• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 18 mai 2013

Archive journalière du 18 mai 2013

Sortie culturelle : Nancy Renaissance

Nos prières quotidiennes ont été exaucées : il fait beau !
Pour cette sortie culturelle, nous avons rendez-vous avec une guide-conférencière que nous connaissons déjà. Avec d’autres adhérents au Cercle des Arts, nous la retrouvons devant le Palais du Gouverneur, au bout de la Place de la Carrière, dans l’hémicycle de la Place Charles de Gaulle.
Sortie culturelle : Nancy Renaissance dans Divers 3-le-groupe-a-lecoute

La visite commence par l’exposition « La ville révélée » où sont exposés des plans de la ville de Nancy selon son évolution :
2-plan-de-nancy Nancy dans Photos

1-eglise-st-nicolas-avant-sa-demolition Renaissance
L’église Saint-Nicolas avant sa destruction.

Nous poursuivons en direction de la basilique Saint-Epvre où se déroulent des manifestations :
5-ambiance-renaissance visite

4-le-fou-du-roi

Des portes, magnifiquement conservées hormis les blasons qui ont été supprimés pendant la révolution :
6-porte

8-au-numero-5

Dans la rue Monseigneur Trouillet, une demeure Renaissance avec ses balustrades ajourées, l’actuel Hôtel d’Haussonville :
7-cour-dhotel

Nous passons devant le musée lorrain, dans l’ancien palais ducal dont les jardins sont ouverts au public pour la circonstance. Au passage, nous admirons la statue équestre du duc Antoine de Lorraine, détail de la Porterie :9-musee-lorrain

A l’intérieur, nous avons un aperçu de la galerie d’apparat et de la tour de l’horloge. Nous traversons le jardin où a lieu un spectacle :
10-le-cheval-natte

11-danse-renaissance

Nous profitons que notre guide possède la clef d’un immeuble pour regarder une cour intérieure. Comme dans les traboules lyonnaises, on peut ainsi passer d’une rue parallèle à une autre sans détour :
12-fontaine

Notre guide nous entraîne jusqu’aux portes de la Craffe dont voici une tour :
13-porte-de-la-craffe

Nous traversons pour voir, de l’autre côté, la porte de la Citadelle. Petit détour par un jardin aromatique et la visite se termine. Notre guide nous quitte et nous nous acheminons vers la Pépinière pour nous désaltérer. En chemin, nous découvrons encore des enfants déguisés :
14-jeux-de-bilboquet

Merci à MAP pour toutes ces photos qu’elle m’autorise à publier sur Internet. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Monique avait en effet oublié son appareil photo !!!

Sortie culturelle : Nancy Renaissance
Album : Sortie culturelle : Nancy Renaissance

6 images
Voir l'album

Fleur de Tonnerre

Fleur de Tonnerre dans Livres lus fleur-de-tonnerre-150x150 Roman de Jean TEULE

Au début du XIXe siècle, Hélène Jégado vit à Plouhinec, en Basse Bretagne, dans le Morbihan précisément. Autour d’elle, auprès de son père et de sa mère, en compagnie des voisins et des voisines, avec les autres enfants, il n’est question que de légendes celtiques, de menhirs, de l’Ankou, celui qui, souvent précédé d’une charrette qui couine, armé d’une faux envoie les habitants ad patres.
Vers l’âge de huit ans, la petite Hélène découvre les propriétés de la belladone. Elle ajoute quelques baies dans la soupe d’Emilie, une petite copine, et rate ainsi son premier empoisonnement. C’est sa mère qui va lui donner la recette sans le vouloir vraiment : si elle avait écrasé les baies pour en former une bouillie ajoutée à la soupe, la malheureuse Emilie serait morte. Hélène se le tient pour dit et teste la recette sur sa propre mère. Elle réussit son premier crime et entame ainsi une très longue liste.
Durant toute sa vie, Hélène, exceptionnellement belle, va parcourir la Bretagne du sud au nord puis de nouveau du nord au sud avant de se rendre à Vannes puis à Rennes où s’arrêtera sa vie itinérante. Partout où la jeune Morbihannaise arrive, elle sème la mort. Engagée comme cuisinière, sur le crédit de sa première lettre de recommandation, elle a dès lors pour objectif d’empoisonner tous les membres de la famille qui l’emploie. Aux délicieuses soupes, aux savoureux ragoûts ou aux succulents gâteaux qu’elle prépare avec soin, elle ajoute un poison et assiste au décès de ses victimes. Après les obsèques, avec le sentiment du devoir accompli et du travail bien fait, elle quitte la ville et se fait engager ailleurs. Et elle poursuit ainsi sa mission, comme elle l’appelle.
Il faudra un concours de circonstances et l’avancée de la science pour que la tueuse en série, qui a commis un nombre impressionnant de crimes, tuant indifféremment des hommes, des femmes et des enfants, soit enfin confondue, jugée et exécutée à Rennes.
Un livre facile à lire car les crimes ne sont pas atroces. J’ai cependant été déçue par le style d’écriture.

Il y a 93 ans…

Il y a 93 ans... karol_wojtyla_at_12   pape_jean_paul_ii_01 Jean-Paul II
Le 18 mai 1920 naît en Pologue Karol Wojtyla alias Jean-Paul II.
Elu pape en 1978 à l’âge de 58 ans, son pontificat dure 26 ans.
Il est le premier pape slave de l’Histoire et le premier non italien depuis Adrien VI.
Son pontificat sera un des plus longs de l’histoire de la papauté. Seuls Saint Pierre et Pie IX régnèrent plus longtemps.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_