Décalcomanie

J’ai présenté à un concours en ligne sur Short Edition mon poème très controversé intitulé « DECALCOMANIE ».
Après débat et ajout d’une note pour prévenir les âmes sensibles, mon poème est en lice.
Avec tous mes remerciements pour l’éditeur qui a compris le sens de mon message et eu le courage de le publier.
Venez le découvrir et peut-être voter ; il est pour l’instant 23e.
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/decalcomanie

13 Réponses à “Décalcomanie”


  • jeannette insurgé

    bon, j’ai lu, j’ai voulue voter… mais…..
    purée quand allons pouvoir voter sans tomber dans le délire des concurrences et de l’audience!!!
    ce texte je le trouve bien, en plus pas facile, mais bon moi les âmes sensibles elles me gavent!!!
    souvent des âmes sensibles … ont se rend compte en approfondissant qu’elles ont beaucoup à cachées!!!!
    donc ce texte ou poème…. hum, l’insurgé est souvent trop directe…je le trouve très bien
    comme j’ai eu une prise de tête avec l’ordi , mot de passe inconnu etc…. et bien je laisse l’informatique à sa bêtise et je viens commenter ici!!!

    • Hi hi ! ma chère Jeannette, je te reconnais bien là ! Et je te rassure, ton commentaire est bien passé sur le site !
      Merci pour ces deux commentaires ; je ne suis pas surprise par ta réaction, je sais que tu aimes qu’on appelle un chat un chat.
      En tout cas, je suis ravie de voir que mon poème ne laisse pas indifférent, et c’est tout ce qui m’importe.
      Je suis heureuse de mettre ma poésie au service de cette cause et s’il pouvait libérer la parole ne serait-ce que d’une seule victime, alors mon premier objectif serait atteint.

  • En un jour, mon poème a bénéficié de 205 lectures et passé de la 23e place à la 7e !!! Waouh ! Le sujet interpelle, dérange, force l’admiration. Tout me va ! Pour moi le pire aurait été peu de votes et peu de commentaires, autrement dit l’indifférence.

  • Voilà la poésie que j’aime, celle qui dérange, celle qui pose des questions, celle qui interpelle. Cela change agréablement des odes aux petites fleurs, c’est violent … mais la vie est violente.

    • Merci Bernard. Moi aussi, j’aime quand un poème me bouscule. Les osés aux petites fleurs… pas ma tasse de thé non plus. J’aime quand la poésie de mer au service d’une cause. C’est comme la photo, j’aime quand elle montre de jolies choses, mais j’aime aussi quand elle dénonce, au risque de choquer.

  • J’éprouve beaucoup d’admiration pour celles qui ont le courage d’exprimer les maux, ces mots qui libèrent du silence car, même s’il est difficile à porter, il évite une autre forme de violence, d’accusation et de rejet.

    Bravo Isa pour ce superbe poème si juste et si bien écrit.

  • La poésie de mer ? te voilà dans la marine maintenant, Zaz ?… mdr…
    Super poème évidemment, rien que pour la forme tu mérites le premier prix, et je ne parle même pas du fond…
    J’ai voté pour toi…

    Dernière publication sur Chansons & Reportages du Coyote : DAMIEN HIRST AU PALAZZO GRASSI À VENISE

    • Grrrrrrrrrrrrr ! Foutue écriture automatique ! Je voulais dire bien sûr : « Les odes aux petites fleurs… pas ma tasse de thé non plus. J’aime quand la poésie se met au service d’une cause. »
      Merci pour ton vote, Claudio.

  • Heu, et j’ai dit, quant à la forme, ce que je pensais du 1er et du 2ème, va voir…

    Dernière publication sur Chansons & Reportages du Coyote : DAMIEN HIRST AU PALAZZO GRASSI À VENISE

    • Je ne comprends pas ce que veut dire « ce que je pensais du 1er et du 2ème »…
      Quant à obtenir le premier prix, il faudrait beaucoup plus de votes ! Et si tu mobilisais tes fans ? :)

  • jeannette insurgé

    c’est très intéressant de voir les commentaires, cela donne le reflet de notre société!
    pourquoi, et comme tu le sais je sais de quoi je parles ,ceux qui nous lisent qui nous lises sur des « textes réalistes » ne peuvent pas s’empêcher de penser que nous cherchons: une vengeance, une revanche, une reconnaissance…
    juste mettre les mots sur une réalité que tant ne veulent pas voir, faire savoir avec sincérité que cela existe, que quoi qu’il arrive la vie continue et qu’il ne faut pas baisser les bras
    comme je l’ai entendue  » l’important ce n’est pas d’éviter de tomber, non, l’important c’est de se relever à chaque fois!!! »
    a au fait j’ai eu une invitation à aller répondre sur short édition!!! mdr!!! pas pu rentrer on me dis mot de passe incorect!!!!

    • Je partage complètement ton avis.
      Comme je viens de l’écrire sur le site en réponse à un commentaire, je n’ai pas oublié et je ne suis pas sûre d’avoir pardonné car ces salopards ont fracassé mon enfance et mon adolescence. Mais grâce à la rencontre de belles personnes que la vie a mises ensuite sur mon chemin, j’ai pu m’ouvrir au monde et ne pas m’enfermer dans le souvenir de ces actes qui ont faussé ma perception de l’amour. C’est pourquoi je trouve essentiel que les victimes puissent parler de ce qu’elles ont subi et qu’elles puissent trouver des oreilles bienveillantes. Car c’est en nommant ces actes que les victimes peuvent espérer pouvoir tourner la page et entamer un nouveau chapitre de leur livre de vie.
      Je trouve personnellement que la vengeance ou la revanche, dans quelque domaine que ce soit, mobilisent une énergie négative dont il faut à tout prix se préserver. Ceux qui se rendent coupables de nous pourrir une partie de notre vie ne méritent pas que nous nous pourrissions nous-mêmes le restant de notre existence par le souvenir de leurs actes. Je crois qu’il y a en chaque victime une part de masochisme qui fait qu’elle ressasse les faits au lieu d’accepter qu’ils aient eu lieu et de passer à autre chose.

Laisser un Commentaire




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_