• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 17 février 2013

Archive journalière du 17 fév 2013

Memorias de un cacique

Nous étions hier au Théâtre Gérard Philipe à Frouard pour assister au concert proposé par l’orchestre Gaston Stoltz.
Au programme, en première partie une création européenne du concerto pour guitare « Tierra de Ancestros », présenté pour la première fois en Europe. Composée par Jaime Cordoba, cette oeuvre est interprétée par l’orchestre Gaston Stoltz sous la direction de Daniel Colombat et Alexandre Bernoud à la guitare.
Memorias de un cacique dans Musique dscf1720-petit

dscf1729-jaime-cordoba choeur dans Musique
Jaime Cordoba

En deuxième partie, l’ensemble présentait « Memorias de un cacique », une oeuvre également de Jaime Cordoba avec le choeur et l’orchestre Gaston Stoltz sous la direction de Daniel Colombat ainsi que la chorale d’enfants « Les Mirabelles » dirigée par Anne Burger.
dscf1756-petit Gaston Stoltz
Aux instruments traditionnels : Boris Arenas, Francisco Arenas, Jaime Munos et Jaime Cordoba.
dscf1747-petit Jaime Cordoba

dscf1748-petit memorias de un cacique

« Memorias de un cacique » est une oeuvre symphonique écrite pour orchestre, choeur mixte et instruments traditionnels d’Amérique du Sud avec des textes en espagnol dont une partie solo interprétée par le ténor Laurent Baliros.dscf1754-petit orchestre

L’oeuvre est le récit de la rencontre musicale qui eut lieu à partir de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1492.
De fait, nous assistons à un véritable dialogue entre les instruments traditionels qui renvoient à des standards populaires grâce à « El condor pasa » et la musique classique à laquelle nos oreilles européennes sont plus habituées. Le rythme des quatre mouvements est soutenu et alors même qu’on ne peut reprendre les paroles en espagnol, on se surprend néanmoins à vouloir chanter en marquant le rythme du pied.
L’oeuvre se termine en apothéose et le public est manifestement conquis. Les musiciens aux instruments traditionnels nous ont offert un bis ; Daniel Colombat et ses musiciens et choristes de même.
Chapeau bas à tous les artistes pour ce bis après un concert de deux heures nécessitant une performance physique et une attention particulière.dscf1758-petit
Outre le fait qu’il est plutôt rare d’assister à un concert composé par un contemporain, de surcroît présent sur la scène, l’oeuvre de Jaime Cordoba est pour moi la preuve que des musiques de cultures différentes peuvent cohabiter et se compléter sans préjugé de valeur et de beauté. En ce sens, « Memorias de un cacique » est une démonstration de tolérance et d’intégration.
Et au-delà de la musique, je veux y voir un encouragement à faire cohabiter les cultures au lieu de les monter les unes contre les autres. Car dans un monde où chacun pourrait librement apporter sa différence dans l’édification d’une oeuvre commune, l’être humain ne s’en porterait que mieux.

(Photos : Monique Colin)
Pour voir toutes les photos, cliquer sur l’album ci-dessous :

Memorias de un cacique
Album : Memorias de un cacique
Concert Gaston Stoltz du 16/02/2013
24 images
Voir l'album

Le gougnafier

Le gougnafier dans Coupures de presse gloria-07

Il y a 79 ans…

Il y a 79 ans... albert18
Le 17 février 1934 décède Albert 1er, roi des Belges.
Né en 1875 à Bruxelles, il épouse en 1900 Elisabeth de Bavière et devient roi en 1909 après la mort de son oncle Léopold II, décédé sans fils. Le début de son règne est marqué par d’importants conflits sociaux et le problème flamand. Mais il parvient à s’imposer, notamment grâce à son énergique intervention lors de la Première Guerre mondiale. En effet, malgré le statut de neutralité de la Belgique dans ce conflit, il n’avait pu éviter l’occupation de son pays par les troupes de l’empereur Guillaume II. Aussi prit-il le commandement des forces armées belges pour combattre l’armée allemande pendant quatre ans. Cette attitude lui valut le surnom de « Roi-Chevalier ».
Après la guerre, il profite de sa popularité pour lancer la reconstruction de la Belgique et apaiser les conflits sociaux, économiques et politiques. Partisan de la démocratie, il apporte en 1918 son soutien au projet de loi instituant le suffrage universel.
Alpiniste passionné, il meurt accidentellement lors de l’escalade de rochers à pic qui longent la Meuse namuroise. Son fils Léopold III accède au trône.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_