• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 26 février 2014

Archive journalière du 26 fév 2014

Escapade Albula et lac de Côme

Nous étions dimanche et lundi en week-end décalé pour une petite balade en Suisse et en Italie.
Parties dans la nuit de samedi à dimanche, à 4 h 15 de Dombasle, nous avons tout de suite sombré dans le bus car, bien sûr, nous ne nous étions pas couchées ! C’est habituellement l’heure à laquelle nous nous couchons le samedi.
En soirée, nous étions allées déposer Hella en pension chez une copine qui a également une chienne, Isia, que Hella connaît bien puisque nous l’avons gardée plusieurs fois. Pour Hella, en revanche, c’était la première fois qu’elle partait en pension…
Petit déjeuner en Suisse sous un soleil radieux :
DSCF2675

Nouvel arrêt, toujours en Suisse, pour déjeuner puis arrivée à la gare de Thusis où nous prendrons le chemin de fer rhétique pour aller jusqu’à Saint-Moritz en traversant l’Albula :
DSCF2680

Les paysages sont magnifiques, malheureusement difficiles à photographier à travers la vitre du wagon :
DSCF2695

DSCF2716

DSCF2723

La quantité de neige est impressionnante et surtout insoupçonnée de la vallée !
DSCF2742

Arrivée à Saint-Moritz. Petit arrêt d’une heure avant de reprendre le bus. Devant nous, le lac… gelé :
DSCF2752

Puis départ pour le lac de Come. Nous dormons à Cadenabbia et, le lendemain, traversée du lac avec un bac jusque Bellagio :

DSCF2773 petit

DSCF2786 petit

DSCF2787 petit

Après le déjeuner, départ pour Come avant de reprendre le chemin du retour :

DSCF2810 petit

DSCF2812 petit

DSCF2809 petit

Pour voir plus de photos, cliquer sur l’album ci-dessous :

Albula et lac de Come 02/14
Album : Albula et lac de Come 02/14

30 images
Voir l'album

 

Il y a 199 ans…

napoleon_langone13Le 26 février 1815, Napoléon Bonaparte s’échappe de l’île d’Elbe.
Déchu par le Sénat le 3 avril et exilé à l’île d’Elbe, Napoléon Bonaparte avait conservé son titre impérial mais ne régnait plus que sur cette petite île.
Il quitte donc l’île d’Elbe à bord de « L’Inconstant », suivi de loin par six autres bâtiments de sa flottille, pouvant transporter environ un millier d’hommes, et montre ainsi au monde qu’il ne reconnaît pas la décision des puissances coalisées à laquelle il avait paru se soumettre à Fontainebleau et qu’il se sentait encore capable de remonter le cours de l’Histoire. Ce n’est qu’une fois en mer que Napoléon révèle à ses compagnons le but véritable de son voyage : débarquer en France et marcher sur Paris.
Le 1er mars, la petite troupe débarque au Golfe Juan sans rencontrer de résistance. L’Empereur joue sur la stupeur provoquée par son entreprise. Le 20 mars, le drapeau bleu-blanc-rouge flotte sur l’Hôtel de Ville, tandis que soldats et ouvriers fraternisent dans les rues de Paris.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_