• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 19 février 2014

Archive journalière du 19 fév 2014

JO Sotchi : médaille de bronze en ski acrobatique

Rolland
Hier, le Français Kevin Rolland a fini troisième de l’épreuve de ski halfpipe mardi et remporte donc une médaille de bronze.

JO Sotchi : médaille d’or en snowboardcross

Vaultier
Le Français Pierre Vaultier a décroché hier la médaille d’or en snowboardcross.

JO Sotchi : l’argent et le bronze au slalom géant

Missilier
Hier, Steve Missillier a décroché l’argent du slalom géant. Il devancé un autre Français, Alexis Pinturault, médaillé de bronze.
Pinturault

JO Sotchi : médaille d’argent pour Fourcade

Fourcade 2
Hier, au biathlon, Martin Fourcade, qui visait l’or, l’a ratée d’un cheveu et a dû se contenter de la médaille d’argent.
Il a fallu attendre la photo finish pour départager les deux hommes de tête : le Français Martin Fourcade et le Norvégien Svendsen.

Le château de Pourtalès

Le Château de Pourtales a été construit en 1750 par une riche famille industrielle de Strasbourg.
De 1870 à 1914, la comtesse Mélanie et le comte de Pourtalès ont accueilli dans le Château l’aristocratie européenne mais également des diplomates, philosophes et musiciens les plus célèbres d’Europe. Ainsi Albert Schweitzer, Franz Liszt, Napoléon III, l’impératrice Eugénie, les Princes de Belgique et de Russie, Louis Ier de Bavière, le Grand-Duc de Bavière ou encore le Prince de Metternich, pour n’en nommer que quelques-uns, ont-ils séjourné dans ce château.
Les deux guerres mondiales ont fortement dégradé le château. Pratiquement détruit, le Dr Walter Leibrecht, fondateur de l’Université Schiller International, achète le bâtiment en 1972 et le fait restaurer. Des étudiants de cette université ont logé là pendant plus de 25 ans.
Aujourd’hui, des visiteurs du monde entier peuvent y séjourner, ainsi que des étudiants et de nombreux députés parlementaires.
Alors que les 25 chambres se situent dans les anciennes écuries, les grands salons du bâtiment principal peuvent accueillir un grand nombre de convives pour des mariages, des séminaires ou réceptions diverses.
Il s’agit d’un hôtel de charme trois étoiles. Ce n’est pas le grand luxe, mais les chambres sont bien équipées, propres et fonctionnelles.

Les moins :
- aucun, si ce n’est… des verres à dents en plastique !!!

Les plus :
- personnel très sympathique parlant également allemand et anglais
- excellent buffet pour le petit déjeuner à la fois salé et sucré
- à l’écart de la ville mais facile d’accès
- facilité pour garer la voiture
- grand parc arboré
- café ou thé à volonté tout au long de la journée
- les chiens sont admis, sauf au petit déjeuner
- bon rapport qualité/prix

Adresse :
Château de Pourtalès
161, rue Mélanie
F-67000 Strasbourg
Tél.: +33 (0) 3 88 45 84 64
Fax: +33 (0) 3 88 45 84 60
Email: contact@chateau-pourtales.eu
Site : http://www.chateau-pourtales.eu/

Escapade à Strasbourg

Un week-end en décalé, c’est épatant ! D’autant que mes week-ends à la maison sont souvent des journées travaillées à temps partiel !… Alors que là, c’était un vrai week-end sans téléphone ni ordinateur.
Nous sommes parties hier midi pour arriver à Strasbourg à 14 h 00, heure à laquelle nous pouvions prendre possession de notre chambre au château de Pourtalès, un hôtel de charme trois étoiles.
Situé à l’écart de la ville, au nord-est de la Robertsau, l’ancien faubourg maraîcher de Strasbourg, il est entouré d’un grand parc arboré.
DSCF2627 petit

DSCF2625 petit

DSCF2629 petit

Une fois installées, nous avons garé la voiture au terminus du tram et avons donc emprunté les transports en commun (pris de deux billets A/R compris dans le prix du parking = 3,50 € !) pour nous rendre au centre-ville. De la Place de la République, nous allons à pied jusqu’à la cathédrale puis flânons un peu dans le quartier avant d’aller dîner.

DSCF2604 petit

DSCF2608 petit

DSCF2586 petit

DSCF2578 petit

Tandis que nous déambulons dans la cathédrale, Hella sagement installée dans un sac à bretelles que je porte devant, comme les mamans portent parfois leur bébé, deux individus s’interposent ; l’un d’eux nous demande assez sèchement de quitter les lieux, les chiens n’étant pas autorisés. J’essaie d’argumenter : notre chienne ne fait pas de mal, elle ne peut pas laisser de salissures sur le sol et elle n’aboie pas. Mais le bonhomme n’a pas l’air de vouloir discuter et répète son injonction d’un air menaçant. J’allais lui dire que notre chienne était une créature divine, car ce comportement péremptoire m’énerve. Mais Monique me tire par la manche et nous sortons. Comme elle dit : de toute façon, nous avons fait le tour ! Mais quand même ! Héla comme Véga est ainsi entrée dans de nombreuses églises, cathédrales et basiliques, sans aucun problème…

Après une bonne nuit – j’ai fait trois nuits en une ! – de sommeil, nous prenons un solide petit déjeuner. Hella nous attend dans la voiture car elle n’est pas autorisée à franchir la porte…
Nous prenons à nouveau le tram pour aller faire une balade en bateau-mouche. Nous avions repéré le quai la veille ainsi que les horaires. Malheureusement, arrivées sur place, on nous dit que les chiens ne sont pas autorisés à bord !!! Décidément, Hella n’est la bienvenue nulle part, dans cette ville ! Car ce n’est pas la première fois qu’elle monte dans un bateau. En Bretagne, en Belgique et même en Italie (où les chiens ne sont pas toujours les bienvenus…), nous avons toujours pu profiter des balades en bateau avec nos cabots. Mais là, niet, la dame au guichet est aussi inflexible et peu aimable que le type de la veille dans la cathédrale ! En désespoir de cause, très déçues, nous partons à pied découvrir « La Petite France ».

DSCF2652 petit

DSCF2653 petit

DSCF2655 petit

DSCF2660 petit

Pour voir d’autre photos, cliquer sur l’album ci-dessous :

Strasbourg 02/14
Album : Strasbourg 02/14

63 images
Voir l'album

Il y a 63 ans…

igidean001p1Le 19 février 1951 décède André Gide, écrivain français, à l’âge de 81 ans.
Auteur notamment de   »Les Nourritures terrestres », « L’Immoraliste », « Retour de l’URSS, « La Symphonie pastorale », « La porte étroite », « Les Caves du Vatican », « Journal » et « Les Faux-Monnayeurs », il a reçu le prix Nobel de littérature en 1947.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_