• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 10 octobre 2014

Archive journalière du 10 oct 2014

Prix Nobel de la Paix 2014

Prix Nobel de la PaixLa jeune Pakistanaise de 17 ans, Malala Yousafzai, et l’Indien Kailash Satyarthi, 60 ans, ont reçu aujourd’hui conjointement le Prix Nobel de la Paix.
Chacun se souvient de cette enfant âgée d’une douzaine d’années que des talibans avaient tentée d’assassiner d’une balle en pleine tête pour la punir de vouloir s’instruire malgré l’interdiction faite aux filles de fréquenter l’école au Pakistan. Réfugiée au Royaume-Uni, elle est devenue une belle jeune fille dont on entendra encore parler.
Quant à Kailash Satyarthi, il milite dans son pays contre l’exploitation des enfants.

« La Confession d’Anna » en cours d’évaluation

C’est déjà mieux que le rejet pur et simple des Nouveaux Auteurs !
Le manuscrit est donc en cours de lecture par des lecteurs lambda, des internautes – adhérents au Club France Loisirs je suppose – qui font partie du comité de lecture de Nouvelles Plumes.
Pour être évalué, un manuscrit doit être choisi simultanément par un certain nombre (j’ignore lequel !) de lecteurs qui attribueront leurs notes sur plusieurs critères : l’intérêt de l’histoire, le style, les personnages, etc.
Pour avoir une proposition d’édition, le manuscrit doit obtenir une moyenne de 7,5 minimum sur l’ensemble des notes attribuées par les lecteurs.
Donc au vu du titre et du résumé – on n’envoie pas la couverture – mon livre a déjà suscité l’intérêt d’un certain nombre de lecteurs. C’est déjà ça !!!
Le premier tome de ma saga familiale, « La Lavandière d’Igney » avait également passé cette barre mais malheureusement échoué à quelques points de la note fatidique de 7,5/10.
Mais il faut savoir que s’agissant d’un comité de lecture populaire, l’échelonnement des notes peut être assez large. Je suis allée un peu fouiller dans le site et j’ai vu un livre dont la note la plus mauvaise était 2 et la note la plus élevée… 10/10 !!!

Nouvelles Plumes

Il y a 128 ans…

smokingLe 10 octobre 1886 paraissent les premiers smokings.
Pour se rendre au bal d’automne dans un très chic établissement de New York, Pierre Lorillard IV, dont la fortune vient du commerce du tabac, demande à son fils et trois de ses amis de porter la veste qu’il a créée en s’inspirant des manteaux en laine rouge que portaient les chasseurs de renards anglais.
Assorti de gilets de satin rouge, le nouvel habit fait son entrée « dans le monde » où il est d’emblée accepté.

 

 




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_