• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 11 décembre 2016

Archive journalière du 11 déc 2016

Justice : assise ou debout ?

Oui je t’en supplie Justice relève-toi, où est-il le temps où St Louis te rendait au pied de son chêne. Et, plus loin encore, celui où le roi Salomon, si sage, si perspicace… t’incarnait.
Mais oui… suis-je bête, à cette époque les humains pensaient, écoutaient.
Aujourd’hui, Justice où es-tu ?? Quel est ce clone-clown que tu as mis à ta place ?
Regarde ces « avocats », des corbeaux affublés d’une robe à rabat de pie qui jacasse, avec leurs effets de manches d’une profondeur suffisante…pour pouvoir engranger tous les profits. Et toi la Justice où es-tu ??
Regarde ces juges sans scrupule, ces juges qui pratiquent ce qu’ils devraient censurer. Comment veux-tu qu’ils appliquent une Loi qu’ils ne respectent pas, en libérant les autres, ils se justifient eux-mêmes !
Justice lève-toi, reviens, ne laisse pas ternir ce que tu représentes par la lâcheté, la concupiscence humaine. Empêche-les de mélanger laxisme et tolérance.
Ramène avec toi la logique, le bon sens, l’honneur, je sais que tu es fatiguée, Justice, on s’est servi de Toi tellement à mauvais escient, mais…
Justement, relève la tête, viens confondre les compromissions de certains. Crois-moi Justice, beaucoup d’hommes espèrent en toi… Alors

Debout la JUSTICE !

 Jeannette insurgé

Le secret de Clara

Le secret de Clara Roman de Françoise BOURDIN

Clara, la soixantaine, veuve, est désormais à la tête du clan Morvan. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, elle quitte Paris et fuit avec les autres membres du clan à Vallongues en Provence, dans la grande maison de famille. Charles, son fils aîné, prisonnier en Allemagne, vient juste de rentrer. Il apprend la mort en déportation de son épouse Judith et de leur petite-fille, tandis que leurs deux garçons, Vincent et Daniel, étaient restés aux bons soins de Clara, avec leurs cousins Marie, Alain et Gauthier, les enfants d’Édouard. Lui-même n’était pas parti pour le front, réformé… Quand il se suicide, dans le bureau de la grande maison, quasiment sous les yeux de son frère Charles, Clara devine la vérité mais refusera de l’entendre : ainsi pour tout le clan, le « pauvre » Édouard s’est-il donné la mort. Et Clara espère que Charles, son fils préféré, saura retrouver la joie de vivre dans les bras d’une autre femme. Mais il refuse d’oublier Judith et assume son rôle de chef de clan, élevant ses neveux et nièce avec ses deux enfants, avec l’aide de Clara, Madeleine, la veuve d’Édouard, vivant avec eux dans le souvenir de son cher époux…
Mais les enfants grandissent et tous n’acceptent pas l’autorité de Charles, notamment le jeune Alain qui refuse de poursuivre ses études et obtient, à peine sorti de l’adolescence, après une violente confrontation avec son oncle, de repartir en Provence pour s’adonner à l’exploitation des oliviers sur le domaine familial.
Un récit vivant dans la pure tradition des sagas familiales. Un roman populaire bien écrit, de ceux qu’on ne lâche plus à peine commencés.

Il y a 70 ans…

unicef-flag25Le 11 décembre 1946, les Nations Unies créent l’UNICEF.
Seule organisation des Nations Unies consacrée exclusivement à l’enfance, elle a pour but de faire face aux besoins d’urgence des enfants au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Depuis 1946, l’UNICEF agit pour protéger la vie des enfants du monde entier, plaide et travaille pour la protection des droits de l’enfant, satisfaire leurs besoins de base et beaucoup plus (santé, vaccination, nutrition, éducation, hygiène, etc.)
L’UNICEF a reçu le prix Nobel de la paix en 1965 ; elle est aujourd’hui présente dans 162 pays, zones et territoires.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_