Il y a 105 ans…

Il y a 105 ans... allendeLe 26 juin 1908 naît Salvador Allende Gossens, médecin et homme politique socialiste chilien.
Il devient président du Chili le 3 novembre 1970.
Le coup d’Etat du 11 septembre 1973 met fin à son mandat. Son gouvernement est renversé pour être remplacé par une dictature militaire aux ordres d’Augusto Pinochet.
Il décède par suicide le 11 septembre 1973.

2 Réponses à “Il y a 105 ans…”


  • son suicide reste quand même à élucider!

  • comme tu dis, Fred, et les ricains n’y sont pas pour rien :
    « Le 11 septembre 1973, à 9 heures du matin, le palais présidentiel est assiégé par l’armée sous le commandement du général Augusto Pinochet et subventionné directement par la CIA. Le palais présidentiel est bombardé par l’aviation. Pendant le coup d’État, Allende s’adresse une dernière fois aux chiliens à la radio où il remercie ses partisans et annonce son intention de se battre jusqu’à la mort58.

    C’est dans le palais que Salvador Allende meurt finalement d’un tir d’AK47 dans le menton. Une anecdote précise que l’arme lui avait été offerte par Fidel Castro, et portait une plaque dorée sur laquelle on pouvait lire : « À mon bon ami Salvador, de la part de Fidel, qui essaye par des moyens différents d’atteindre les mêmes buts59 »

    La thèse officielle, qui sera reconnue par la famille après avoir eu accès aux archives de l’État, est celle du suicide. Cette version60 a été confirmée par le témoignage oculaire d’un de ses médecins61.
    Beaucoup de marxistes, dans le feu des déclarations immédiates de Fidel Castro, ont accusé les assiégeants d’avoir tué Salvador Allende.
    Selon une version anecdotique, il aurait été assassiné par ses gardes du corps cubains alors qu’il s’apprêtait à se rendre. Cet assassinat aurait été ordonné par Fidel Castro62.
    Le 23 mai 2011, dans le cadre d’une enquête judiciaire a lieu l’exhumation de la dépouille d’Allende pour établir s’il s’est suicidé. En juillet suivant, le service médico-légal chilien confirme le suicide d’Allende63.
    Après sa mort, une dictature militaire s’installe, dirigée par Augusto Pinochet. La répression commence pour les partisans d’Allende (rééls ou soupçonnés de l’être) : le stade national sert de prison à ciel ouvert pour 40 000 personnes, 27 500 personnes seront torturées et au moins 2 279 assassinées, portées disparues ou exécutées sommairement64. (Selon le rapport Rettig de 1991, le nombre de victimes de la junte militaire est de 2 279 dont 641 morts « dans des conditions non élucidées » et 957 disparus65. La Commission chilienne sur la prison politique et la torture dans le rapport Valech de 2004 comptabilise 33 221 arrestations arbitraires et cas de tortures entre 1973 et 1990, dont 27 255 pour des raisons politiques. Enfin, environ 800 000 personnes se sont exilées (sur une population de moins de 12 000 000). »

    Dernière publication sur Photos, Reportages, Chansons, Venise : DANS LA SÉRIE « DÉSERTS D’EAU », « LA CLAIRIÈRE AUX CHAMPIGNONS » DE HUGO H

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
last0day |
Xerablog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_