D’un enfer à l’autre

Il faut que je vous raconte l’histoire de ce bébé, Désiré (c’est son prénom) né en 2020… Dans ce monde où la nature devenait ignorée de pratiquement tout le monde.
A priori Désiré avait tout pour être heureux, des parents ayant beaucoup d’argent, pas de soucis, sauf qu’en grandissant le petit Désiré s’ennuyait beaucoup !
Il avait beaucoup de copains et de copines. De vrais amis ? Ma foi il n’y pensait même pas, trop occupé par la recherche d’amusements et de sensations en tout genre… Mais que pouvait-il faire d’autre dans cet environnement, lui qui n’avait pas de sensibilité ou d’intelligence particulière ???
Tout naturellement Désiré se mit à apprécier les sensations procurées par l’alcool et les substances diverses ; ça le rendait heureux, et puis ce sentiment de puissance… Bien sûr il ne put bientôt plus s’en passer.
Il avait une tante un peu » bizarre » ; elle vivait seule avec des animaux, elle parlait aux plantes, elle allait à contre-courant. Elle l’avait intrigué, amusé, elle lui avait dit des choses qui l’avaient rendu perplexe pendant un temps, puis il avait rejoint l’opinion de ses parents, à savoir que c’était une pauvre fille, un peu folle, un peu sorcière (ça l’avait fait sourire). Il avait donc cessé de la voir.
Un jour Désiré à été trop loin, il a perdu tout contrôle… Un accident terrible, plusieurs personnes y ont laissé leur vie, tout cela provoqué par lui mais cela ma foi… il n’y pensait guère. Eh bien oui, c’était l’affaire de ses parents et des assurances qui étaient là pour « dédommager » les autres ! Mais LUI??? Vous vous  rendez-compte ? Les bras et les jambes sectionnés !!! L’horreur absolue! Il n’en revenait pas qu’une injustice pareille lui arrive à LUI ! Inacceptable !

Heureusement, comme je vous l’ai dit, le charmant Désiré est né en 2020 et là, en 2039, la science pense répondre à tout… Pour ceux qui ont les moyens, bien sûr, et comme sur ce point, notre Désiré n’a aucun problème, pas de soucis ! Le voilà donc équipé. Des prothèses incroyables ! Rien ne paraissait changé en lui, ces appareillages étant branchés en direct sur le cerveau. Une merveille ! Désiré n’en revenait pas : il pouvait revivre, recommencer à s’amuser, s’éclater…

Sa tante était venue le voir. Elle avait tenté de lui expliquer certaines choses de la vie, de faire attention mais… Pffffffff ! Il s’était moqué de cette « vieille folle ».

La vie reprit. Voyez-vous, dans ce monde les gens parlent et agissent pour réussir, donner le change. Les pensées du cerveau, ça c’est autre chose, personne normalement n’y a accès… Et de nouveau tout a basculé pour Désiré… Rappelez-vous les prothèses : elles étaient branchées en direct sur le cerveau, donc elles ne fonctionnaient pas aux paroles mais aux pulsions de Désiré !
Ce jour-là, dans ce cerveau rendu fou par les substances qui engendraient des pulsions incontrôlables, Désiré devint le pervers et l’assassin du siècle, semant l’horreur et la désolation !

Dans un moment de lucidité, il alla voir sa tante pour lui expliquer. Elle était triste, elle aurait voulu l’aider mais… Il la supplia tant et tant que sa tante finit par lui dire : « Il n’y a qu’une solution, le sevrage. Je vais t’enfermer et te faire retrouver la raison. »

Il lui dit : « Oui, merci ! »
Le lendemain, la tante avait tout fermé, pas de possibilité pour Désiré de sortir pour aller chercher ses « paradis » d’enfer.

Hélas ! Ce fut la triste fin… La crise de manque fut terrible, le cerveau de Désiré explosait, la souffrance était au maximum, alors les prothèses se mirent en route. La vieille tata ne pesait pas lourd quand elle fut broyée ! Ses yeux pleins de tristesse dans les yeux de Désiré quand elle partit pour le grand voyage !…

Désiré, face à ce spectacle horrible, avec le magnétisme des yeux de tata gravé dans les siens, réalisa et fut pris d’horreur pour lui-même. Pour la première fois de sa vie, il réalisa : « Je suis un monstre, pensa-t-il, il faut que je disparaisse, il faut me détruire ! »
Les prothèses avaient entendu. Ces « merveilles sorties de cerveaux ambitieux et sans âme » se mirent au travail…
On retrouva Désiré déchiqueté à côté des restes de sa tata.

(Jeannette Insurgé – 21/02/2013)

9 Réponses à “D’un enfer à l’autre”


Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_