Faut-il boycotter le retour sur scène de Bertrand Cantat ?

Un débat passionnant, quoique un peu violent comme toujours, s’est déroulé aujourd’hui sur Facebook. Faut-il boycotter les concerts et les disques de Bertrand Cantat ?

Comme chacun sait, Bertrand Cantat est un artiste français talentueux, membre du groupe Noir Désir avant sa dissolution. Il est aussi connu pour l’homicide de sa compagne, Marie Trintignant, commis en 2003 en Lituanie. Frappé par le chanteur, la jeune actrice était décédée des suites de ses blessures. Jugé en Lituanie, il est condamné à huit de prison. Il est partiellement libéré en 2007 puis totalement en 2010. Depuis, il tente de revenir à la chanson et les salles de concert se remplissent.

Alors il y a les pour et les contre. Ceux qui pensent qu’il ne faut pas mélanger l’homme et l’artiste et qu’il a payé sa dette, et ceux qui pensent qu’un assassin demeure un assassin et, qu’il n’a rien payé du tout et qu’il ne mérite pas qu’on aille l’applaudir en concert et qu’on achète ses disques.

Il est indéniable que Bertrand Cantat restera, jusqu’à son dernier souffle, l’assassin de Marie Trintignant. Pour autant, en l’empêchant de se réintégrer par la chanson, puisque c’est apparemment ce qu’il sait faire de mieux, ne le condamnerait-on pas à la déchéance et à la violence de la rue ? Si on ne veut pas donner une chance à cet artiste de retrouver une place dans la société en vivant de son art, autant réintroduire la peine de mort à laquelle je suis cependant farouchement opposée. Car je pense que nul homme n’est supérieur à un autre et personne, pas même un juge, en tant qu’individu ou partie d’un collectif, ne peut s’octroyer le droit de tuer pour punir un autre être humain du crime qu’il a commis. Car ainsi, cette personne se rend à son tour coupable d’assassinat et ne vaut pas mieux que celui qu’il souhaite ainsi punir.
Je ne suis pas particulièrement croyante, pourtant je fais référence à l’un des commandements de la Bible : « Tu ne tueras point ». Car aucun homme n’a le droit de vie ou de mort sur un autre homme quelle que soit la monstruosité des actes commis par certains.

Dans le débat sur Facebook, il était fait référence aux grands artistes connus pour avoir collaboré avec l’occupant allemand durant la Seconde Guerre mondiale. Je ne pense pas qu’il faille tout mélanger. Wagner – qui était déjà mort mais qui était un antisémite notoire – reste un compositeur de génie, Aragon un excellent poète, sans parler de Céline, Jacques Chardonne, Sacha Guitry et tant d’autres qui ont eu des comportements peu glorieux.
Dieu fasse que jamais je ne connaisse une telle époque ! Qui, des génération d’après 1945, peut affirmer de quel côté il aurait été ? Bien sûr, j’aime à penser que j’aurais été une Lucie Aubrac, car la résistance est quand même plus glamour que la collaboration. Mais il n’y a rien de moins sûr… Moi qui ai la passion d’écrire et qui rêve de voir mes livres publiés à compte d’éditeur, n’aurais-je pas suivi le chant d’un éditeur allemand, fût-il pro nazi ? Non par conviction mais par intérêt, par ambition ? Tous les collaborateurs, loin s’en faut, n’ont pas agi par conviction. Et puis il y a tous ceux, la plus grande majorité, qui ne disaient rien et qui allaient du côté où soufflait le vent. N’est pas résistant qui veut ! Tous les hommes n’ont pas l’étoffe d’un héros ! La plupart sont des êtres médiocres, qui ne voient rien et n’entendent rien. Nombreux sont ceux qui souhaitaient survivre sans se faire remarquer. Comme le chante Goldmann, cette question souvent me hante : « Aurais-je été meilleure ou pire ? »

Pour en revenir à Bertrand Cantat, qu’il chante ou qu’il ne chante pas ne ressucitera pas Marie Trintignant. Alors puisqu’il a la chance de vivre dans un pays où la peine capitale est abolie, qu’il chante donc pour vivre, car je n’ose pas imaginer qu’un artiste de son acabit se sente lavé de son crime par quelques années d’emprisonnement… En cellule ou sur scène, il continuera à payer.

Si le débat vous intéresse, vous pouvez exprimer votre opinion dans le sondage ci-contre.

38 Réponses à “Faut-il boycotter le retour sur scène de Bertrand Cantat ?”


  • Denise RICHARD - FLIELLER

    Je me demande souvent si Bertrand Cantat aurait été autant
    vilipendé si sa victime était une femme anonyme…
    Et je suppose que toute sa vie restera empoisonnée par cet acte irréparable, sans qu’il lui faille encore subir l’opprobre définitif. « L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn… »

  • Battre une femme est un acte impardonnable….
    Ce n’est pas digne d’un homme….
    La battre jusqu’à la tuer est d’une horreur sans nom….
    Ce n’est plus un homme mais une bête au sens péjoratif du terme….
    Qu’il ferme sa gueule et qu’il fasse un autre métier….
    Avoir l’outrecuidance de monter sur une scène pour se faire applaudir par d’autres humains, et puis quoi encore, je ne puis adhérer….
    La chanson, je connais…. C’est le partage, et je n’ai rien envie de partager avec ce mec….
    Ca me fait vomir….
    Honte à lui, jusqu’à son dernier souffle….
    Je ne suis pas la peine de mort, mais je ne suis pas non plus pour le pardon et l’oubli….
    Je ne suis pas facho non plus, mais il méritait les travaux forcés à perpétuité….
    évidement je vote non à ton sondage….

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : LES ARTISTES SHOOTÉS À LA MOSTRA DE VENISE

  • Monter sur scène n’est pas un métier comme un autre….
    Ce n’est pas un ouvrier qui monte sur scène, c’est un artiste qui fait partager son art, sur le fond et sur la forme….
    Alors pour le fond, on repassera….
    Cela n’a rien à voir avec ta comparaison….
    Que Canta aille à l’usine, on ne lui en voudra pas pour cela, mais monter sur scène et se faire applaudir?!….
    Applaudir un assassin tueur de femme?! C’est au dessus de mes forces et de ma tolérance….

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : LES ARTISTES SHOOTÉS À LA MOSTRA DE VENISE

  • Bonjour,

    Mr Cantat a été jugé selon les règles de notre pays . Il a purgé sa peine. Aussi, même s’il a commis un acte impardonnable, nous n’avons pas le droit de le juger une deuxième fois. Je suis donc contre boycotter ces concerts. Toute sa vie, il portera ce calvaire qui le hantera. N’en rajoutons pas. Sylvie

  • Derrière son lourd passif,il faut avouer que son chant et ses textes sont habités,son âme torturée dégage une puissance incroyable,
    mais suis-je crédible,étant fan absolu de Noir Désir,
    très bonne soirée Isabelle.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Le silence

  • Sans surprise, je suis pour que B. Cantat reprenne une vie normale. Bien sûr battre une femme à mort est impardonnable, et c’est un poids qu’il portera toute sa vie. Faut-il pour autant l’empêcher de se raccrocher à ce qu’il sait faire? Je crois que non, sinon, hélas, nous risquons de voir sa violence augmenter et le triste scénario se reproduire. Après boycotter ou non ses productions artistiques restent du domaine de la conscience de chacun!

    P Renard

    • Désolée, mais lui permettre de se faire applaudir « de crainte que sa violence augmente et qu’il recommence » n’est pas un argument valable.

      Comme dit Claudio, monter sur scène et se faire applaudir n’est pas un métier comme un autre.

      Je suis très étonnée que CANTAT ne soir pas capable de le comprendre de lui même.

      Comment ose-t-il penser à se produire en public aprés ce qu’il a fait?

  • Doit-on, à notre tour, assassiner l’avenir d’un homme parce qu’il a commis l’irréparable ? Ne paie-t-il pas déjà son acte par le tourment qui assaille sa conscience et ne lui accordera pas le repos ?
    Sans pouvoir oublier le passé, il lui faut cependant continuer à vivre et vivre, c’est exercer ce que l’on sait faire.. de mieux ou de moins mal…

  • je ne comprends pas qu’on puisse en discuter. La place de cet assassin est en prison et pas sur cène. C’est un meurtrier, pas un artiste. Comment peux-tu défendre ce sale type? toi qui prétends œuvrer pour la cause féminine! En fait, tu n’en n’as rien à foutre des femmes qui se font battre et insulter par leur mec. Et pourtant, tu n’aimes pas les mecs! Alors quoi, tu vires de nouveau ta cuti? Tu ne te rends sans doute pas compte que c’est à cause de grosses connasses de ton espèce qui écrivent à tord et à travers que des connards comme ce Cantat pourront de nouveau maltraiter des femmes. Avec cet article, tu cautionnes la violence aux femmes. Je n’approuve pas et nous sommes des milliers à boycotter les concerts de ce meurtrier et à s’insurger contre des articles de merde comme le tien

    • Alors là, je dois dire que c’est la grande classe !
      Mais… on se connaît ? Je ne crois pas… ou alors j’ai oublié, ce qui n’est pas impossible si votre personnalité est à l’image de votre prose. Comme nous n’avons probablement pas gardé les cochons ensemble, je m’en tiendrai au vouvoiement.
      1/ sans commentaire sur « la cène »… :)
      2/ on peut être à la fois meurtrier et artiste, les deux ne sont pas du tout incompatibles
      3/ je ne défends pas Bertrand Cantat ; je dis simplement que puisqu’il a purgé la peine décidée par un tribunal, qu’on le laisse vivre et exercer son métier
      4/ je n’ai jamais prétendu oeuvrer pour la cause féminine…
      5/ mes ami(e)s savent que je me sens au contraire très concernée par le sort des femmes (et des enfants) agressés, physiquement et verbalement
      6/ je n’ai jamais dit ne pas aimer « les » mecs ! Disons qu’ils ont ce petit truc en plus qui ne me les rend pas séduisants… Mais j’ai des amis masculins avec lesquels j’entretiens de très bons rapports, dès lors qu’ils ont abandonné le projet de me convaincre que coucher avec un homme est mieux que coucher avec une femme. Et Dieu merci, tous les hommes ne raisonnent pas avec leur sexe !
      7/ « grosse », j’assume ; « connasse » non !
      8/ étant farouchement opposée à la censure, j’ai validé votre commentaire et validerai les prochains si vous persistez à écrire dans mon blog, mais je ne répondrai plus, à moins que vous vous décidiez à employer un langage moins vulgaire. Si je devais vous censurer, ce ne serait donc pas votre opinion mais la vulgarité de vos propos.

    • Bonsoir Michèle,
      C’est bizarre cette haine qui émane de vos propos et de votre personnalité… Je ne vous connais pas mais je me demande ce que vous avez dû vivre de terrible pour en arriver là.
      Replaçons les choses dans leur contexte : Zaz propose un débat fondé sur la libre expression et vous déversez des tonnes d’insultes… Donc pour vous faire gagner du temps : je suis gros mais je ne crois pas être un connard et si ça peut vous rassurer, j’ai beaucoup de mal à supporter Bertrand Cantat, en tant qu’homme, pas en tant qu’artiste…
      Ah oui, au fait, je travaille en prison et je côtoie des criminels toutes les semaines…

  • La chanson est un acte de partage et d’amour entre l’artiste et son public…. Même parfois un acte de séduction récompensé par l’amour…. Désolé, mais je ne peux plus être séduit par Cantat….

    Le terme boycotter est impropre…. Je ne boycotterai rien
    car boycotter c’est interdire, par une mise en quarantaine collective, à un individu, à une collectivité (société, pays, etc.) l’exercice de ses activités professionnelles, de ses échanges économiques.
    Il fait ce qu’il veut….
    Ceux qui estiment qu’il a payé sa dette par quelques années de prison pour avoir battu et tué sa femme, n’ont qu’à aller l’applaudir et acheté les disques de cet assassin….
    Moi c’est au dessus de mes forces…. Il est des actes impardonnables….
    Chacun sa conscience….

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : LES ARTISTES SHOOTÉS À LA MOSTRA DE VENISE

  • Au fait, il en est pas à son coup d’essai le Cantat….
    Voilà ce que j’ai vu sur Le Parisien :

    • AUDIO. Bertrand Cantat «est fou» : le message accablant de Krisztina Rady
    • Suicide épouse Cantat: un ex-compagnon, prêt à porter plainte, mandate l’avocate
    Pièce maîtresse de leur récit, ils affirment dévoiler pour la première fois l’intégralité d’un message de Kristina Rady, l’ex-épouse du chanteur de Noir Désir, à ses parents 6 mois avant son suicide en 2010.

    Et ce qu’elle confie, dans ce quasi monologue d’un peu plus de 7 minutes, n’est pas vraiment favorable à Bertrand Cantat… Alors qu’elle n’avait jamais mis en cause publiquement le père de ses enfants, cette fois, elle ne cache pas «l’enfer» qu’il lui faisait vivre, «ce cauchemar que Bertrand appelle l’amour», Kristina Rady reconnaissant subir des violences conjugales. «Hier, j’ai failli y laisser une dent. Il m’a balancé mon téléphone, mes lunettes. Il m’a jeté quelque chose de telle façon que mon coude est totalement tuméfié, et malheureusement, un cartilage s’est cassé.»

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : LES ARTISTES SHOOTÉS À LA MOSTRA DE VENISE

  • Ce mec devrait pourrir en tôle. Si c’était un anonyme, personne ne voudrait l’embaucher.

  • C EFFECTIVEMENT UN PEU LEGER POUR UN CRIME LA PEINE QU’IL A PURGEE!!!
    j’aimais bien Noir Désir, voir maintenant s’il est resté performant au niveau musique.
    mon avis: la peine est insuffisante!!!
    oui, pourquoi pas se faire tout petit. c grave ce qu’il a fait, c un malade!

  • Je comprends l’indignation de mes visiteurs. C’est vrai que la peine de sept ou huit ans, infligée par un tribunal lituanien (et non français), peut paraître légère. En même temps, quelle peine serait suffisante ?
    Peut-être aussi est-ce choquant qu’il remonte sur scène et se fasse applaudir. En même temps, c’est son métier de chanter ! Que faudrait-il qu’il fasse ?
    Ce qui me heurte dans ce débat, c’est qu’on en arrive, finalement, à critiquer la sentence émise par un tribunal. Si on ne voulait pas que Bertrand Cantat un jour remonte sur scène, il fallait le condamner à perpétuité vraie. Ainsi ce garçon, par ailleurs talentueux, aurait vécu dans une cellule, aux frais du contribuable, jusqu’à la fin de ses jours.
    Mais puisqu’il en a été décidé autrement, puisqu’il a été libéré après avoir purgé sa peine, je pense qu’il faut le laisser vivre et exercer son métier.
    Je partage votre avis sur la gravité de son geste,mais tout homme a droit au pardon.

  • Tout le monde a droit au pardon? je ne suis pas trop d’accord, Zaz…. Ne serait-ce que les criminels de guerre où j’associe Hitler et sa clique, et récemment nos « amis » serbes…. Battre une femme à mort, ce n’est pas mieux….
    Et puis, qui ne te dit pas que le Cantat, un jour de beuverie ou de shoot, ne récidivera pas?…. Car il est coutumier de la violence envers les femmes, envers ses femmes…. Franchement, je ne serais pas surpris….

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : LES ARTISTES SHOOTÉS À LA MOSTRA DE VENISE

    • Oui, peut-être, hélas… Mais l’emprisonnement n’est pas la solution. Un tel comportement n’est pas « normal » et dénote un dysfonctionnement qui appelle une thérapie. Je ne comprendrai jamais comment on peut libérer un assassin ou un violeur sans que cet individu potentiellement dangereux suive une thérapie et un suivi d’insertion. La prison ne guérit pas les malades, et tous les criminels, y compris Hitler et sa clique, étaient de grands malades.
      Par ailleurs, je pense que le crime est en chacun de nous et qu’il suffit de pas grand-chose pour passer à l’acte. Pourquoi les uns basculent dans le crime alors que d’autres parviennent à maîtriser leurs vils instincts humains ? Plusieurs réponses : l’enfance bien sûr, même si ça paraît un peu facile, le caractère, les rencontres, les opportunités et bien d’autres paramètres. Personnellement, je crois que chaque homme, et j’inclus bien sûr les femmes, est un criminel potentiel. Comme je crois que nous portons tous en nous le cancer ; chez certains il se déclare et chez d’autres non. Question de chance, d’amour, de foi.

  • Allez Zaz, t’es pas si grosse que ça, et pas connasse du tout, je confirme….
    Le Coyote Solidaire

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : LES ARTISTES SHOOTÉS À LA MOSTRA DE VENISE

  • B.C. a purgé sa peine, il reprend ses droits civiques, sa place dans la société et sa liberté de chanter, c’est son métier. Pour le reste, rien ne nous permet de le juger et de penser à sa place. Lui seul peut endosser le poids d’un tel acte et retrouver la force, le courage de faire un métier public et exposé. A ses risques et périls…

  • jeannette insurgé

    et bien!!!!!
    ça va étonner Zaz, mais dans cette histoire j’ai toujours été « réservé »
    le vrai problème (a mon sens) c’est la drogue l’alcool et leurs effets car malheureusement au départ les deux partenaires les subissaient
    pour désamorcer une certaine personne(suivez mon regard chère michelle) je vais signer
    la vieille conne!!!

  • C’est simple, nous vivons heureusement dans un état de droit, CANTAT a payé sa dette envers la société, il ne s’est pas évadé de prison, il est donc normal qu’il puisse à nouveau exercer son métier. Le premier titre de son nouveau groupe « DETROIT » est superbe. Pour « alléger » un peu le débat je peux affirmer qu’il est totalement faux de croire que ZAZ n’aime pas les hommes, elle semble même s’amuser gentiment de ceux qui rêveraient de la séduire un jour …

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_