• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 2 juillet 2013

Archive journalière du 2 juil 2013

Balade Renaissance en ville vieille

Pour cette balade en vieille ville de Nancy, à la découverte des hôtels particuliers, dans le cadre de l’année Renaissance, nous avions rendez-vous ce soir à 19 h 00 à la MJC Lillebonne avec le guide Frédéric Maguin. Frédéric et ses ami(e)s nous accueillirent vêtus de magnifiques costumes de l’époque Renaissance.
La soirée débuta dans la cour de la MJC, autour d’un verre de jus de fruit, pain et saucisson, afin de prendre des forces en prévision de la visite de trois heures.
Balade Renaissance en ville vieille dans Divers dscf0597-petit
Le comité d’accueil dans la cour de la MJC Lillebonne.

dscf0600-petit Haussonville dans Photos
Notre guide, Frédéric Maguin

dscf0605-petit hôtels particuliers
Le plafond de l’escalier de l’hôtel de Lillebonne, initialement Hôtel de Beauvau, où siège l’actuelle MJC.

dscf0608-petit Lillebonne
L’entrée de l’hôtel de Lillebonne, l’actuelle MJC Lillebonne (ou Saint Epvre).

Puis nous nous rendons à l’hôtel du Marquis de Ville.
dscf0613-petit Nancy
Frédéric Maguin et son équipe devant la fontaine Neptune, dans la cour de l’hôtel du Marquis de Ville.

Nous poursuivons la visite par l’hôtel d’Haussonville qui abrite un véritable hôtel quatre étoiles :
dscf0619-petit Renaissance
Les galeries extérieures de l’hôtel d’Haussonville

dscf0623-petit
L’équipe de Frédéric

dscf0624-petit
Détail d’une galerie extérieure.

Sous une petite averse, nous nous acheminons vers la Grande Rue et nous engouffrons dans l’hôtel de Chastenoy où deux dames récitent des poèmes dans la cour semi-abritée :
dscf0633-petit
Entrée de l’hôtel de Chastenoy

dscf0636-petit
Détail de la porte de l’hôtel de Chastenoy

Lorsque nous sortons, miracle !, il ne pleut plus ! Frédéric nous guide vers le Palais ducal :
dscf0638-petit
Les gargouilles du Palais ducal et, au fond, la basilique Saint Epvre.

dscf0639-petit
A l’angle du Palais ducal avec la basilique toute proche.

dscf0640-petit
Détail de la toiture du Palais ducal avec la croix de Lorraine et la coquille Saint Jacques.

dscf0645-petit
La tour de l’horloge du Palais ducal

Le dernier arrêt est dans la cour de l’hôtel de Rennel. Une dame de l’équipe de Frédéric nous conte l’histoire de Louise de Lorraine, fille de Nicolas de Lorraine, comte de Vaudémont, petite-fille du duc Antoine et arrière-petite-fille de René II, duc de Lorraine. Elle épousera Henri de Valois, roi de Pologne et futur roi de France, Henri III. A la mort de son époux, elle revêt jusqu’à sa mort les habits blancs, vêtements de deuil des reines, qui lui valent le surnom de « La Reine blanche ».dscf0651-petit
L’hôtel de Rennel (cour intérieure)

La visite se termine près de la basilique Saint Epvre, avec quelques poèmes de l’époque Renaissance.
dscf0655-petit

Il est 22 h. Monique et moi nous arrêtons dans une pizzeria pour nous restaurer un peu avant de rentrer, enchantées par celle balade Renaissance dans notre belle ville de Nancy.

Pour voir toutes les photos prises par Monique, cliquer sur l’album ci-dessous :

Balade Renaissance en vieille ville
Album : Balade Renaissance en vieille ville

23 images
Voir l'album

 

Tous mes livres disponibles sur Amazon

Tous mes livres sont désormais disponibles en version électronique sur cette page du site Amazon :

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_ss_i_0_7?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=zaz+chalumeau&sprefix=Zaz+Cha%2Cstripbooks%2C308#/ref=sr_nr_p_n_availability_1?rh=n%3A301061%2Ck%3Azaz+chalumeau%2Cp_n_availability%3A428637031&keywords=zaz+chalumeau&ie=UTF8&qid=1372758471

Mon dernier ouvrage « Véga, la terreur du p’tit chemin – Chroniques d’un CKC » est à un prix de lancement défiant toute concurrence : 1,02 €.

Je compte sur vous pour booster les ventes et m’aider à faire de Véga ce qu’elle a toujours été de son vivant : une star !

Il y a 197 ans…

Il y a 197 ans... dans Souvenons-nous... le_radeau_de_la_meduse12
Le 2 juillet 1816, la Méduse fait naufrage.
C’et une des plus belles embarcations de la Marine française. Elle s’échoue avec 395 personnes à bord qui se réfugient dans les canots de sauvetage et sur un radeau de fortune mesurant 20 x 7 m.
Lorsque les amarres qui le relient au canot remorqueur lâchent, le radeau part à la dérive avec 150 hommes et une femme à son bord. Pour survivre, ils n’ont que 75 livres de biscuits.
Douze jours plus tard, l’embarcation est découverte avec seulement 15 survivants. Les autres ont été jetés à la mer et certains mangés par leurs compagnons d’infortune.
L’événement inspire le peintre Géricault qui l’immortalise en 1819 avec sa toile « Le radeau de la Méduse ».




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_