Dominique Baudis nous a quittés

dominique-baudis-violence-administration-1
Né en 1947 à Paris, Dominique Baudis est décédé hier. Il aurait eu 67 ans lundi.
Journaliste, écrivain, homme politique, maire de Toulouse, député et Président du Conseil régional de Midi-Pyrénées, député européen puis Président du CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, il était également, depuis 2011, le premier Défenseur des droits.

Le Défenseur des droits est une autorité constitutionnelle indépendante. Unique en son genre, elle est chargée de veiller à la protection de vos droits et de vos libertés et de promouvoir l’égalité.
Inscrite dans la Constitution depuis le 23 juillet 2008 et instituée par la loi organique et la loi ordinaire  du 29 mars 2011, elle regroupe les missions du Médiateur de la République,  du Défenseur des enfants, de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE) et de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS).
Le terme « Défenseur des droits » désigne aussi bien l’institution que la personne qui la préside : Dominique Baudis est le Défenseur des droits depuis le 22 juin 2011. ( http://www.defenseurdesdroits.fr/sinformer-sur-le-defenseur-des-droits )

4 Réponses à “Dominique Baudis nous a quittés”


  • Ca fait peur tous ces gens de mon âge qui disparaissent…. On se demande toujours qui sera le prochain sur la liste mortuaire….

    Dernière publication sur Photos, Reportages, Chansons, Venise : PREMIERS ESSAIS DE FOTO DE RUE

    • C’est pourquoi l’immortalité, dont rêvent de nombreux êtres humains, serait en réalité un enfer ! C’est ce que j’ai compris après avoir lu l’excellent livre de Simone de Beauvoir intitulé « Tous les hommes sont mortels ».

  • Je n’ai pas lu ce livre, mais si j’étais immortel tout en gardant l’énergie de la jeunesse, je crois que j’aurais encore tant de choses à découvrir, tant de voyages à accomplir, tant de personnes à rencontrer, tant de causes à défendre que je me demande même si l’immortalité y suffirait….

    Dernière publication sur Photos, Reportages, Chansons, Venise : PREMIERS ESSAIS DE FOTO DE RUE

    • Oui, sauf que tu aurais vu mourir tous ceux que tu aimes et que tu ne pourrais parler avec personne des choses du passé. Si tu as le temps et l’envie, je te conseille vraiment la lecture de ce livre qui est un roman très agréable et très convaincant sur l’enfer de l’immortalité. Car je suis comme toi, curieuse de plein de choses et souhaitant encore réaliser tant de projets mais… avec ceux que j’aime !

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
last0day |
Xerablog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_