hors la loi !!! » : 66 euros d’amende !!!
Que voulez vous, à l’heure où des gens meurent de faim, où le chômage enfle, où le pouvoir d’achat dégonfle, où la crise est mondiale, quelqu’un a jugé indécent, et mis hors la loi, que les coqs aient envie de chanter !!!
A la suite d’une chanson d’Anne Marie David, « tu te reconnaîtras », j’avais eu l’intention de me replonger dans les archives « L’aventure du XXe siècle » d’Alain Peyrefitte ». Aujourd’hui, je l’ai fait, et là, ô surprise, je suis « tombée » sur la chronique d’un monsieur que je ne connais pas. Monsieur Jean Duché écrivait le 11 janvier 1974 la chronique suivante :

« LE COQ ET L’AUTRUCHE

Trois coqs réveillaient un mauvais coucheur, qui porta plainte. Le tribunal d’instance de Sedan le débouta, « attendu que le chant du coq présente un nombre peu élevé de décibels »
En votre âme et conscience, comment auriez vous jugé ? Quant à moi…
Attendu que le chant du coq est loin d’égaler la pétarade d’un vélo moteur, attendu que le coq, naturellement attaché à ses poules, ne traverse pas une ville à cinq heures du matin en réveillant vingt mille citoyens, attendu que l’on n’égorge pas les cyclomotoristes, pour ces motifs j’aurais relaxé les coqs. Mais…
Attendu que cet animal est un usurpateur, attendu que sa tapageuse gloriole donne au monde une image ridicule des Français, attendu  que l’alouette gauloise qui bat des ailes au soleil levant, amoureuse de la lumière, est un plus aimable symbole de notre modestie et de notre esprit, pour ces motifs j’aurais condamné les coqs au vin.
Et le plaignant ? C’est tout de même étonnant que les citadins supportent les bruits des autos, des autobus, des camions, des motos, du métro, des marteaux, des pioches, de la radio d’à côté, de la chasse d’eau du cinquième, et que les bruits de la nature les rendent fous. A moins qu’ils ne leur révèlent soudain leur folie ?
On voit, à la saison  des promenades champêtres, des enfants perdus du macadam exorcisant le chant des oiseaux avec des incantations de leurs transistors qui ressemblent assez à la chanson d’un marteau piqueur.
Ces fous ont peut-être raison. La nature est dangereuse. Les cris des bêtes nous interpellent, et nous rappellent qui nous sommes. (…)

Je ne sais pas pour vous mais moi franchement, ce monsieur, j’aurais bien aimé le rencontrer !!!

(Jeannette Insurgé – 24/04/2009) 

 

 




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_