No et moi

No et moi dans Livres lus no-et-moi-150x150 Roman de Delphine DE VIGAN

Lou Bertignac est une enfant précoce ; à treize ans, elle est en classe de seconde, avec des adolescents, filles et garçons, de quinze à dix-sept ans. Surnommée « le cerveau » par ses camarades, elle a du mal à s’intégrer. Mais elle est appréciée par son professeur principal, monsieur Marin, et par Lucas, cancre et rebelle de dix-sept ans qui se lie d’amitié avec celle qu’il nomme affectueusement « Pépite ».

Pour son sujet d’exposé, Lou choisit « Les sans-abri ». Elle rencontre Nolwen dite No, jeune femme de dix-huit ans qui vit dans la rue après un parcours chaotique aux côtés d’une mère qui l’a toujours rejetée. D’emblée, Lou
se sent attirée par No. Comme elle, elle se sent exclue depuis que sa mère est tombée dans une grave dépression suite à la mort subite du nourrisson de son deuxième enfant.

Pour apprivoiser No, Lou l’invite dans des cafés ; progressivement, la jeune SDF raconte son histoire. Mais Lou ne peut pas mettre fin à cette relation, une fois son exposé terminé, lequel lui a valu les félicitations du
professeur, le respect des filles de sa classe et l’amour de Lucas. Alors elle se met à la recherche de No et la ramène chez elle. Contre toute attente, ses parents acceptent d’héberger la jeune femme et la mère de Lou, à son contact, sort de sa coquille et renaît à la vie. La chambre du bébé, d’abord transformée en bureau par le père après le décès de son enfant, est de nouveau aménagée en chambre pour No qui trouve un emploi. Mais le bonheur est fragile et Lou sent que No, petit à petit, leur échappe. Jusqu’où va-t-elle aller pour retenir No ?

Un livre poignant sur la condition des jeunes SDF et le basculement des adolescents « normaux ».

A lire.

3 Réponses à “No et moi”


  • Bonjour, j’avais adoré ce livre original et frais! Je me suis donc précipitée pour lire « les heures souterraines » et là, je dis stop! J’aime les histoires qui se terminent bien! Ici, plus on avance dans le roman, plus on sombre et l’ultime espoir que l’on a est balayé avant la fin! L’as-tu lu? Bonne journée. Plius.

  • Oui, j’ai lu récemment « Les heures souterraines » dont j’ai également fait le résumé dans ce blog dans la rubrique « Livres ». Je suis d’accord avec toi – même si je n’aime pas forcément que les histoires se terminent bien – sur la fin que j’avais trouvée un peu… bâclée. Moi aussi, après ces heures noires passées dans son sous-sol dans la promiscuité des WC, j’aurais aimé une petite porte ouverte sur l’espoir d’un avenir meilleur.
    Pour « No et moi », je suis interloquée par ton commentaire « original et frais ». Original, oui. Mais frais ? Là aussi, l’histoire est très sombre, très pessimiste et la fin est, somme toute logique car je n’en attendais pas un autre ou plus exactement je craignais une fin encore plus tragique, mais quand même hyper réaliste et à des lieues d’un « happy end » !… Le seul espoir est incarné par le personnage de Lucas.

  • je n’ai pas lu le livre mais le film était remarquabel.

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_