• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 31 décembre 2012

Archive journalière du 31 déc 2012

Le plus marquant de 2012

En quelques clics :

- mon livre “La Lavandière d’Igney” se vend toujours aussi bien, même après la parution des tomes 2 « Malou » et 3 « Vies croisées ». En revanche, le livre a été refusé par l’éditeur auquel je l’avais adressé… Le 4e et dernier tome de la saga intitulé « Elles » sort en février.

- De nombreuses personnalités nous ont quittés dont Whitney Houston, Robin Gibb des Bee Gees, Robert Sabatier, Jean-Luc Delarue et le célébrissime Neil Armstrong.

- le chagrin de l’année : la mort de notre chienne Véga en juillet, d’un arrêt cardiaque.

- mon film préféré : « De rouille et d’os » avec Marion Cotillard. Mais seulement quatre sorties au cinéma en raison de la maladie de Véga.

- mon livre préféré : « Room » de Emma DONOGHUE

- mon instant de joie : François Hollande accède au pouvoir. Depuis, comme disent certains, j’ai un peu mal à ma gauche… mais je reste confiante…

- mon instant de tristesse : le décès du Président de l’association « Le Cercle des Arts » que nous fréquentons depuis plus de dix ans.

- mon instant d’émotion : le Palais Katherine à Saint Petersbourg… un flot de larmes devant la façade monumentale que je découvrais pour la première fois. A moins que… je ne sais pas… drôle d’impression…

- mon instant de fierté : Monique est élue à l’unanimité Présidente du Cercle des Arts.

- autre instant de fierté : le tome 2 de ma saga « Colin-Maillard » intitulé « Malou » obtient le Prix du Roman au concours national de la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France).

- mon instant déception : ma saga, inscrite à deux concours, n’obtient aucun prix…

- autre instant déception : je perds une amitié longue de plus de vingt ans. Certains me disent que c’est la vie, d’autres qu’une amie vraie ne peut avoir définitivement claqué la porte…

- mon instant sentiments mêlés : l’arrivée de Hella, femelle épagneul du Tibet, et le manque toujours tenace de Véga… Le rire que provoquent les facéties de Hella se heurte au chagrin du départ de Véga.

- mon instant d’évasion : Venise, la Bretagne, une croisière en Baltique.

- mon instant magique :  le carnaval de Venise avec, en prime, le plaisir de revoir mon ami poète et vénitien Claudio.

- mon instant d’euphorie : à partir de mars, je travaille pour le CE d’une entreprise, une journée par semaine, et de mars à juin, je travaille dans un cabinet d’avocats. Cela porte à 28 le nombre d’heures travaillées en extérieur, plus les petits boulots que j’exécute chez moi. Pendant quatre mois, je ne me soucie plus de mon chiffre d’affaires ! En août, j’obtiens la commande d’un roman de la vie. Dès fin septembre, mon chiffre d’affaires de l’année dernière est atteint. C’est agréable de vivre sans stress !

Ce que fut mon année 2012

 Sur le plan professionnel, une année meilleure que 2011 en termes de chiffre d’affaires, la 2e meilleure année depuis le démarrage de mon activité indépendante en 2004. Comme en 2011, les affaires avaient bien démarré dès le premier trimestre puisque j’avais la chance de signer un contrat avec le CE d’une entreprise pour travailler une journée complète par semaine en ses locaux. Outre la garantie d’un revenu régulier, le travail est très agréable et très intéressant. Puis je travaille, de mars à fin juin, quinze heures par semaine dans un bureau d’avocats. Et en juillet, j’obtiens la commande d’un roman de la vie ! Lorsque nous partons en vacances début septembre, mon chiffre d’affaires est déjà bien avancé et je peux aborder le dernier trismestre sans stress.
Sur le plan personnel, encore un peu d’inquiétude quant à l’avenir de mon fils puisqu’il est toujours en contrat d’intérim. Certes il travaille, mais avec une épée de Damoclès au-dessus de sa tête…
En juillet, un gros chagrin que je partage avec Monique suite au décès subit de notre Véga qui n’avait pas atteint sa huitième année. Cette peine nous rapproche encore un peu plus. Alors que j’aurais besoin d’un peu de temps pour digérer cette soudaine disparition, Monique déprime sans chien. Ne souhaitant pas reprendre un CKC, bien que nous ayons été séduites par notre puce facétieuse, en raison des problèmes cardiaques qui touchent un grand nombre de chiens de cette race, nous nous intéressons aux épagneuls tibétains. Alors qu’il semblait un peu difficile de trouver un élevage dans notre région, nous avons l’opportunité d’entrer en contact avec un élevage familial à Metz ! Nous rendons visite à l’éleveuse et… tombons sous le charme de trois chiots prêts à l’adoption. Nous choisissons la petite femelle que nous baptisons Hella. Mais nous devons encore patienter avant de l’accueillir car nous partons une semaine en vacances.
En juillet également, le président de l’association de peinture que fréquente Monique depuis plus dix ans, décède à son tour. Il avait plus de quatre-vingts ans mais nous avons de la peine car nous avons fait beaucoup d’expos avec lui et Monique le voyait chaque samedi. Après l’enterrement, nous provoquons une assemblée générale extraordinaire et Monique est nommée présidente par intérim. Elle est confortée dans ce rôle lors de l’assemblée de fin septembre. A cette occasion, le bureau est entièrement renouvelé et je prends le poste de secrétaire. C’est vrai que je manquais d’activités !!! ;-)
Côté évasion, la féérie du Carnaval de Venise en février, puis la Bretagne au printemps. Début septembre, nous partons pour une croisière d’une semaine dans la Baltique. Fabuleux voyage, avec la visite de Copenhague, Stockholm, Tallin et l’inoubliable Saint Petersbourg. Nous en rêvions toutes les deux, c’est fait ! Reste à faire des économies pour y retourner !
A notre retour, nous accueillons donc Hella, notre petite Tibétaine ! Elle a quatre mois et demi. Elle est mignonne, beaucoup plus sociable avec ses congénères que Véga, et très zen déjà. Véga me manque encore mais la présence de cette petite boule de poils me distrait un peu de ma peine.
Fin novembre, nous emmenons Hella en Bretagne et profitons de deux semaines de vacances très ensoleillées.
Sur le plan de l’écriture, le tome 4 de ma saga est sorti en février avec une réédition du tome 1, « La Lavandière d’Igney », qui se vend toujours bien lors de chaque salon littéraire. J’étais contente d’avoir terminé cette saga – quatre ans dans la même histoire, c’est long ! – et je m’apprêtais, avec un peu d’appréhension, à poursuivre, sans Véga, la rédaction de ses chroniques qui sortiront en février prochain.

Il y a 134 ans…

Il y a 134 ans... elizabeth_arden_6-231x300
Le 31 décembre 1878 naît au Canada Florence Nightingale Graham, femme d’affaires dans le domaine des produits de beauté, plus connue sous le nom de Elizabeth Arden.
Fille de chimiste, elle se rend avec son frère aux USA en 1908 et se fait embaucher comme comptable dans une société pharmaceutique. Elle puise au labo suffisamment d’informations sur les soins de la peau pour se lancer dans la création de cosmétiques. Elle travaille d’abord pour une autre femme avant de s’associer et finalement monter sa propre affaire.
Elle ouvre son premier salon sur la 5e avenue et forme elle-même ses vendeuses.
Après deux échecs conjugaux, elle décide de devenir la femme la plus riche du monde et multiplie les salons un peu partout sur la planète.
Elle décède en 1966 en laissant un empire de plus de 40 millions de dollars et une centaine de salons.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_