Résultat pour la recherche 'chalumeau'

L’adieu au blog

En ce dernier jour de l’année 2016, je publie le dernier article de ce blog que je ferme après neuf années. Durant toutes ces années, plus de cinq mille articles ont été publiés !
Le 1er janvier 2008, je l’avais ouvert pour remplacer une double feuille papier intitulée « Le Petit Frimeur Lorrain » que j’envoyais chaque mois à mes amis et parents. C’était une façon originale de donner des nouvelles. L’aventure avait duré neuf ans, de janvier 1996 à décembre 2004. Neuf ans donc ! Mais c’est un hasard ! Je n’abandonne pas mon blog aujourd’hui pour qu’il ne vive pas plus longtemps que son ancêtre, en quelque sorte.
Tout simplement, un peu de lassitude est venue s’insinuer après toutes ces années. Et puis, je m’étais imposé un rythme journalier devenu un peu pesant. Sans parler du doute récurrent quant à l’utilité de cet espace davantage dédié aux autres qu’à moi-même. Certes j’écris par besoin, mais aussi pour autrui. La possibilité de poster un commentaire n’était pas aussi souvent que je l’espérais utilisée par mes lecteurs. Alors les jours d’incertitude, dans la solitude de mon bureau à l’heure où la plupart de mes fans dorment sur leurs deux oreilles, la question revenait me hanter, comme un leitmotiv agaçant : à quoi rime tout ce cirque ?
Grâce à ce blog, j’ai fait de belles rencontres. Des inconnus, hommes et femmes confondus, sont devenus des amis virtuels, certains même des amis réels. Il arrivait que l’on me dise commencer la journée avec moi ! Cela me flattait et m’émouvait. Ainsi donc on m’aimait ? Au point d’aller sur mon blog avant même de prendre son petit-déjeuner, sa voiture pour aller travailler, un dossier professionnel ? J’avoue que l’idée me plaisait.
Pourtant je ferme ce blog aujourd’hui… Que ceux qui ont régulièrement commenté les articles comme ceux qui les lisaient sans laisser de trace de leur passage et enfin aussi ceux qui ont aimé mon blog sans jamais me le dire, me pardonnent de leur faire faux bond. Je sais que certains seront sincèrement déçus tandis que d’autres se tourneront tout simplement vers un autre blog. Le choix est tellement vaste !
Mais j’entends déjà des voix s’élever : « Mais alors ? Ce voyage de noces en Islande que nous avons aidé à financer, nous n’en saurons rien ? Nous ne verrons aucune photo ? » N’étant pas une ingrate, je promets d’ouvrir un blog spécialement dédié à notre voyage en Islande en juin prochain.
Quant à ceux qui ont une page Facebook, ils peuvent me retrouver sur ce réseau social à l’adresse suivante : https://www.facebook.com/isabelle.chalumeau.9
2017 frappe à nos portes. J’espère que cette nouvelle année sera pour moi aussi bonne que 2016. D’un point de vue professionnel, elle ne fut pas exceptionnelle, mais immensément riche en émotion sur le plan personnel, entre mon mariage en octobre et la naissance de ma petite-fille à peine quinze jours plus tard.
Je vous remercie tous pour votre amitié et votre fidélité.
Je souhaite à chacun d’entre vous une excellente année 2017 et vous embrasse chaleureusement.

Le Livre sur la Place de Nancy

Encore quelques photos en souvenir du Livre sur la Place de Nancy :

DSC04095
D
e gauche à droite : Bernard APPEL, Nicole METIVIER, Zaz CHALUMEAU et Maïté WININGER

DSC04107

DSC04118

Merci à Jacques METIVIER pour ces photos !

DSC_0006 petit
Merci à Daniel MAZZUCOTELLI pour ce cliché.

Pour voir l’ensemble des photos, cliquer sur l’album ci-dessous :

Livre sur la Place sept 15
Album : Livre sur la Place sept 15

5 images
Voir l'album

Des Livres aux Champs, salon de Thiaucourt

CHALUMEAU Les couleurs de l'âme 1ère de couvDimanche 10 mai 2015 aura lieu à Thiaucourt-Rigneville (54) le deuxième salon littéraire à l’intérieur du Collège Ferdinand Buisson.
Les auteurs vous attendent !
J’y serai avec mon dernier ouvrage, un recueil de poèmes intitulé « Les Couleurs de l’Âme » préfacé par Gilles Laporte et illustré avec des photos et des peintures de Monique Colin.

Souvenirs de ma dédicace au CILM

Vendredi 27 février avait lieu ma séance de dédicaces au CILM lors du vernissage de l’exposition commune avec Mmes RUBIO et LLORIA :

dedicaces zaz petit

expo cercle arts 1 petit
De gauche à droite : Laurent Garcia (maire de Laxou), Zaz Chalumeau (auteur), Monique Colin (présidente du Cercle des Arts de Laxou-Champ-le-Boeuf), Valérie Lloria et Brigitte Rubio (artistes)

Le bonheur solitaire

En secret je m’enivre au doux son de ta voix,
Sombre dans l’océan de tes yeux vert amande
Et rêvant de ton corps toujours je me demande
Si parmi tes galants, tu sauras faire un choix.

Si tu devenais mienne, ô belle inaccessible,
Je t’offrirais des nuits plus chaudes qu’un été ;
Amant voluptueux devant ta nudité,
Je serais ton archer, toi ma dernière cible.

Ma langue poserait sur le galbe d’un sein
Le désir refoulé depuis tant de semaines,
Blotti dans son carquois lorsque tu te promènes,
Tes charmes féminins suggérés à dessein.

Tu calmerais mes sens d’une caresse tendre,
Pour les mieux réveiller d’un baiser si profond
Qu’à juste l’évoquer, ma carapace fond
Et mon amour s’épanche à force de se tendre.

Mes lèvres sur ton ventre écouteraient ton cœur
Entonner le refrain de ton plaisir intime,
Et le mien dans ta bouche en une étreinte ultime
Exploserait enfin dans un sursaut vainqueur.

L’ardeur de nos ébats comme un éclair me fouette,
Les spasmes du bonheur enveloppent ma chair ;
Pour m’endormir en toi, certes je paierais cher,
Mais l’hommage opalin n’a mouillé que ma couette !

Zaz Chalumeau

(Poème écrit pour participer à un concours du poème coquin)
(Extrait de mon dernier recueil « Les Couleurs de l’Âme)

 

Les couleurs de l’âme

1ère de couv   Les couleurs de l'âme dans Mes publications chalumeau-les-couleurs-de-lame-4e-couverture-209x300
Voici donc mon dernier bébé !
Il est arrivé en début d’après-midi, cloné en une multitude d’exemplaires.
Cet ouvrage de 100 pages contient 56 poèmes et 10 illustrations (photos et peintures) de Monique COLIN. Il est par ailleurs préfacé par mon ami auteur lorrain Gilles LAPORTE.
Pour le commander, envoyez-moi un mail : isabelle.chalumeau@orange.fr
Prix : 15,00 euros nets.
Promo : jusqu’au 28/02/15, les frais de port sont offerts !

La Confession d’Anna sur Chapitre.com

Chapitre la-confession-d-anna-zaz-chalumeau
Mon dernier roman est désormais disponible en version papier chez Chapitre.com : http://jepubliemonlivre.chapitre.com/roman/2371-la-confession-d-anna-zaz-chalumeau-9791029002106.html à 17,00 € et en version numérique à 5,00 €.

Les couleurs de l’âme

En avant-première, les couvertures de mon prochain recueil qui devrait sortir en janvier/février 2015, publié en autoédition comme les précédents :

1ère de couv

Les couleurs de l'âme dans Infos chalumeau-les-couleurs-de-lame-4e-couverture-716x1024

Adieu Bondues !

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Mon livre a été refusé par le Comité de pilotage de la mairie de Bondues pour participer au Salon du Livre qu’elle organise dans sa ville en mars prochain.
La raison invoquée est qu’il est trop vieux ! (Edité en janvier 2014…) En effet, les livres doivent avoir été publiés entre le 1er septembre 2014 et le 1er mars 2015.
Je trouve cette exigence… à moins qu’elle ne soit qu’une excuse pour ne pas me dire que mon livre n’est pas assez bon… Si c’est le cas, j’aurais préféré que l’on me dise ce qu’il a manqué à mon livre pour mériter d’être présenté aux lecteurs, cela aurait été plus constructif…

La Confession d’Anna postule à Nouvelles Plumes

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Je suis têtue… Après les deux derniers échecs, je viens d’inscrire mon roman sur le site de Nouvelles Plumes qui collabore avec France Loisirs…

« La Confession d’Anna » recalé…

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Mon dernier roman n’a pas été sélectionné pour participer au concours Femme Actuelle 2015. Voici le mail que j’ai reçu :

« Bonjour Mme Isabelle CHALUMEAU,
Nous vous remercions pour votre envoi de manuscrit, mais votre livre La Confession d’Anna ne fait pas partie des manuscrits qui seront évalués.
Vous concernant, la (ou les) raison(s) principale(s) de non-sélection est (sont)  :
Thème peu évalué par les Editions Les Nouveaux Auteurs
Cette(ces) décision/s de refus n’est (ne sont) donc en rien un jugement sur la valeur de votre oeuvre.

 Bien cordialement et bonne chance dans votre recherche d’éditeur.
Les Nouveaux Auteurs. »

Que faut-il en penser ? Je suis tentée par arrêter d’écrire et ça tombe bien, parce qu’en ce moment, je n’ai pas le temps !…

La Confession d’Anna en lice pour le Prix Femme Actuelle 2015

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Mon dernier ouvrage, un roman intitulé « La Confession d’Anna » participe à la 8e édition du Prix Femme Actuelle dont la présidente du Jury pour 2015 est Eliette ABECASSIS.
Je croise donc les doigts pour que le jury apprécie « La Confession d’Anna ». L’enjeu est d’importance puisqu’il s’agit d’une édition à compte d’éditeur!!!

J’en profite pour rappeler que ce roman est disponible au rayon auteurs lorrains du magasin Cora à Houdemont et bien sûr directement en s’adressant à moi, mais également en version numérique pour vos liseuses sur cette page Amazon :

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

2e extrait de mon dernier roman « La Confession d’Anna »

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Deux semaines plus tard, Alexandre rendit visite à sa marraine.
― Je suis contente que ta mère t’ait enfin tout raconté, dit-elle.
― Je ne comprends pas qu’elle ne l’ait pas fait plus tôt ; j’avais quand même le droit de savoir !
― Reconnais que ce n’était pas facile pour elle. Décrire le viol dont on a été victime n’est déjà pas simple ! Alors à son propre enfant…
― Je sais. Mais en attendant, je me suis fait des films incroyables !
Michèle tapota affectueusement le genou de son filleul. Elle aimait beaucoup ce garçon ; elle le connaissait depuis toujours et il était devenu le fils qu’elle n’avait pas eu.
― Et toi, poursuivit Alexandre, pourquoi ne m’as-tu jamais rien dit ?
Michèle sursauta, surprise par l’agressivité du ton du jeune homme.
― Je ne pouvais pas, Alexandre ! Ta mère est ma meilleure amie !
― Et alors ? Elle n’avait tué personne ! Elle était victime, pas criminelle ! Et moi, ça m’aurait aidé à comprendre ! À la comprendre !
― Ecoute, Alexandre, je n’avais pas à dicter sa conduite à ta mère. Comme tu le dis si bien, elle était la victime. Elle a beaucoup souffert et je comprenais qu’elle ne veuille pas en parler. Raconter les circonstances d’un viol, c’est le revivre à chaque fois.
Alexandre soupira.
― Et mon père ? Tu ne crois pas qu’elle aurait pu m’en parler ?
― Mais c’était la même chose ! Evoquer ton père, c’était forcément parler du viol dont il n’avait pu la sauver !
Alexandre haussa les épaules. Michèle le vit serrer les mâchoires, puis il fit craquer ses phalanges. Une larme apparut à sa paupière.
― Arrête de te tourmenter, Alex ! Ta mère a souffert et tu dois lui pardonner de n’avoir pas su parler plus tôt. Le principal est qu’elle l’ait enfin fait, que tu saches que ton père était un mec bien, qu’il a aimé ta mère et qu’il t’aurait aimé s’il avait vécu.
― Peut-être…
― Non, pas peut-être !
― Ok…
― Tu aurais pu ne jamais apprendre ton histoire à cause de cette… cruche !
― Clotilde.
― Pour moi, elle restera toujours la cruche ! Et toi le plus grand des idiots ! Tu as failli te fâcher avec ta mère à cause de cette fille inculte et vulgaire !
― C’est bon, marraine ! Je ne suis plus avec elle !
― Et c’est tant mieux ! Comment as-tu pu tomber amoureux d’une telle fille ? Elle était tout ce que ta mère ne supporte pas !
― Maman a toujours dit que je ne devais pas choisir mes nanas en fonction d’elle.
― Evidemment ! Ta mère est intelligente et elle veut que tu sois heureux. Mais de là à choisir une fille qui soit aux antipodes des goûts de ta mère…
― Clotilde était mal dans sa peau.
― Et toi aussi, apparemment ! On aurait dit que tu faisais exprès de sortir avec une fille qui n’appréciait pas l’art, qui n’avait aucune élégance, aucune éducation, aucune…
Alexandre, amusé par la virulence des propos de sa marraine, éclata de rire.
― On dirait que c’est toi, ma mère !
― Si j’avais été ta mère, tu aurais entendu parler du pays ! Tu n’as pas idée comme je me suis retenue de coller une paire de claques à ta péronnelle et de te secouer pour que tu te réveilles !
― Maman paraissait tellement indifférente…
― Paraissait ! C’est exactement cela ! On dirait que tu ne la connais pas !
― On ne se comprenait plus…
― Enfin… la cruche partie, vous avez vite retrouvé votre complicité !
Alexandre sourit. Michèle avait raison : sa mère et lui avaient failli se perdre.
― Je ne l’aurais jamais laissée tomber.
― Tu dis ça aujourd’hui ! En attendant, tu te laissais mener par le bout du nez ! Enfin, quand je dis le bout du nez, c’est façon de parler ! Faisait-elle de si bonnes…
― Marraine !
― Quoi, marraine ? Tu ne vas pas me dire que c’est sa conversation qui te séduisait ! Ni son esprit qui te ligotait comme un fil à la patte !
― Bon… on peut parler d’autre chose ?
Michèle haussa les épaules.
― Tu as raison ! déclara-t-elle finalement, car repenser à cette période de ta vie me met en pétard ! Tu étais devenu plus con que tous les ânes bâtés à la fois ! Et plus méchant avec ta mère que le plus teigneux des pitbulls !
― Tu ne crois pas que tu exagères un peu ?
― Tu n’as pas idée du chagrin de ta mère quand elle n’avait plus de nouvelles de toi ! Tu ne l’appelais plus qu’une fois tous les quinze jours ! Et tu passais en coup de vent une fois toutes les trois semaines pour avaler un café !
― Je n’avais pas l’impression que je lui manquais !
― Bougre d’imbécile ! explosa Michèle.
Alexandre fronça les sourcils. Il aimait et respectait trop sa marraine pour ne pas accorder de crédit à ses paroles, aussi dures fussent-elles.
― Quand je venais, j’avais l’impression qu’elle avait hâte que je parte ! répondit-il.
Michèle soupira, excédée par la mauvaise foi manifeste du jeune homme.
― Vous êtes vraiment cons, vous les mecs !
― Oh ! c’est pas beau de mettre tous les hommes dans le même sac ! s’exclama Alexandre en riant.
Puis il saisit sa marraine par le cou et lui planta un baiser sonore sur la joue.
― Je ne suis pas venu pour me disputer avec toi, dit-il en la regardant gravement.

Vous pouvez acheter ce livre au format papier en m’envoyant un mail :isabelle.chalumeau@orange.fr ou au format e-book sur cette d’Amazon : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

Echec au Prix des Conseils Généraux de Lorraine

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1« La Confession d’Anna » n’a pas séduit le jury.
Je ne sais pas encore qui a obtenu le prix.
Grosse déception, bien sûr, car si je ne crois guère à mes chances pour le Prix Erckmann-Chatrian, le Goncourt lorrain, je sentais celui des Conseils Généraux de Lorraine à ma portée…

1er extrait de mon dernier roman « La Confession d’Anna »

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Du plus loin qu’il se souvenait, Alexandre n’avait jamais entendu sa mère rire. Elle n’était pas une mauvaise mère ; simplement, elle était toujours triste. Elle portait sur le visage les stigmates du malheur et en elle un secret de famille qu’il n’avait pas réussi à percer malgré les innombrables questions posées à différentes étapes de son enfance puis de son adolescence.
Au volant de sa voiture, le jeune homme conduisait attentivement dans les rues de Nancy, sa ville natale. Il se réjouissait de bientôt serrer sa mère dans ses bras. Elle était tout pour lui et il savait, même si la pudeur l’empêchait de lui témoigner son amour, qu’il était tout pour elle.
Longtemps, il n’avait pas vu la femme derrière la mère. Comme tous les enfants, elle était « Maman », plus précisément sa « M’man », un être asexué entièrement dévoué à l’éducation de son fils. Jamais un homme, hormis les époux de ses amies, n’entrait dans leur appartement. À l’âge de la puberté, Alexandre avait commencé à s’interroger sur la sexualité de sa mère, même si le terme lui faisait horreur tant il refusait de l’imaginer dans les bras d’un individu, amant de passage ou au contraire compagnon de vie incognito. Enfant, il s’était cru le fils du Saint Esprit ; sa mère était la nouvelle Vierge Marie, sa Vierge Catherine ! Ses copains, à la fois ceux qui vivaient entre leurs deux parents et ceux qui, comme lui, n’avaient qu’une maman pour repère et qui parfois voyaient défiler des hommes à la maison, lui avaient ouvert les yeux un peu crûment. Lui n’avait jamais eu à se plaindre de la présence d’un beau-père et encore moins d’un père. Longtemps, il avait espéré que sa mère lui dévoilerait l’identité de celui-ci. Après tout, à partir d’un certain âge, il s’était senti prêt à entendre n’importe quelle vérité, mais il s’était heurté à un mutisme désespérant qui avait alimenté tous ses fantasmes. Il avait échafaudé les histoires les plus incongrues, les plus cruelles et les plus romantiques pour finalement retomber dans l’incertitude et la réalité de l’absence.

Ce soir-là, il était heureux d’annoncer la bonne nouvelle à sa mère : il avait enfin obtenu le contrat à durée indéterminée tant attendu dans l’entreprise qui avait recours depuis des années à ses services comme intérimaire. Informaticien, il n’avait jamais eu de problèmes pour travailler, en revanche il peinait à trouver une embauche ferme, ce qui l’empêchait de se projeter dans l’avenir. À vingt-sept ans, il n’avait encore rien pu entreprendre, sauf meubler son appartement et acheter une voiture à crédit, évidemment grâce à sa mère qui avait dû se porter garante.
Il avait quitté la maison assez jeune, vingt ans à peine, alors qu’il n’avait pas encore terminé ses études. Une amourette qu’il pensait éternelle l’avait amené à vouloir quitter le nid, le cocon, car sa mère s’était montrée intraitable sur le sujet : elle n’accepterait jamais d’assister à un défilé de jeunes filles chez elle avec le risque de se tromper de prénom, le matin au petit déjeuner. Le jeune couple avait rencontré la même intransigeance de la part des parents de la jeune fille ; les deux tourtereaux n’avaient eu d’autre choix que louer un studio. Alexandre travaillait le week-end dans une cafeteria et Saphia, étudiante, bénéficiait d’une bourse. Après quelques semaines d’euphorie et d’amour fou, le quotidien difficile les avait bien vite rattrapés et Alexandre n’avait plus supporté cette vie monotone qu’il menait auprès de sa première conquête ; Saphia, néanmoins, plaisait à sa mère. Peut-être d’ailleurs lui plaisait-elle trop ; le garçon en éprouva de la jalousie. Il avait donc rompu et cherché un nouveau studio car il avait bien compris que sa mère n’envisageait pas son retour dans sa chambre d’adolescent qu’elle avait d’ailleurs rapidement transformée en bibliothèque. Puis il avait rencontré Ophélie. Plus âgée que lui et régulièrement dépressive, elle vivait des aides sociales. Catherine avait également apprécié cette jeune femme, pour des raisons différentes, mais son état de santé psychologique l’avait inquiétée. Le comportement maternel de la jeune femme, qui avait tant plu au garçon en mal de tendresse, avait fini par l’agacer. Ophélie ne vivait que par lui et pour lui. Cette dévotion à sa personne l’avait d’abord séduit, mais elle le contraria bien vite quand il dut affronter le caractère possessif de sa copine ; au chômage, elle attendait son retour avec impatience et ne le lâchait plus de la soirée ni du week-end. Il n’avait plus une minute à lui et ne pouvait même plus rendre visite seul à sa mère. Elle voulait à chaque fois l’accompagner et Catherine trouvait cela normal. Par crainte de plonger la jeune femme dans la dépression s’il rompait, il se montra de plus en plus distant, jusqu’à ce qu’Ophélie lui dise un jour qu’elle quittait Nancy pour retourner chez ses parents en Vendée. Alexandre n’eut pas l’hypocrisie de vouloir la retenir, mais il eut la décence de dissimuler son soulagement.

Adolescent, Alexandre avait pensé que sa mère était lesbienne. L’absence d’hommes dans son entourage lui paraissait à la fois suspecte et révélatrice du grand mystère. Mais il avait dû se rendre à l’évidence qu’à part la présence de Michèle, amie d’enfance, aucune autre femme ne se trouvait dans l’intimité de Catherine. Il avait rencontré des collègues, mais aucune d’entre elles n’éveilla un doute en lui. Quant à Michèle, sa marraine, elle était aujourd’hui divorcée, mais il l’avait connue mariée - son époux était en outre également son parrain - et mère de deux filles un peu plus jeunes que lui. Leur amitié était profonde et solide, mais il n’avait jamais été témoin d’aucun geste déplacé entre les deux femmes ; il en fut à la fois soulagé et déçu car le mystère demeurait entier et il ne connaissait toujours pas ses racines.

Alexandre gara sa voiture sur le parking de la résidence. Il aimait revenir dans cet endroit. L’appartement que sa mère occupait dorénavant seule était situé dans un immeuble construit sur une butte. Du dixième étage, la vue était splendide. D’un côté, la ville s’étalait aux pieds des habitants et de l’autre, côté chambres, un parc assurait la quiétude de leurs nuits.
Par habitude et par égard, il sonnait toujours deux coups brefs à la porte d’entrée de l’immeuble avant de l’ouvrir avec sa clef puis de pénétrer dans l’ascenseur. Généralement, quand il arrivait sur le palier, Catherine l’accueillait sur le pas de sa porte. Il voyait dans ses yeux le plaisir qu’elle ressentait de sa visite, mais ses bras jamais ne l’entouraient et elle ne pressait jamais son corps contre le sien. Il en souffrait parfois et il enviait les camarades dont les mères démonstratives et exubérantes lui procuraient à la fois gêne et jalousie. Elles étreignaient leurs fils avec force et impudeur et les embrassaient en les regardant presque amoureusement. Tandis que lui devait deviner l’amour qui bouillonnait dans les veines de sa mère, sa fierté maîtrisée, ses élans retenus, ses paroles tendres tues.

Ce soir-là, Catherine ne l’accueillit pas. Il sonna de nouveau avant d’introduire sa clef dans la serrure et entra dans le couloir. Perplexe, il vit de la lumière dans le salon. Le vieux chat Socrate vint se frotter à ses jambes. Il caressa le pelage noir de l’animal dont il avait partagé le quotidien et sa couette pendant dix ans. Il pensa à la mort future et sans doute proche du félin, âgé déjà de dix-sept ans… Il savait que sa perte serait douloureuse.
Sur le seuil, il découvrit sa mère assise dans son fauteuil habituel, prostrée, le visage livide, une feuille de papier à la main. Alexandre pensa immédiatement à une mauvaise nouvelle et fit mentalement le tour de leurs connaissances pour tenter de deviner qui pouvait bien être malade et peut-être mort. Cela ne lui prit que quelques secondes car il n’avait pas de famille et le cercle amical de sa mère était très réduit.
― M’man ? fit-il.
Catherine leva lentement les yeux et les posa sur son fils.
― Que se passe-t-il ? demanda-t-il.
Devant l’apathie de sa mère, il effectua les quelques pas qui le séparaient d’elle et s’agenouilla pour lui prendre la main.
― Que se passe-t-il ? répéta-t-il.
Pour toute réponse, Catherine lui tendit la lettre.
― Qu’est-ce que c’est ? murmura-t-il.
― Lis, dit-elle d’une voix blanche.
Il prit le courrier et le parcourut, puis il regarda de nouveau sa mère.
― Je ne comprends pas. Qu’est-ce que cela signifie ?
― Je suis obligée de payer la maison de retraite de cette femme ! explosa Catherine.
― Oui, mais qui est cette Anna… Kasperzak ?
― Apparemment, la mère de ma mère.
― La mère de ta mère… Ta grand-mère ?
― Oui. La femme qui a abandonné sa fille et qui n’a jamais connu sa petite-fille ! Pourtant, elle a trouvé le moyen de savoir où j’habite pour exiger que je subvienne à ses besoins !
― Je doute qu’elle ait elle-même effectué les démarches ! Quel âge a-t-elle ?
Catherine saisit le courrier :
― Elle est née en 1924, annonça-t-elle.
Alexandre déglutit. L’information était de taille. Voilà que, d’un coup, son arrière-grand-mère débarquait dans sa vie !

Vous pouvez acheter ce livre au format papier en m’envoyant un mail : isabelle.chalumeau@orange.fr ou au format e-book sur cette d’Amazon : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

« La Confession d’Anna » candidate pour participer au Salon du Livre de Bondues

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Les organisateurs des Salons gratuits peuvent se permettre une exigence que n’ont pas ceux qui ne demandent qu’une participation financière aux auteurs désireux d’être présents à la manifestation.
Bondues est une petite localité en périphérie de Lille (environ 20 km).
Lorsque j’ai envoyé un mail à la mairie exprimant mon souhait de présenter mes livres à ce salon, il m’a été répondu que, effectivement les écrivains en autoédition étaient dorénavant les bienvenus. Je devais donc envoyer un exemplaire de mon dernier livre, impérativement édité entre août 2014 et mars 2015 (date du salon), une biographie et un dossier de presse. Le comité de pilotage décidera ensuite de ma présence à la manifestation…
Cela dit, même si c’est un peu dur, je trouve cette méthode plutôt valorisante.
Outre cette sélection sur ouvrage, je ne suis pas certaine que ma demande de ne participer que sur une seule journée (dimanche) sera acceptée. Cela sera peut-être aussi une raison de rejet de ma candidature…

Prix Erckmann-Chatrian : les romans reçus

Comme vous le savez, j’ai envoyé mon dernier roman intitulé « La Confession d’Anna » aux membres du jury du Prix Erckmann-Chatrian. Voici la liste des ouvrages concurrents :

  • Zaz CHALUMEAU / La Confession d’Anna / Autoédition
  • Paul COUTURIAU / Allegra / Éditions Genèse
  • Martial DEBRIFFE / La Rivière du pardon / Éditions Calmann-Lévy
  • Hervé DURAND / Le Synopsys de Bérénice / Presses numériques Hélio Services
  • Raphaële ESCHENBRENNER / Exil à Spanish Harlem / Éditions du Seuil
  • Philippe FUSARO / Aimer fatigue / Éditions de l’Olivier
  • Benoît GAUTIER / Lorraine d’or et de haine / Éditions Rebelyne
  • Nathalie GROENECKE / Je ne suis qu’une œuvre d’art / Éditions Chloé des Lys asbl
  • Nathalie HUG / 1, rue des Petits-pas / Éditions Calmann-Lévy
  • Fabienne JACOB / Mon âge / Éditions Gallimard
  • Aline KINER / La Vie sur le fil / Éditions Liana Lévi
  • Nicolas MATHIEU / Aux animaux la guerre / Éditions Actes Sud
  • Élodie PIERRON / Enfance volée / Éditions Le Verger des Hespérides
  • Eric REINHARDT / L’Amour et les forêts / Éditions Gallimard
  • Paul REYEN / La Transcendance rebelle / Autoédition
  • Danièle VOGLER / Les Trois rêves de Linh / Éditions Le Verger des Hespérides

Cela ne signifie pas que mon roman a été sélectionné pour participer au prix, mais seulement qu’il a bien été reçu par les jurés avec 15 autres ouvrages.
Quand je vois certains noms, je me dis que mon « Anna » a peu de chances, surtout que le roman a été publié en autoédition… Mais bon, s’il pouvait passer la prochaine étape, à savoir celle des romans retenus pour participer au prix, je serais déjà ravie.

Info prise sur http://www.prix-erckmann-chatrian.fr/le-prix/livres-recus/

« La Confession d’Anna » s’exporte

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Jeudi prochain, 18 septembre à 19 h 00, j’aurai le grand plaisir de présenter mon dernier ouvrage, « La Confession d’Anna », à un public belge.
Suite au Premier Prix décerné par le jury de la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France), Véronique Flabat-Piot, Présidente de l’association littéraire belge Plume Vagabonde, m’a contactée pour venir à Erquelinnes (Belgique) « faire » la rentrée des salons littéraires de l’association.
Je partagerai donc cette soirée avec Françoise Kerleau, poète poitevin ; Monique et Hella seront également du voyage.
Certes ce n’est pas la première fois que je vais devoir parler face à un auditoire de mon métier d’écrivain public et de ma passion d’écrire, mais je sens déjà une agréable montée d’adrénaline !

La Confession d’Anna en lice pour le Prix Léopold

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Mon dernier ouvrage, un roman intitulé « La Confession d’Anna » participe au Prix Léopold organisé par le Cercle Littéraire Léopold de Lunéville.
J’ai déjà participé deux fois avec les quatre tomes de ma saga familiale intitulée « Colin-Maillard » et « Véga, la terreur du p’tit chemin » sans succès.
Je croise donc les doigts pour que le jury apprécie « La Confession d’Anna » qui se trouve, bien malgré moi, en pleine lumière de l’actualité mondiale puisque l’action se passe en partie en Ukraine.

J’en profite pour rappeler que ce roman est disponible au rayon auteurs lorrains du magasin Cora à Houdemont et bien sûr directement en s’adressant à moi, mais également en version numérique pour vos liseuses sur cette page Amazon :
http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

Le Livre sur la Place de Nancy

Affiche Livre sur la Place 2014J’y serai vendredi 12 septembre et samedi 13 septembre le matin de 10h à 14h et j’aurai le plaisir de vous présenter mon dernier ouvrage, un roman intitulé « La Confession d’Anna » dont l’action se passe en Ukraine  et dont l’histoire est inspirée de la vie d’une cliente d’origine ukrainienne dont j’ai écrit la biographie il y a quelques années.
Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1

« La Confession d’Anna » en lice pour le Prix Erckmann-Chatrian

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Mon dernier ouvrage, un roman intitulé « La Confession d’Anna » participe au Prix Erckmann-Chatrian, le Goncourt lorrain.
J’avais déjà participé en 2009 avec « La Lavandière d’Igney », tome 1 de ma saga familiale intitulée « Colin-Maillard » et j’avais eu la joie d’être sélectionnée, avec 17 autres concurrents, pour participer au Prix.
Je croise donc les doigts pour que le jury apprécie « La Confession d’Anna » qui se trouve, bien malgré moi, en pleine lumière de l’actualité mondiale puisque l’action se passe en partie en Ukraine.

J’en profite pour rappeler que ce roman est disponible au rayon auteurs lorrains du magasin Cora à Houdemont et bien sûr directement en s’adressant à moi, mais également en version numérique pour vos liseuses sur cette page Amazon :
http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

Interview sur Lorraine TV

Image de prévisualisation YouTube

Interview menée par Julien Weber le 15/12/13 à l’occasion d’un salon littéraire organisé par l’APAC (Association Plumes A Connaître) dans les salons de l’Hôtel de Ville de Metz et parue sur http://www.3d-lorraine.tv/Zaz-Chalumeau-Vega-et-les-Colin-Maillard_a390.html

Un Premier prix pour « La Confession d’Anna »

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Je viens d’apprendre que le Premier Prix du « Grand Prix des Prix Spéciaux de la S.P.A.F. » consacré cette année aux romans a été attribué à « La Confession d’Anna », mon dernier ouvrage publié comme les précédents en autoédition.
Adhérente à la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France) depuis de nombreuses années, je suis ravie de l’obtention de ce prix, un bel encouragement, peut-être de bon augure pour le Prix des Conseils Généraux de Lorraine et le Prix Erckmann-Chatrian auxquels le livre participe cette année !

Je rappelle que ce livre est disponible en passant directement par moi (18 euros dédicacé et frais de port inclus), au magasin Cora Houdemont (54180) et au format électronique sur cette page Amazon : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

En lice pour le Prix des Conseils Généraux de Lorraine

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Mon dernier ouvrage, un roman intitulé « La Confession d’Anna » participe au Prix du Roman organisé par la Commission Interdépartementale des Conseils Généraux de la région de Lorraine et l’Amicale des Conseillers Généraux de Lorraine.
J’avais déjà participé, sans succès, il y a deux ans avec ma saga familiale. J’espère que cette fois sera la bonne !
Je croise donc les doigts pour que le jury apprécie « La Confession d’Anna » qui se trouve, bien malgré moi, en pleine lumière de l’actualité mondiale puisque l’action se passe en partie en Ukraine.

J’en profite pour rappeler que ce roman est disponible au rayon auteurs lorrains du magasin Cora à Houdemont et bien sûr directement en s’adressant à moi, mais également en version numérique pour vos liseuses sur cette page Amazon :
http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

En lice pour le Prix du Roman de la SPAF

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1Mon dernier ouvrage, un roman intitulé « La Confession d’Anna » participe au Prix du Roman organisé par la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France) au niveau national.
Déjà récompensée pour « Malou », le tome 2 de ma saga familiale, qui avait obtenu le 2e prix, je croise les doigts pour que le jury apprécie « La Confession d’Anna » qui se trouve, bien malgré moi, en pleine lumière de l’actualité mondiale puisque l’action se passe en partie en Ukraine.

J’en profite pour rappeler que ce roman est disponible au rayon auteurs lorrains du magasin Cora à Houdemont et bien sûr directement en s’adressant à moi, mais également en version numérique pour vos liseuses sur cette page Amazon :
http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

Salon du Livre de Jeuxey

Affiche JeuxeyJe serai dimanche 1er juin en compagnie de nombreux autres auteurs lorrains au 3e Salon du Livre de Jeuxey dans les Vosges.
J’aurai le plaisir de vous présenter mon dernier ouvrage intitulé « La Confession d’Anna », un roman qui traite d’abandon d’enfant, de filiation, de quête de ses origines, et qui se passe en partie en Ukraine.

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1

Exposition pluridisciplinaire

Dimanche de Pâques avait lieu dans le Quartier Provinces de Laxou une exposition organisée par le Cercle des Arts de Laxou Champ-le-Boeuf réunissant une vingtaine d’artistes désireux de montrer leurs oeuvres au public : tableaux à l’aquarelle, à l’acrylique, au pastel, à l’huile, dessins numérisés, livres, savons aux huiles essentielles, bijoux, maroquinerie, sculpture sur métal et sur pierre, etc.

1 petit
Monique Colin, Présidente du Cercle des Arts de Laxou Champ-le-Boeuf.

11 petit
Isabelle Chalumeau, secrétaire du Cercle des Arts de Laxou Champ-le-Boeuf

21 petit
Josette Ferrant, trésorière du Cercle des Arts de Laxou Champ-le-Boeuf

171 petit
Bernard David et ses sculptures sur pierre

141 petit
Nicole et Gilles Provin

121 petit
Evelyne Engelmann et ses savons aux huiles essentielles

106 petit
Pascale et Katia Lambert

91 petit
Pascal Picard et ses créations en bois
71 petit
Michèle Pilleux et ses sacs

61 petit
Francis Lipka et ses créations en fer

46 petit
Nicole Métivier et ses recueils de poésie, sous-verres et autres objets

31 petit
Béatrice Bentz, experte en kirigami

Merci à Jacques Metivier, adhérent au Cercle des Arts, pour toutes ces photos.
Pour en voir d’autres, cliquer sur l’album ci-dessous :

Expo pluridisciplinaire avril 2014
Album : Expo pluridisciplinaire avril 2014

48 images
Voir l'album

Salon littéraire d’Essey-lès-Nancy

Une belle journée hier à la Maison des Associations d’Essey-lès-Nancy où j’ai passé quelques heures très agréables aux côtés de mon amie poète Nicole METIVIER et l’auteur José PARENT que je ne connaissais pas et dont j’ai apprécié la conversation et la gentillesse.
Malheureusement, trop peu de visiteurs !…
DSC01217
De gauche à droite : José Parent, Zaz Chalumeau, Nicole Métivier, Daniel Noël et Gérard Coppens.

Pour voir d’autres photos, toutes réalisées par Jacques Métivier, cliquer sur l’album ci-dessous :

Salon dEssey-lès-Nancy
Album : Salon d'Essey-lès-Nancy

9 images
Voir l'album

Vernissage de Catherine Créhange bis

Encore quelques photos réalisées par Jacques Prévot que je remercie chaleureusement pour cet envoi :

DSC_2839-inaug
De gauche à droite : Catherine Créhange, Laurent Garcia, Monique Colin, Zaz Chalumeau et Nicole Métivier.

DSC_2840-inaug

DSC_2845-inaug

DSC_2853-inaug

Exposition Catherine Créhange

Le Cercle des Arts de Laxou offre une exposition à Catherine Créhange, artiste atypique spécialisée dans le dessin humoristique. Elle a lieu actuellement au CILM, 23 rue de la Meuse, 54520 LAXOU-CHAMP-LE-BOEUF.
Temps fort de l’exposition : samedi 5 avril à partir de 18h : j’aurai le plaisir de présenter et dédicacer mon dernier ouvrage, un roman intitulé « La Confession d’Anna » dont l’action se passe partiellement en Ukraine.
A mes côtés, une amie poète, Nicole Métivier, dédicacera son dernier recueil de poésies.
Affiche Chalumeau seuleAffiche Créhange seule Affiche Métivier seule

Séance de dédicaces

Lors du vernissage de l’exposition de Catherine Créhange, j’aurai plaisir, en compagnie d’une amie poète, de dédicacer mon dernier ouvrage, « La confession d’Anna » :

Affiche Chalumeau seule

La Confession d’Anna

Je suis heureuse de vous présenter mon dernier roman publié en autoédition « La confession d’Anna« , une histoire qui se passe en Ukraine et en Lorraine, une histoire d’amour mais aussi d’abandon d’enfant, de souffrances et de bonheur. Une histoire de filiation au-delà des années et des rancoeurs.
Alexandre, 28 ans, n’a que faire du passé. Ou plutôt si ! le passé l’intéresse dans sa quête de ses origines. Enfant sans famille sauf sa mère, il veut connaître cette Anna Kulinska qui entre dans sa vie comme une bombe, non pour la juger pour l’abandon de sa fille au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, mais pour apprendre, par cette arrière-grand-mère dont il ignore tout, qui il est et d’où il vient.
Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1   Paul et Catherine font connaissance
Mon dernier roman est disponible au rayon librairie du magasin CORA Houdemont (54) et, comme tous mes précédents ouvrages, en version numérique sur cette page Amazon : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

Prochaines séances de dédicaces

Voici mes prochains rendez-vous avec les lecteurs :

- samedi 22 mars de 10h à 12h et de 14h à 18h : Cora Houdemont (rayon librairie)
- samedi 29 mars de 14h à 18h : Médiathèque Gérard Thirion, Laxou
- 4 ou 5 avril : à partir de 18h à l’occasion d’une exposition au CILM, Laxou
- dimanche 13 avril de 10h à 18h : salon du livre à la Maison des Associations à Essey-lès-Nancy
- dimanche 20 avril de 10h à 18h : Marché de l’Art aux Provinces, Laxou
- dimanche 18 mai de 10h à 18h : salon du livre de Thiécourt-Rigniéville
- dimanche 1er juin de 10h à 18h : salon du livre de Jeuxey dans les Vosges

J’aurai le plaisir de présenter mon dernier ouvrage :
Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1   Paul et Catherine font connaissance

Séance de dédicaces annulée

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1La séance de dédicaces que je devais faire samedi 15 février prochain de 10h à 12h et de 14h à 18h a été annulée par le responsable du rayon pour une raison indépendante de sa volonté.

Elle aura lieu le samedi… 22 mars 2014 aux mêmes horaires.

Mon livre n’en est pas moins disponible au rayon librairie « Auteurs lorrains » du magasin Cora Houdemont. Et puis bien sûr, toujours disponible en version électronique sur cette page Amazon :
http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?_mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

Séance de dédicaces à Cora Houdemont (54)

Si vous voulez partir en Ukraine et découvrir l’histoire familiale d’un jeune homme en quête de ses racines, venez me voir samedi 15 février dans le rayon librairie du magasin Cora Houdemont et je vous parlerai de mon dernier livre intitulé « La confession d’Anna », une histoire basée sur un fait divers, un témoignage et un peu de fiction.
Affiche Cora fév 14 Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1

Ce roman est également disponible en version électronique sur cette page Amazon : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?_mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Zaz+Chalumeau

 

 

La confession d’Anna

Mon dernier bébé, en 250 exemplaires, vient juste d’arriver. Toujours aussi émouvant !

Tout frais parti de l’imprimerie, à peine sorti de son carton, le voilà déjà sur Internet, mon dernier bébé !
Je suis heureuse de vous présenter « La confession d’Anna« , une histoire qui se passe en Ukraine et en Lorraine, une histoire d’amour mais aussi d’abandon d’enfant, de souffrances et de bonheur. Une histoire de filiation au-delà des années et des rancoeurs.

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv Edition 1   Paul et Catherine font connaissance

Pour passer commande, merci de m’envoyer un mail : isabelle.chalumeau@orange.fr

La confession d’Anna

La nouvelle mouture de ma 4e de couverture :

Paul et Catherine font connaissance

La confession d’Anna

Après la 1ère de couverture, voici la 4e de couverture de mon prochain livre :

Paul et Catherine font connaissance

La confession d’Anna

En avant-première la 1ère de couverture de mon prochain roman, actuellement chez l’imprimeur :

Chalumeau Confession d'Anna 1ere couv

Ecrivez-moi…

1e couverturePromo pour la Saint-Valentin :
1 ouvrage dédicacé + 1 recueil de poésie pour 10 euros frais de port inclus.

L’histoire :
« En 1995, Paul passe une petite annonce sous la rubrique « Rencontres » d’un hebdomadaire nancéien ; Catherine répond. Le jeune homme cependant, pour des raisons qu’il ne dévoile pas, ne souhaite pas une rencontre physique avec une femme ; un échange épistolaire semble lui suffire. Pensant le faire bientôt changer d’avis, Catherine accepte sa proposition.
Les lettres se succèdent, le ton évolue, les sentiments s’affirment. Pourtant, Paul refuse toujours une relation amoureuse traditionnelle. Son amour et son désir, c’est sur le papier qu’il les exprime. Catherine se prend au jeu de cette séduction un peu surannée. Aux révélations éparpillées au fil des courriers, Catherine finit par comprendre pourquoi l’homme qu’elle aime ne sera jamais pour elle qu’un amant épistolaire.
Plus qu’un roman d’amour, plus qu’un récit érotique, « Ecrivez-moi… » est un témoignage de notre temps. Sur une année, un homme et une femme vont se parler, se confier et s’aimer sans jamais se voir. »

Pour recevoir ces deux ouvrages, contactez-moi : isabelle.chalumeau@orange.fr

Ce roman dont je suis l’auteur (je signais alors uniquement Zaz) a été publié en 2006, mais il n’a pas pris une ride, car il n’y a rien de plus intemporel qu’une histoire d’amour !

Véga, la terreur du p’tit chemin

Chalumeau Véga la Terreur du p'tit chemin 1ère de couvertureVoici la critique d’un lecteur, Gérard DALSTEIN :

« Je dirais que c’est un livre qui devrait être remboursé par la sécurité sociale, une sorte d’antidépresseur sans effet secondaire indésirable. Lorsque je l’ai commencé, [mon épouse] croyait que je lisais un illustré du type Astérix ou Iznogoud en m’entendant rire. Et non ! Un livre, un vrai ! Mais j’ai aussi beaucoup souri, ce que ne peut généralement pas provoquer la lecture d’un illustré, de ce sourire qui fait du bien, qui porte une véritable émotion à partir du déroulement du quotidien de la vie, ces choses ordinaires sur lesquelles nous ne nous arrêtons pas assez souvent et qui disent tant de choses de nous, des choses que je peux qualifier d’émouvantes. C’est un livre à émotions « non assistées », c’est à dire non recherchées par l’auteur. Dans le roman ordinaire, il y a des « trucs » pour susciter les émotions, à travers notamment des situations exceptionnelles. Ici, l’émotion est directement liée à l’intimité qui est offerte au lecteur. Offerte, c’est le mot, offerte par deux personnes à travers le regard de leur compagnon à quatre pattes, ce qui décharge l’égo, le libère de ses freins sans jamais tomber dans l’intimisme un peu dérangeant qui peut mettre le lecteur en position de voyeur. Des héros ordinaires (comme dirait le docteur Schmoll) qui sentent bon la vie. Le ton anecdotique participe à la facilité et à la joie de lecture. On ne se prend jamais la tête pour savoir qui est qui et les personnages deviennent bien vite familiers . Et puis les caractères se dessinent à petites touches très subtiles, suggestives [...] C’est cela la magie des mots, trouver le bon angle pour apporter au lecteur « sur un plateau » des touches vraiment vivantes.

Promotions de Noël

Offrez mes livres à ceux que vous aimez :
Promotions de Noël dans Divers hallucinations+couverture-150x150 CKC dans Divers+couverture-pour-amazon-150x150 labrador=1ere-couverture-150x150 livres offert

« Hallucinations » + « Du côté de tes Yeux » + « Rouge et noir Eden » : trois recueils de poésie mêlant poèmes d’amour et poèmes engagés. Prix : 10 euros chaque recueil.
Promotion : pour chaque lot de trois recueils acheté, soit un total de 30 euros, un exemplaire du recueil de poèmes pour enfants « Dessine-moi un poème » est offert.
Frais de port en France métropolitaine offerts.

1ere-couverture-210x300 poèmes    hibou-205x300 promotions   les-ours-210x300 saga    lorca-214x300 Zaz Chalumeau
« Dessine-moi un poème : recueil de poésies pour enfants. Chaque poème est illustré d’une aquarelle.
Le recueil contient 17 poèmes et 17 aquarelles plus un conte.
Prix : 10 euros.
Promotion : 2 recueils achetés, soit un total de 20 euros, un exemplaire supplémentaire est offert.
Frais de port en France métropolitaine offerts.

recueil_rive-pour-amazon-211x300+1er-couverture-reves-amazon-193x300+1ere-couverture1-210x300 = 1e-couverture-210x300 offert
« D’une rive à l’autre » + « Au-delà des rêves » + « Rencontres » : trois recueils de nouvelles.
Prix : 10 euros chaque recueil.
Promotion : pour chaque lot de trois recueils acheté, soit un total de 30 euros, un exemplaire du roman épistolaire « Ecrivez-moi… » (10 euros) est offert.
Frais de port en France métropolitaine offerts.

chalumeau-lavandiere-1ere-couverture-210x300+1ere-de-couverture-210x300+1ere-de-couverture-vies-croisees-210x300+elles-1ere-de-couverture-210x300 =  57 euros
« Colin-Maillard », saga familiale en quatre tomes dont l’action est située en Lorraine.
De 1865 aux années 2000. Plus de 1500 pages de lecture !
Promotion : les 4 tomes pour 44 euros au lieu de 57 euros.
Frais de port en France métropole offerts.

chalumeau-vega-la-terreur-du-ptit-chemin-1ere-de-couverture-210x300   =  recueil_labrador offert
« Véga, la terreur du p’tit chemin – Chroniques d’un CKC ».
Des chroniques familiales racontées par le chien (en l’occurrence la chienne) de la maison.
Léger, drôle, émouvant : un agréable moment de lecture.
Prix : 15 euros.
Promotion : pour chaque exemplaire acheté, un exemplaire de « Mémoires d’un labrador » est offert.
Frais de port en France métropolitaine offerts.

Promotions valables jusqu’au 15 décembre 2013.
Chèque à envoyer à :
Isabelle Chalumeau – ZAZ-ECRITOIRE – 870 Rue Denis Papin – 54710 LUDRES

Rouge et noir Eden récompensé

Poésie

Brochon : Zaz Chalumeau récompensée

Rouge et noir Eden récompensé dans Coupures de presse brochon
Les lauréats, et les membres du jury. Photo Camille Bailly

Zaz Chalumeau, Khaled Youssef et Denis Prost sont les trois lauréats du concours de poésie du prix Stéphen-Liégeard.
Après la visite appréciée des lieux, faite samedi après-midi par Aimé Thirard, secrétaire des Amis du château, le Prix Stéphen-Liégeard de poésie 2013 a été, et pour la dix-neuvième fois, officiellement remis dans le grand vestibule du château de Brochon, en présence de Dominique Lanternier, proviseur du lycée ; de Stéphen Blanchard, président des Poètes de l’amitié-poètes sans frontières ; des membres du jury, de Martine Fillod, adjointe représentant la municipalité, et de Camille Bailly, président des Amis du château.

Ouvrant la cérémonie, Stephen Blanchard a remercié le proviseur pour son accueil et précisé le rôle et les objectifs de son association, qui recevait pour cette occasion Frédéric Dufoix, joueur de luth professionnel.

Zaz Chalumeau : le premier prix a été attribué à Isabelle (Zaz) Chalumeau, d’Heillecourt (Meurthe-et-Moselle), pour son ouvrage intitulé Rouge et Noir Eden.

Claude Roynette, qui le présente, décrit l’auteure dans sa jeunesse. Écrivant dès l’âge de 8 ans, contrariée, traumatisée, mais qui se reprend dans le cours de son existence pour être reconnue par ses pairs, cumulant alors les récompenses et les distinctions, notamment des poètes lorrains.

Khaled Youssef : le deuxième prix a été remis à Khaled Youssef, de Nice, pour son recueil Murmures. Syrien de naissance, arrivé en France en 1999, il y poursuivit ses études de médecine, et devint chirurgien, une profession qu’il exerce principalement dans la région Paca.

Marie-Pierre Verjat-Droit, la présentatrice, souligna toute l’émotion que l’auteur fait percer dans son œuvre ; la renaissance qui fait place à la mort loin du pays cher à son cœur, mais aussi la quiétude et la liberté retrouvées sur une terre étrangère qui l’accueille et où il se prend à aimer les parfums d’un doux exil.

Denis Prost : choisi par le jury, le troisième prix a été décerné à Denis Prost, de Longecourt-en-Plaine, pour son recueil intitulé Métarmorphoses , présenté par Adriana von May, décrivant la pensée du poète, philosophe, professeur et écrivain, où, dans son ouvrage, l’auteur dépasse largement le scientifique par des mots d’amour, dits et écrits autrement.Durant les intermèdes musicaux, le musicien Frédéric Dufoix a fait ressentir la douce musique du luth dans des morceaux tirés d’œuvres italiennes, allemandes et anglaises, du XVIe siècle.

le bien public le  27/09/2013 le lien :

http://www.bienpublic.com/region-dijonnaise/2013/09/27/zaz-chalumeau-recompensee

Sur le site  lien  http://poetes-amitie.blog4ever.com/blog/lire-article-641909-10120472-les_articles_poetes_amitie___bien_public_et_jsl.html

Zaz-Ecritoire : Une plume à votre service

Zaz-Ecritoire : Une plume à votre service dans Divers carte-de-visite1-150x105Ecrivain public indépendant / secrétaire libérale pour professionnels et particuliers depuis 2004, je travaille sur sites (54) ou à distance : secrétariat - saisie/correction de textes – discours – poèmes – biographies (romans de la vie) – transcription audio - etc. Pour me joindre : 06.70.35.05.76 et isabelle.chalumeau@orange.fr site : http://ichalumeau.free.fr 

Tous mes livres disponibles sur Amazon

Tous mes livres sont désormais disponibles en version électronique sur cette page du site Amazon :

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_ss_i_0_7?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=zaz+chalumeau&sprefix=Zaz+Cha%2Cstripbooks%2C308#/ref=sr_nr_p_n_availability_1?rh=n%3A301061%2Ck%3Azaz+chalumeau%2Cp_n_availability%3A428637031&keywords=zaz+chalumeau&ie=UTF8&qid=1372758471

Mon dernier ouvrage « Véga, la terreur du p’tit chemin – Chroniques d’un CKC » est à un prix de lancement défiant toute concurrence : 1,02 €.

Je compte sur vous pour booster les ventes et m’aider à faire de Véga ce qu’elle a toujours été de son vivant : une star !

Véga sur Amazon

Mon dernier ouvrage, « Véga, la terreur du p’tit chemin – Chroniques d’un CKC » est disponible en version électronique sur cette page du site Amazon :

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=node%3D695398031&field-keywords=Zaz+Chalumeau

Le prix de lancement est à 1,02 € ! N’hésitez pas à participer à la popularité de Véga sur la toile !

E-books : pour ou contre ?

Sur les livres électroniques, les avis sont partagés. Même les auteurs ne sont pas d’accord. Personnellement, si je n’ai pas encore de tablette, je ne suis pas totalement opposée aux livres électroniques. Cela peut être très pratique pour lire dans les transports en commun ou en vacances. Quel gain de place dans le sac ! L’inconvénient est qu’à deux, il faut deux tablettes… Et puis, bien sûr, on n’a plus ce plaisir du toucher. En revanche, au lit, c’est plus pratique pour lire des gros pavés.
C’est pourquoi je ne me verrais pas remplacer le bon vieux bouquin dont on tourne les pages par le livre virtuel. Et puis cela dépend des livres. Je ne me verrais pas non plus acheter un recueil de poèmes en format virtuel. Ni un livre de voyages avec de belles images ! Ni un livre pour enfants dont on raconte les histoires, assis à côté du lit.
Bref, je pense que l’un ne chasse pas l’autre ; les deux ont leur utilisation propre, leurs avantages et invonvénients, leurs partisans et leurs détracteurs. Si cela vous intéresse de donner votre avis sur la question, vous pouvez voter dans le sondage ci-contre et/ou inscrire un commentaire dans cet article.
Et puis si vous êtes pour, et même si vous êtes contre !, vous pouvez acquérir mon dernier livre, « Véga, la terreur du p’tit chemin – Chroniques d’un CKC » en version électronique. Il est disponible pour lancement à un tarif défiant toute concurrence : 1,02 € !!!
Je compte donc sur votre amitié pour participer au démarrage de la vente afin que Véga connaisse, même à titre posthume, son petit succès.
Pour acquérir l’ouvrage en version électronique, il suffit d’aller sur cette page du site Amazon :

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=node%3D695398031&field-keywords=Zaz+Chalumeau

D’avance merci pour ce geste qui ne coûte pas cher mais qui compte pour moi !

Café littéraire à Nancy (entrée libre)

Café littéraire à Nancy (entrée libre) dans Divers affiche-cafe-litteraire-zaz-chalumeau1

Café littéraire à Nancy (entrée libre)

Café littéraire à Nancy (entrée libre) dans Divers affiche-cafe-litteraire-zaz-chalumeau1

Café littéraire (entrée libre)

Café littéraire (entrée libre) dans Expos et salons du livre affiche-cafe-litteraire-zaz-chalumeau
Le menu (23,00 € par personne) mitonné par le Chef cuisinier des Frères Marchand (anciennement Lez’Art Grande Rue à Nancy) sera composé de :

- Pavé de saumon, beurre blanc, petits légumes ;
- Salade et fromages ;
- Crème brûlée bergamote.
Un verre de vin est compris dans le prix.

Si vous êtes intéressés par cette soirée, n’hésitez pas à me contacter isabelle.chalumeau@orange.fr

12



djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_