• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 11 février 2013

Archive journalière du 11 fév 2013

La neige, toujours…

Samedi, j’avais mis des photos de neige sur Facebook… Je me suis fait moquer de moi par des Suisses ! On m’a dit qu’on était des rigolos en Lorraine, avec notre fine pellicule de neige !
Ce matin, c’était déjà plus sérieux ! Il a fallu balayer la neige de l’escalier extérieur pour découvrir les marches, puis déblayer la voiture !

La neige, toujours... dans Divers 11022013570-petit

Une fois à bord, je n’ai pas réussi à sortir de ma place de parking !… Avec ma petite balayette – la flemme de retourner chercher le balai sur le balcon – j’ai dû pratiquer un chemin pour pouvoir reculer…
Une fois sortie du lotissement, ça roulait bien. Arrivée chez mon client, sur les hauteurs de Brabois, j’ai contemplé la neige, derrière le carreau, bien au chaud :
11022013571-petit Nancy dans Photos

Le site de MAP

Ainsi que j’aime le faire régulièrement dans cet espace, je voudrais vous présenter le travail de Marie-Agnès PORCHEROT dite MAP, poète mais surtout photographe.
Elle a créé son site sur Internet dont voici le lien : http://www.flickr.com/photos/mapnancy/
Par ailleurs, Monique et moi aurons bientôt le plaisir de la recevoir au Cercle des Arts de Laxou-Champ-le-Boeuf pour une exposition photos dont le vernissage aura lieu le samedi 23 mars, en même temps qu’une expo des travaux de l’atelier enfants animé par Monique et que la présentation de mon dernier livre.

Il y a 155 ans…

Il y a 155 ans... soubirous1121-188x300
Le 11 février 1858, la Vierge apparaît une première fois à Bernadette Soubirous.
La fillette se trouve avec sa soeur et une amie sur les bords du Gave pour ramasser du bois. Soudain, alors qu’elle hésite à rejoindre les autres qui ont traversé la rivière gelée, elle entend du bruit et lève la tête vers la grotte de Massabielle. Elle déclara plus tard avoir vu une dame vêtue de blanc portant une ceinture bleue.
D’autres apparitions identiques surviendront par la suite.

Des fleurs à l’encre violette

Des fleurs à l'encre violette dans Livres lus fleurs-a-lencre-violette-150x150 Roman de Gilles LAPORTE

Pendant la guerre de 1870, Jules Delhuis est tué ; Hermance et Justin ont encore un fils, Aimé. Issu de parents paysans, lui-même cantonnier, le garçon n’en tombe pas moins amoureux de Rose-Victoire Dieudonné, la fille du maire d’un village voisin. Un monde et une mentalité les séparent ; pourtant les deux jeunes gens savent au premier regard qu’ils sont faits l’un pour l’autre.
Lorsque Justin apprend que la jeune fille est enceinte des œuvres de son fils, il n’a qu’une obsession : l’éloigner pour le mettre à l’abri de la colère du maire d’Aydoilles. Forcé et contraint de quitter le pays, Aimé s’engage dans l’armée et part se battre au Tonkin. Rose-Victoire refuse de se soumettre à l’autorité paternelle ; chassée de la demeure familiale, elle trouve refuse chez les Delhuis où elle met son enfant au monde, un garçon qu’elle prénomme Victor.
Après le retour d’Aimé, le mariage est célébré dans l’intimité ; un deuxième enfant, encore un garçon, naît : Clément.
Les années passent et Rose-Victoire demeure fâchée avec sa famille. Alors que son mari est embauché pour travailler sur le chantier du canal de l’Est, elle obtient le poste d’éclusière à Igney. Le couple s’installe dans ce village et élève leurs deux garçons. Lorsque Clément annonce sa volonté de devenir instituteur, Rose-Victoire exulte car elle-même avait dû renoncer à cette vocation après son départ de chez ses parents. Et à son grand désespoir, son fils aîné, Victor, semble le digne héritier de son grand-père maternel. Son ambition est moins idéaliste et plus matérialiste. Pour parvenir à se sortir de sa condition, il épouse une riche héritière au nom à particulière ; il accède ainsi à un poste important à Nancy et échappe à la guerre. Clément en revanche doit partir pour le front dont il ne reviendra pas indemne.
Un livre très bien écrit, malgré quelques tics d’écriture. La quatrième de couverture évoquait une désunion fraternelle ; j’attendais donc des rapports conflictuels entre les deux frères. L’auteur a choisi de faire de Victor un personnage secondaire… Gilles Laporte, dans ce dernier ouvrage, nous tient en haleine de la première à la dernière page et la fin est grandiose !




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_