Ô crabe impitoyable !

J’ai appris ce soir le décès d’un client. Je travaillais pour lui depuis juin 2004, deux à trois demi-journées par semaine. Il était mon premier client, celui qui m’a mis le pied à l’étrier et qui m’a permis, par la régularité de ses besoins, de démarrer puis de maintenir mon activité indépendante.
Fin juillet dernier, de retour de ses vacances, il m’avait annoncé sa maladie et ses espoirs de guérison du fait d’un diagnostic précoce.
Une fois le traitement par chimiothérapie en place, je l’ai vu très rapidement se dégrader. Alors âgé de 68 ans, il était encore bel homme ; en l’espace de trois semaines, il s’est transformé en vieillard qui marchait courbé à pas menus… Une pause dans le traitement a permis qu’il reprenne du poids et belle figure ; il était presque redevenu le monsieur que j’avais toujours connu. Puis après les fêtes de fin d’année et le début d’une nouvelle phase de traitement, son état s’est de nouveau dégradé.
Malgré tout, il continuait à travailler en dépit des risques. Une fois, il est tombé de sa chaise de bureau. Incapable de se relever seul, j’avais dû l’aider… Très vite son état empira. Il maigrissait et perdait des forces, ses joues se creusaient, ses yeux s’enfonçaient dans les orbites… Et pourtant, il travaillait toujours même s’il avait un peu ralenti l’activité et je me demandais combien de temps il allait encore tenir… En mars, je ne l’ai guère vu ; il dictait le courrier et comme j’avais depuis toujours les clefs du cabinet médical, je tapais les lettres en son absence. Durant le mois d’avril, il m’a décommandée deux fois, s’excusant de me prévenir à la dernière minute, mais il n’avait pas eu la force de dicter…
La dernière fois que je l’ai vu, mi avril, il était très mal en point et j’attendais chaque jour un appel me disant qu’il cessait son activité.
Ce coup de fil arriva vendredi dernier. Il me demandait de taper les derniers courriers qu’il avait dictés, avec bien du mal tant le souffle lui manquait. Il y avait des photocopies à faire, des dossiers à ranger. Il avait enregistré un message téléphonique expliquant sa cessation d’activité. Il me demandait de laisser les clefs dans la boîte aux lettres et me remerciait pour toutes ces années de travail pour lui. Il me promettait même de parler avec des confrères afin que je n’aie pas à souffrir de sa brutale décision d’arrêter de travailler.
Dans l’après-midi, son épouse m’appela ; elle pleurait… J’étais triste, malgré ma volonté de ne pas développer de relations affectueuses avec aucun de mes clients. Mais le coeur souvent n’écoute pas la raison…
Ce soir, j’ai reçu un sms pour m’annoncer le décès de mon client. Putain de cancer !

24 Réponses à “Ô crabe impitoyable !”


  • Quel grand courage et quel beau témoignage de vie !
    Mais, néanmoins, il demeurera toujours cette éternelle et énigmatique question : pourquoi ?

    • Oui, surtout que, à notre époque, 68 ans n’est pas vieux ! Il laisse derrière lui une épouse de 60 ans, trois enfants certes adultes et indépendants, deux petits-enfants et une foule de patients qui appréciaient sa rigueur, son professionnalisme mais aussi son humanité. Il n’était pas de ces spécialistes qui expédient un patient en cinq minutes pour une question de rendement. Il avait une très belle philosophie, tant dans sa vie professionnelle que privée.

  • Tu le dis toi-même Isa, le traîtement a fortement dégradé cet homme et, à chaque fois qu’il était interrompu, le patient reprenenait du poil de la bête.

    Je me demande sérieusement si les traîtements actuels, non-encore vraiment aboutis ,ne sont pas souvent pires que le mal…

    J’avoue pour ma part que je ne suis pas certaine d’accepter de suivre un protocole si cela devait m’être prescrit.

    J’ai vu une cousine vivre exactement ce que tu décris et les ravages que le traîtement a fait avant qu’elle ne finisse par mourir elle aussi…laissant à sa famille le souvenir d’une personne qui n’était même plus l’ombre de celle que nous avions connue…Et je ne te parle pas de ce qu’elle a souffert!…

    • Oui, c’est vrai. Mais d’un autre côté, il y a aussi tous les patients qui guérissent du cancer. Nous avons le cas dans notre cercle d’amies : trois cas de cancer du sein (certes le « meilleur » cancer, paraît-il !). L’une est complètement guérie sans chirurgie traumatisante. Les deux autres ont subi l’ablation d’un sein, mais elles sont en rémission et attendent la chirurgie réparatrice.
      Mais la médecine, qui fait des progrès énormes d’un côté, fait peur de l’autre. L’oncle de Monique, 89 ans, a vu sa dernière heure arriver après la prise d’un médicament prescrit par son médecin. Il a fait un oedème pulmonaire et a vraiment failli y passer. Lorsque nous avons regardé la fiche dudit médicament (Monique et moi sommes très allergiques à l’allopathie), il était spécifié en gros caractères gras qu’il était fortement déconseillé de le prescrire aux sujets âgés qui présentent un risque accru d’intolérance. Il faut croire que pour l’âne qui « soigne » le tonton, 89 ans ne soit pas un âge avancé !… Il faut dire que sa science envers ces deux patients se résume à venir une fois par semaine leur prendre la température corporelle et la tension artérielle. Il met plus de temps à rédiger la feuille pour la sécu et vérifier le bon montant du chèque de ses honoraires qu’à les ausculter !!!

  • oui, ça soulève beaucoup de choses tout ça
    je suis d’accord avec toi Joëlle, ce sont des traitements de cheval qui sont administrés qui bien que plus ciblés aujourd’hui causent quand même des dommages irréversibles sur les autres organes, je ne sais pas non plus s’y je m’y plierais le cas échéant.
    oui, l’allopathie, je ne suis pas pour non plus zaz, à cause justement de ces foutus effets secondaires insuffisamment maîtrisés
    et enfin les médecins « incompétents » et « je m’en foutistes » au final
    peu de vrais progrès en médecine si ce n’est la vaccination et la stérilisation, pour le reste, j’ai des doutes, on n’est pas au bout de nos surprises (cf le Mediator) c une honte car devenu un vrai bizness, ils nous feraient « crever », ils s’en foutent, ça rapporte, oui vraiment de koi se poser des questions!!!

  • Tu me rapelles là de bien tristes moments…Ma mère souffrait d’hyper-tension et le jeune médecin qui la soignait venait comme tu le dis, une fois par semaine.Pour « renouveler » l’ordonnance.

    Ma mère est morte d’un AVC: Aprés sa mort, j’ai découvert dans son appartement toutes les boîtes même pas ouvertes…Elle ne prenait pas ses médicaments et, à 61 ans, nous ne pensions pas à la surveiller…Mais le médecin n’avait même pas vu que son état ne s’améliorait pas…Ou bien l’avait-il constaté et ne s’en souciait pas le moins du monde…

    Te dire ma colère lorsque j’ai compris ce qui s’était passé…Colère surout contre moi-même qui n’avait pas eu la vigilance de la surveiller davantage…

  • Tout ça, ça fout bien la trouille… l’âge avance, et le physique se dégrade irrémédiablement….
    « Est-il encore debout le chêne, ou le sapin de mon cercueil?! »…

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : BALADE DANS LA LAGUNE SUD DE VENISE

    • Pourquoi sacrifier un arbre ? On fait aujourd’hui des cercueils en carton, très beaux et beaucoup moins chers. Que l’on souhaite être inhumé ou incinéré, je trouve le prix d’un cercueil toujours trop élevé. Pour ce qui me concerne, le premier prix et sans fanfreluche (mon cadavre serait-il plus heureux de reposer dans un capiton de luxe ?) fera l’affaire. Je suis même – mais je vais choquer ! – pour la fosse commune…

  • je ne faisais que reprendre un vers de Brassens dans sa chanson intitulée le testament….
    Pour te rejoindre Zaz, il termine sa chanson ainsi ;
    « me v’la dans la fosse commune »
    « la fosse commune du Temps »

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : BALADE DANS LA LAGUNE SUD DE VENISE

  • Quoiqu’il en soit, la fosse commune ce n’est pas mon truc….
    Ma Maman ayant disparue l’année passée, c’est souvent que je vais au cimetière du Lido fleurir la tombe, je ne dirai pas avec plaisir, mais je suis content de rendre cette petite visite à ma mère, dans le petit coin ombré où est érigée la pierre tombale que nous avons choisie…
    J’en profite aussi pour aller saluer parfois mon grand-père et ma grand-mère dans ce même cimetière…. Mon père, quant à lui, y va tous les jours….

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : BALADE DANS LA LAGUNE SUD DE VENISE

    • Oui, je peux comprendre qu’on ait besoin d’aller se recueillir sur une tombe, bien que ne l’ayant pas moi-même.
      Cela dit, j’aime beaucoup les cimetières où je peux me promener sans but précis. A cinq ans, mon fils avait développé la passion des cimetières – peut-être en réponse à ma passion des églises – et je dois dire qu’il m’a contaminée ! Mais quand je me promène dans un cimetière, j’éprouve toujours l’envie, comme quand j’étais petite, de redistribuer les fleurs ! Mais aujourd’hui, contrairement à naguère, je m’abstiens !!!

  • pardonnez-mois mais vous n’avez perdu qu’un client! Pour beaucoup d’entre nous, il s’agit d’un parent, d’un enfant, d’un ami!!!

    • Vous avez raison, je n’ai perdu « qu »‘un client… C’est pourquoi j’ai une pensée toute particulière pour son épouse, ses enfants et petits-enfants. Le fait de n’avoir aucun lien de parenté ou d’amitié n’empêche cependant pas la sympathie. Nous nous voyions deux à trois par semaine depuis neuf ans… plus qu’il ne voyait certains de ses amis !

  • Non, moi, je trouve qu’un linceul suffirait et en pleine terre pour que le cycle de la vie continue.

    • Comme chez les musulmans, et peut-être même les orthodoxes. Tout à fait d’accord. Même si, pour moi-même, je préfère l’incinération.
      J’en entends déjà soupirer : « Ah ben l’est pas gai le blog de la Zaz ! » hi hi !

  • c un sujet comme un autre
    et c’est ça qui est bien et intéressant dans ton blog
    la diversité

  • C’est pas avec un sujet pareil que je vais réaliser mon plus cher désir!…

    (Mon plus grand souhait, c’est bien de mourir de rire!)

  • Oui, effectivement il fait partie de mon rituel matinal et « ouvre » ma journée :)
    j’aime bien

    Jo, tout à fait d’accord, ou alors d’amour!!!!

    • J’aime bien l’idée que tu ouvres ta journée avec moi !
      Pour le mourir d’amour, ben… oui… mais c’est rarement drôle ! Soit on meurt de consomption (j’adore ce mot !) soit d’un arrêt cardiaque une fois arrivé au septième ciel !…

  • Ah oui: j’avais oublié mourir d’amour…

    (Mais je vous assure à toutes deux que j’ai bien, un jour, failli mourir de rire…On venait de me raconter une vanne: déjà, bon fou rire. Puis quelque’un en rajouta, fou rire accéléré et pour finir, quelqu’un se « prit les pieds »en voulant épiloguer et ce d’une manière tellement drôle que j’ai bien failli étouffer, vraiment! )

    Ce que je regrette vivement, c’est de ne me souvenir que de ce fou rire et pas des vannes qui l’ont suscité…Ne serait-ce que pour les partager lorsque je relate le fait…

    Pour ce qui est de mourir d’amour…Il serait intéressant de connaître le nombre de personnes qui meurent encore de « langueur »…Il semblerait que la mode en soit passée(ou alors, cela paraît en nos jours tellement incongru voire ridicule que l’on n’en parle même pas!)

    Romantisme, tu fous le camp!…

    • Mourir de langueur… je ne pense pas en effet que cela arrive à de nombreuses femmes (car cela concerne a priori plutôt les femmes) du XXIe siècle ! Elles sont beaucoup trop occupées par leur carrière, leur mari, leurs enfants, leurs hobbies, etc. Car il faut bien reconnaître que les femmes des siècles passés qui mouraient de langueur étaient plutôt issues de l’aristocratie ou à la rigueur de la bourgeoisie. Les travailleuses en revanche étaient épargnées par ce mal !!! On peut s’en réjouir, bien sûr, mais quand même, comme tu le dis Jo, le romantisme fout le camp…

  • oui, pas le temps de s’attacher, de s’attarder et tutti quanti de nos jours

    Remarquez les héros romantiques faisaient de bien tristes fins

    l’absolu, c’est quand même dangereux!!!

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_