Archive mensuelle de juin 2012

Il y a 128 ans…

Il y a 128 ans... dans Souvenons-nous... duhamel2224   Le 30 juin 1884 naît Georges Duhamel, écrivain, poète et médecin français.

En 1914, alors qu’il a déjà publié des poèmes et des essais, Georges Duhamel s’engage et exerce le métier de chirurgien pendant quatre ans, dans des situations souvent très exposées. Cette expérience lui inspirera deux ouvrages, « Vie des martyrs » et « Civilisation » qui lui apportent une immédiate notoriété et un Prix Goncourt pour « Civilisation ».

Après la guerre, il se consacre à la littérature et oeuvre pour une civilisation plus humaine. En 1935, il est élu à l’Académie française.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’oeuvre de Georges Duhamal, nommé secrétaire perpétuel provisoire de l’Académie française, est interdite par les Allemands. Mais l’écrivain lutte contre la pression de l’occupant.

En 1947, il est nommé président de l’Alliance française. Il reprend ses voyages dans le monde pour exporter la culture française.

Rien ne s’oppose à la nuit

Rien ne s'oppose à la nuit dans Livres lus Rien-ne-soppose-à-la-nuit-150x150   Roman de Delphine de VIGAN

L’histoire commence par un suicide. Une jeune femme découvre le corps sans vie de sa mère âgée de soixante et un ans, une mort à la fois prévisible et inattendue. Ce décès d’une mère atypique va devenir, pour l’auteur, l’occasion d’une enquête familiale pour essayer de comprendre la mal-être permanent de cette femme.
Lucile est le troisième enfant de neuf, une petite fille très belle et secrète, toujours sur la réserve, préférant le silence et la réflexion aux jeux de ses frères et sœurs. Ses parents, Liane et Georges, sont également hors normes, dans leur mode de vie et leur système d’éducation. Dès son plus jeune âge, Lucile travaille comme modèle et prend cette activité très au sérieux.
Très tôt, cette famille va être marquée par le malheur. Un frère, très proche de Lucile par l’âge, meurt accidentellement, d’une chute dans un puits. Pour compenser cette perte, les parents adoptent un enfant maltraité, retiré à sa mère. Après un temps d’adaptation un peu difficile, le garçon mourra dans des conditions un peu obscures, entre l’accident et le suicide. Puis un autre frère se suicidera à l’âge de 28 ans.
Marquée par ces malheurs, Lucile se marie et met deux enfants au monde : Delphine et Manon. Les deux petites filles vont devoir apprendre à vivre avec une mère maniacodépressive, consommatrice régulière d’alcool et de drogue, périodiquement internée en unité psychiatrique.
Le besoin d’écrire sur sa mère va amener l’auteur à enquêter sur sa famille, à découvrir les zones d’ombre de sa mère, mais aussi des secrets de famille, des épisodes qui prennent un éclairage tout à fait différent à la lumière du geste désespéré de Lucile.
Classé dans la catégorie des romans, ce livre est toutefois très largement autobiographique. L’auteur plonge dans un univers à la fois joyeux et glauque et le lecteur ne sort pas indemne de ce récit sans complaisance. A lire.

Il y a 110 ans…

Il y a 110 ans... dans Souvenons-nous... renault1011   Le 29 juin 1902, Marcel Renault, frère de Louis, remporte la course Paris-Vienne à bord d’une nouvelle Renault 4 cylindres, dans la catégorie des voitures légères. 148 concurrents ont participé à la course et le vainqueur a parcouru les 1140 kilomètres en 29 heures et 30 minutes.
Marcel Renault mourra l’année suivante, dans un accident lors de la course Paris-Madrid.
Ce drame met fin aux courses de ville à ville au profit des circuits fermés.

L’Italie en finale

L'Italie en finale dans Sport Balotelli

La Mannschaft a perdu face à l’Italie. L’Allemagne, en perdant 2:1, est éliminée de l’Euro 2012. Mario Balotelli, l’homme du match, a marqué les deux buts de la victoire. Dimanche, l’équipe de l’Italie affrontera celle de l’Espagne.

Vocabulaire… avec modération ?

Une amie se plaignait récemment de la tendance de certains auteurs à émailler leurs livres de mots compliqués. Je répondis qu’il n’était pas interdit de consulter un dictionnaire… Je comprends que cela peut être pénible, si cela arrive trop souvent… Mais quand je me trouve dans cette situation, j’ai plutôt tendance à m’insurger contre le puits sans fond de mon ignorance plutôt que contre le vocabulaire riche de l’auteur !
Le nombre de mots dont chaque individu dispose varie justement d’une personne à l’autre et je comprends mal comment on peut accuser autrui de bénéficier d’une quantité de mots supérieure. Car le vocabulaire s’acquiert, il ne tombe pas dans le berceau en même temps que le bébé ! Et si on n’a pas eu la chance de poursuivre des études, nul n’est empêché d’apprendre ultérieurement. Nous connaissons tous des ouvriers aussi cultivés voire davantage que des bureaucrates diplômés.
Tous ceux qui écrivent savent que les vrais synonymes n’existent pas. Chaque mot utilisé comme un synonyme apporte en réalité une précision qui sert le récit. Au lieu d’utiliser le mot « dire » vingt fois dans une page de dialogue, on peut choisir « chuchoter », s’écrier », « s’exclamer », « déclarer », « murmurer », « crier », « marmonner », « expliquer », « énoncer », « répondre », « questionner », « interroger », « relater », « annoncer », « informer », « formuler », « affirmer », « prononcer », « lancer », « indiquer », « signaler », « rapporter », « répéter », et tous ces mots, outre l’avantage d’éviter une vingtaine de répétition, apporteront des nuances intéressantes au récit et à la personnalité des personnages.
Par ailleurs, l’emploi d’un terme exact évite une longue et lourde périphrase. Au lieu d’employer le mot « gargouille » par crainte de ne pas me faire comprendre par mes lecteurs, je pourrais écrire : « Partie saillante d’une gouttière destinée à faire écouler les eaux de pluie à une certaine distance des murs, et qui est souvent ornée d’une figure animale ou humaine généralement monstrueuse. »… « Gargouille », c’est quand même nettement mieux ! On me dira que l’exemple est mal choisi car chacun sait ce qu’est une gargouille. Peut-être… et peut-être pas ! Mais il en va de même pour tous les mots : un mot qui me paraît courant ne le sera pas pour quelqu’un d’autre et inversement.
Alors faut-il renoncer à l’utilisation d’un vocabulaire riche pour ne pas froisser un lecteur moins cultivé ? Je ne le pense pas. Nous avons tous un devoir de nous élever, tirés vers le haut par autrui, et de tirer autrui vers le haut quand nous le pouvons. Il ne faut pas céder à la facilité par complaisance.

Il y a 435 ans…

Il y a 435 ans... dans Souvenons-nous... Rubens_self_portrait55571-217x300

Le 28 juin 1577 naît Pierre Paul Rubens, peintre flamand à l’oeuvre considérable et diversifiée.

Portraitiste émérite, il réalise également des projets religieux, des peintures mythologique et des tableaux historiques.

Erudit et plaisant, il mène une importante mission diplomatique et jouit d’une position sociale inégalée par les autres artistes de son époque.

Rubens_Two_Sleeping_Children6668 flamand dans Souvenons-nous...
« Deux enfants endormis »

L’Espagne en finale

L'Espagne en finale dans Sport fabregas
Après le temps règlementaire, 0:0. Après les prolongations, 0:0. C’est la séance des tirs au but et Fabregas marque le but de la victoire. L’Espagne gagne 4:2 et se qualifie pour la finale dimanche. Ce sera contre l’Italie ou l’Allemagne.

Bientôt les vacances scolaires

J’ai rarement vu quelqu’un attendre les vacances avec autant d’impatience ! Monique compte presque les jours car même si elle aime bien « ses » gamins du cours de peinture du mercredi, elle est contente de bénéficier d’une pause de deux mois avant de reprendre le chemin du CILM pour une nouvelle année de bénévolat.
J’avoue avoir pour elle beaucoup d’admiration car elle fait preuve d’une grande patience, mais il faut dire qu’elle aime les enfants. Alors que moi… Jusqu’à un certain âge, c’est très ennuyeux, ça crie, ça sent mauvais et ça s’accroche à vous comme des morpions. Après un certain âge, c’est très agaçant et ça pousse au meurtre ! Entre les deux, ça peut être supportable… Evidemment, il y a des exceptions – mon fils bien sûr en était une – mais je n’ai personnellement aucune affinité avec ces petits êtres qui semblent juste être là pour pourrir la vie des adultes.
Je vais peut-être me faire lyncher, après ce billet politiquement très incorrect, par les mamans et les mamies dont la joie est de s’occuper des gosses. Personnellement, ramener l’épanouissement féminin à la maternité m’a toujours paru très réducteur et je connais des femmes qui n’ont pas enfanté et qui ont eu une vie bien remplie. Dieu merci, les jeunes femmes ont le choix de procréer ou non. Moi aussi, j’ai eu cette chance et je n’ai jamais regretté mon choix. Mais cela ne veut pas dire que je suis impatiente de voir mon fils se reproduire, non par crainte de vieillir, mais plutôt par manque d’intérêt. Je n’ai jamais aimé jouer à la poupée ! A moins que le petit-fils ou la petite-fille ne soit doué(e) pour l’alexandrin…

Article paru dans l’Est Républicain du 27 juin 2012

Article paru dans l'Est Républicain du 27 juin 2012 dans Coupures de presse ER-Fête-des-voisins

Chasseur d’images spirituelles

Je vous conseille d’aller faire un tour sur le blog d’un ami virtuel, Loïc Péan :
http://chasseurdimagesspirituelles.unblog.fr/
En plus, Loïc vient de publier son premier livre, un recueil de mots et d’images spirituels, un florilège de ses meilleurs billets issus du blog.

Il y a 107 ans…

Il y a 107 ans... dans Souvenons-nous... Potemkine   Le 27 juin 1905, une mutinerie éclate à bord du cuirassé russe Potemkine et s’inscrit dans les troubles révolutionnaires russes.

Après qu’un officier ait tué un marin pour avoir osé se plaindre de devoir manger de la viande avariée, la révolte dégénère en insurrection dans le port d’Odessa lorsque les soldats tirent sur la foule. Le bilan de la répression s’élève à plusieurs centaines de morts.

Huit officiers ayant rejoint les mutins, le commandant et plusieurs officiers sont tués et jetés à la mer.

Après une longue errance dans la mer Noire, la plupart des mutins finiront par obtenir l’asile politique en Roumanie, dans le port de Constantza.

Cette histoire est devenue célèbre grâce au film du réalisateur soviétique Serge Eisenstein en 1925 « Le cuirassé Potemkine », sans oublier la poignante chanson de Jean Ferrat.

Il y a 106 ans…

Il y a 106 ans... dans Souvenons-nous... Grand-Prix   Le 26 juin 1906 eut lieu la première course automobile. Ce Grand Prix se déroula près de la ville du Mans

Sur un parcours de 1250 km, les voitures dépassaient le 100 km/h. Prouesse de l’époque, les pneus Michelin se changeaient en deux ou trois minutes au lieu du temps normal d’un quart d’heure !

La course dura deux jours. Sur 32 bolides au départ, 11 terminèrent et le gagnant fut un Hongrois sur Renault : Ferenc Szisz qui parcourut le circuit à une vitesse moyenne de 101 km/h, devançant le concurrent arrivé deuxième de 32 minutes.

Il y a 70 ans…

Il y a 70 ans... dans Souvenons-nous... eisenhower3-231x300

 

Le 25 juin 1942, le général Dwight D. Eisenhower prend en charge le commandement de toutes les forces américaines œuvrant en Europe.

Choisi par le général Marshall parmi presque 400 officiers supérieurs pour mener les troupes américaines dans la guerre contre l’Allemagne, il commandera l’opération Overlord, prélude à l’invasion de l’Europe du nord-ouest.

Ces ados qui nous font vieillir !…

Ces ados qui nous font vieillir !... dans Coupures de presse Gloria-020

Espagne-France : 2:0

Espagne-France : 2:0 dans Sport Espagne-France

L’Espagne a battu la France deux buts à zéro hier soir. Ainsi les Bleus sont-ils éliminés et n’iront pas en demi-finale. Nous étions invitées chez une cousine et Monique n’a donc pas regardé le match. Elle est un peu déçue mais surtout, dans la demi-finale qui va opposer mercredi prochain l’Espagne, tenante du titre, au Portugal, je me demande pour quelle équipe va battre son coeur car elle a une tendresse pour ces deux pays qu’elle connaît bien. Je pense quand même que le beau Ronaldo et ses coéquipiers auront sa préférence !
En tout cas, bye-bye Ribéri and Co, sans regrets car il paraît qu’ils ne méritaient pas de gagner !

Il y a 101 ans…

Il y a 101 ans... dans Souvenons-nous... Fangio01   Le 24 juin 1911 naît Juan Manuel Fangio, pilote de courses argentin, cinq fois champion du monde de Formule 1.

En 1952, un an après son premier titre, le champion ne participe à aucune course suite à une grave blessure aux vertèbres cervicales à bord de sa toute nouvelle Maserati.

Il revient à la compétition en 1953 et retrouve le titre mondial l’année suivante.

Après les écuries Maserati et Mercedes, il court pour la Scuderia Ferrari et obtient un quatrième titre mondial. Mais ses rapports orageux avec Enzo Ferrari le poussent à retourner chez Maserati en 1957 pour y glaner un cinquième titre mondial.

 

Des nouvelles de Véga

Des nouvelles de Véga dans Divers Véga-23-juin
Depuis que mes lectrices et lecteurs savent que Véga, notre petite chienne CKC, sera la vedette de mon prochain livre, je reçois régulièrement des mails pour me demander des nouvelles de la star !…
Eh bien… la star n’est pas en forme… Presque jour pour jour après son gros problème de santé de l’année dernière, la voilà qui recommence à avoir des angoisses et des troubles du comportement. Certes moins prononcés que l’année dernière, mais quand même… Elle veut être portée plus souvent que d’habitude et hésite à aller dehors. Parfois, alors qu’elle dort, elle se dresse brusquement et regarde autour d’elle, l’air hagard…
Cet après-midi, jour de ménage hebdomadaire, elle était couchée comme d’habitude sous mon bureau. Lorsque j’ai eu terminé, je l’ai retrouvée assise dans son panier, en train de lécher consciencieusement la paroi du bureau contre laquelle est appuyé son panier… Mimétisme ou pétage de plombs ?
Nous hésitons entre consulter notre vétérinaire car nous redoutons la mise en place d’un traitement cardiaque qui, une fois commencé, devra être poursuivi à vie avec les risques que cela comporte par ailleurs, et attendre avec la crainte d’un oedème pulmonaire.
Depuis un an, depuis cet AVC présumé, Véga n’est jamais redevenue la même. Nous la sentons fragile et ne la laissons plus guère seule. Nous allons rarement au cinéma et ne la laissons à la maison pour deux ou trois heures que forcées et contraintes. Heureusement, elle est admise et même la bienvenue dans la famille et pratiquement chez tous nos amis ; nous l’emmenons même avec nous au restaurant ! Dans quelques semaines, nous allons rendre visite à un couple d’amis qui vient passer deux semaines dans les Vosges. Ils nous ont invitées à venir respirer le bon air et Véga sera de la partie, alors qu’ils emmènent leurs animaux avec eux – deux chats et un cochon d’Inde – et qu’ils devront les enfermer pour que notre princesse, qui ne supporte pas les autres animaux, puisse être avec nous. Sacrée preuve d’amitié !
Enfin bref, nous espérons que cette crise n’est que passagère, en quelque sorte une réminiscence de l’été 2011…

Le mec de la tombe d’à côté

Le mec de la tombe d'à côté dans Livres lus Le-mec-de-la-tombe-dà-côté-150x150 Roman de Katarina MAZETTI

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son époux, décédé bien trop tôt, après seulement quelques années de vie maritale. Elle y rencontre souvent Benny, un homme d’une bonne trentaine d’années qui vient se recueillir sur la tombe de ses parents.
Elle, citadine jusqu’au bout des ongles, et lui fermier convaincu malgré la rudesse de la vie paysanne, ne voient que leurs différences. Elle est agacée par son apparence rustre et le soin qu’il apporte au fleurissement de la pierre tombale tapageuse. Il est irrité par le physique sec et terne de cette voisine de cimetière qui incarne tout ce qu’il déteste chez une femme.
Et puis un jour, leurs regards vont vraiment se croiser et un sourire va faire fondre tous les préjugés. L’un et l’autre vont se sentir happés par le désir et balayés par une vague qui va les emporter bien au-delà de cette attirance charnelle. Mais ce violent coup de foudre va se transformer en choc des cultures, des goûts, des idées et des conceptions de la vie. Désirée la bibliothécaire va découvrir une ferme à la limite de la malpropreté et Benny va entrer dans le monde aseptisé d’un appartement au décor blanc minimaliste. Alors qu’il rêve d’une soirée à regarder avec elle un film grand public, elle l’invite à l’opéra, alors qu’il lui expose le problème de l’insémination de ses vaches laitières, elle évoque Lacan. Bref, ces deux-là s’aiment comme des fous mais ne sont jamais sur la même longueur d’ondes. Difficile, dans ces conditions, d’envisager un avenir commun…
Ce roman est une petite merveille. Ecrit sous la forme d’un journal à deux voix, on examine tour à tour le point de vue féminin puis masculin. C’est écrit avec beaucoup de tendresse et une tonne d’humour, avec des expressions hilarantes pour décrire des situations cocasses.
A lire absolument.

 

Il y a 153 ans…

Il y a 153 ans... dans Souvenons-nous... michelinedouard11   Le 23 juin 1859 naît Edouard Michelin, industriel français.

Avec son frère André, il invente en 1891 le pneumatique démontable pour bicyclettes et adapte le système en 1894 aux automobiles.

Il décède en 1940.

 

Retour de la TVA à 5,5% pour les livres

La ministre de la culture, Aurélie Filippetti, l’a annoncé hier. Selon les spécialistes, cela ne suffira pas à sauver de la faillite les petits libraires qui souffrent particulièrement des effets de la crise. Mais c’est une des promesses de campagne électorale tenue. Le candidat Hollande avait pris cet engagement, après s’être offusqué que le homard soit taxé à 5,5% alors que le livre l’était à 7% depuis le second plan de rigueur du gouvernement Fillon.

Il y a 82 ans…

Il y a 82 ans... dans Souvenons-nous... Lindbergh_a119

Le 22 juin 1930 naît Charles Augustus Lindbergh, fils du pionnier de l’aviation américain.

A l’âge de 20 mois, l’enfant est enlevé et son cadavre sera retrouvé dix semaines plus tard.

Après deux ans de recherche, la police emprisonne Bruno Richard Hauptmann. L’homme sera exécuté en 1936.

Les nouveaux « Misérables »…

Les nouveaux

Il y a 280 ans…

Il y a 280 ans... dans Souvenons-nous... Johann_Christoph_Friedrich_Bach

Le 21 juin 1732 naît Johann Christoph Friedrich Bach, compositeur et claveciniste allemand, seizième des vingt enfants que Jean-Sébastien Bach eut de ses deux mariages.

La carrière musicale de Johann Christoph Friedrich fut plus modeste que celle de trois de ses frères également musiciens, mais on doit quand même de belles pages musicales à cet artiste méconnu.

Il décède en Allemagne en 1795.

 

 

Cousine K

Cousine K dans Livres lus cousineK-150x150 Roman de Yasmina KHADRA

Enfant, il a vu son père se balancer au bout d’une corde, son sexe enfoncé dans sa bouche, assassiné puis pendu à une poutre de la grange où vient de naître un veau. Le garçon n’a plus le souvenir du père vivant, mais il garde ancré dans sa mémoire celui du cadavre hideux.
La mère ne s’est jamais remise de ce décès ; heureusement, elle a un fils, le narrateur, mais celui-ci ne compte pas à ses yeux. Elle a un deuxième fils, officier dans l’armée algérienne. Le jeune homme est son unique soleil tandis que son autre fils est transparent et insignifiant, quoi qu’il dise et quoi qu’il fasse. Plus destructrice que la haine, l’indifférence maternelle marginalise le garçon.
La cousine K trouve aussi grâce aux yeux de la mère ; l’enfant a toutes les qualités. Mais son fils amoureux sait que ce n’est pas vrai car il subit ses humeurs et ses humiliations, il sait qu’elle est méchante et cruelle. Comme l’était son chat, cet animal fourbe qui l’a griffé et qui a disparu immédiatement après ce geste agressif… Cousine K aussi disparaît, poussée dans le puits par l’amoureux éconduit. En état de choc, elle n’est pas capable de dénoncer son agresseur et personne ne pense qu’il peut être l’auteur du forfait. On ne lui accorde même pas cette capacité meurtrière ; on ne s’intéresse décidément pas à lui, ni pour le bien qu’il pourrait faire, ni pour le mal qu’il fait.
Alors quand il rencontre une jeune fille sur le bord du chemin, il lui offre l’hospitalité. Il voit en elle l’espoir d’exister, la possibilité de vivre aux yeux d’une personne. Mais il n’est pas au bout de ses souffrances et la folie guette…
Un petit livre de cent pages d’une incroyable intensité psychologique et dramatique.
A prendre absolument dans ses bagages pour les vacances, en cas de soirée pluvieuse…

Il y a 221 ans…

Il y a 221 ans... dans Souvenons-nous... Louis_xvi

Le 20 juin 1791, le peuple parisien attaque le Palais des Tuileries où réside le roi des Français, Louis XVI.

Le monarque décide alors de quitter la ville en voiture avec sa femme, se faisant passer pour un riche bourgeois.

Ils sont arrêtés à Varennes-en-Argonne le lendemain et Louis XVI est emprisonné, jugé et décapité.

France-Suède : 0-2

France-Suède : 0-2 dans Sport France-Suède
Je n’ai pas regardé le match, mais il paraît que ce n’était pas brillant. Du point de vue français, bien sûr, car les Suédois, qui n’étaient déjà plus qualifiés, ont eu à coeur de sortir de l’Euro la tête haute. Ils ont donc infligé une défaite aux Français qui ont encaissé deux buts. Ce qui ne les empêchera pas de disputer les quarts de finale !

Il y a 59 ans…

Il y a 59 ans... dans Souvenons-nous... Rosenbergs251

Le 19 juin 1953, les époux Rosenberg sont exécutés.

Julius Rosenberg, ingénieur, et son épouse Ethel sont décédés à la prison de Sing Sing dans l’Etat de New York.

Arrêtés en 1950 par le FBI et accusés de haute trahison pour avoir livré à l’URSS des secrets relatifs à la bombe atomique américaine, ils sont jugés coupables. Ils ne cesseront jamais de clamer leur innocence et malgré les appels internationaux à la clémence et la dénonciation d’une erreur judiciaire très médiatisée, les époux Rosenberg sont exécutés sur la chaise électrique.

 

 

Le bel Ermes

Nous étions ce soir chez mon fils pour dîner. Quand je dis « nous », je veux dire Monique et moi ; Véga n’était pas de la partie. Nous avons essayé une fois de mettre nos deux bêtes en présence l’une de l’autre… Nous avons préféré, à tort peut-être, ne pas récidiver. Nous craignons pour le petit coeur de notre chienne et préférons donc la laisser tranquillement à la maison quand nous allons chez Stefan. Et puis cela nous permet de jouer avec le matou de mon fils sans attiser la jalousie de notre Pépette ! Donc le chat se porte à merveille. En beauté et en espièglerie, Ermes le chat vaut bien Véga le chien ! Nous en passons du temps à jouer avec eux et à les regarder faire le pitre, hélas ! chacun chez soi ! Mais peut-être avons-nous sous-estimé leur capacité à se comporter de façon civilisé ? Encore que lorsque je me remémore l’attitude de Véga chez mon amie Jeannette, j’ai quand même de sérieux doutes car elle n’a consenti à se calmer qu’une fois les chats Félicie et Figaro enfermés dans la chambre et le hamster Casper relégué à la cuisine !…

Le bel Ermes dans Divers Ermes1

Ermes2 chat dans Photos

Eclats de vie

Eclats de vie dans Livres lus Eclats-de-vie-150x150 Recueil de pensées de Jeannette INSURGE

La tendresse… Laetitia ou la mort d’un enfant de quatre ans… Une petite fille malheureuse…
Mais que l’on ne s’y trompe pas, « Eclats de vie » ne se limite pas à l’émotion, à la tristesse, à la mort. Il y a en effet des textes franchement drôles, comme celui du petit chien qui pue charogne. La ruse développée pour traquer l’animal et le mettre sous la douche est venue à bout de mes tentatives de retenue pour ne pas déranger ma compagne qui lisait à mes côtés ; j’ai éclaté de rire et elle a dû patienter avant d’apprendre la raison de mon hilarité débridée. Idem pour le texte sur les grandes surfaces !
À côté de ces scènes rocambolesques, il y a des paragraphes de pure poésie et d’amour inconditionnel. Il y a la lutte acharnée contre la maladie, l’injustice d’une société, la muflerie des médecins, la stupidité des administrations.
Ces « Eclats de vie » sont des instantanés avec la palette de sentiments que chaque être humain déploie au cours d’une existence. Les mots de Jeannette Insurgé sont des claques, des baisers, des coups de poing, des caresses. Ses mots enchantent, dérangent, bouleversent, renversent le lecteur, le poussent dans ses ultimes retranchements par leur poésie, leur crudité, leur douceur, leur violence.
Ces « Eclats de vie » sont truffés d’a priori, de jugements à l’emporte-pièce, d’excès en tout genre ; on y trouve même un procès injuste à Verlaine avec en prime un poème mal retranscrit ! Mais alors même que cette prose au style du langage d’aujourd’hui parfois m’agace par son côté trop oral, par ailleurs elle me subjugue, elle me fascine et me transporte par sa truculence et son immense sincérité.
Si vous voulez sortir des sentiers battus pour vos lectures de l’été, précipitez-vous sur le site de la FNAC pour acquérir ce livre qui ne vous laissera pas indifférents. Mais attention, lire de l’« Insurgé », c’est prendre un risque voire deux : subir le chaud et froid de ces chroniques, et devenir accro à cette écriture qui défie tous les codes et vous soulève de terre. A la fin des 300 pages, j’ai hésité entre le k.o. et la poussée d’énergie. Mon commentaire a été : « Putain… ! ».
Il se trouve que l’auteur est une amie très chère, mais cette critique est sincère et objective. Ni elle ni moi ne pratiquons la flagornerie, sachant que l’amitié n’y survivrait pas.

 

 

 

 

 

 

 

Il y a 111 ans…

Il y a 111 ans... dans Souvenons-nous... Anastasia221   Le 18 juin 1901 naît Anastasia, Grande-duchesse de Russie, une des filles de la famille impériale, dont la mort mystérieuse demeure l’une des plus grandes énigmes de la première moitié du XXe siècle.

Garçon manqué, espiègle, active, heureuse de vivre, son comportement n’est guère « princier ». A l’inverse de ses soeurs, elle rêve d’une vie « normale » où elle pourrait fréquenter une école, se faire des amies et devenir actrice.

Anastasia aurait survécu à l’exécution de la famille Romanov grâce à des bijoux, cousus dans sa robe, qui auraient fait ricocher les balles sans la blesser.

Tout au long du siècle dernier, de nombreuses femmes ont prétendu être la grande-duchesse Anastasia.  En 1990, les corps de la famille impériale, retrouvés et exhumés, sont formellement identifiés grâce à leur ADN. Mais il manque les dépouilles du tsarévitch Alexis et de sa soeur Anastasia qui ne furent jamais retrouvées.

La Maison Carrée

Ce restaurant réputé dans la région nancéienne se trouve à Méréville, un village situé à une douzaine de kilomètres de Nancy, dans un cadre très verdoyant et au bord de la Moselle.
« La Maison Carrée » est un établissement très important. Il dispose de plusieurs salles pouvant accueillir six cents couverts. L’hôtel quant à lui propose vingt-deux chambres.
Nous avions le choix entre trois menus spécialement concoctés pour la Fête des Pères (nous y étions pour une autre occasion). Nous choisissons celui à 35 euros.
Avec l’apéritif – rien qui sorte de l’ordinaire – sont servis des amuses-bouches en chaud et froid.
J’ai craqué pour une douzaine d’escargots et Monique pour le tartare de saumon frais. Puis nous prenons toutes les deux une tajine d’agneau confit aux petits légumes absolument divine !
La serveuse nous propose quatre sortes de fromages, sans aucune restriction.
Le dessert est unique et commun aux trois menus : fraises et entremets.
En boisson, un quart de Saint Emilion et une carafe d’eau. Café.

Les moins :
- service très long
- une cuillère inadaptée à la verrine de l’amuse bouche (impossibilité d’aller au fond de la verrine !…)
- personnel pas très bien coordonné (une jeune fille nous apporte les assiettes pour le fromage… nous attendons un bon quart d’heure… et une autre jeune fille vient débarrasser les assiettes propres !)
- nappe en tissu mais serviette en papier
- ramasse-miettes en panne (une jeune fille nettoie la nappe avec le tranchant de la main…)
- un seul dessert au menu
- un banal biscuit accompagne le café

Les plus :
- cadre très agréable
- pas de problème de stationnement
- belle terrasse
- tables assez espacées
- décor sobre et agréable
- jolie vaisselle très design
- chiens admis
- le vin en pichet est issu d’une bouteille que l’on débouche devant vous
- plats copieux
- parts de fromage très généreuses

La note est un peu salée mais le rapport qualité/prix est quand même très bon.

Hervé Feron réélu

Hervé Feron réélu dans Politique herve-feron_article_portrait_140
Notre député PS Hervé FERON a été réélu avec 54,15% des suffrages exprimés. Il bat ainsi Valérie ROSSO-DEBORD (UMP). C’est donc lui qui nous représentera à l’Assemblée nationale pour les années à venir.
Bravo et bon travail à lui.

Elections législatives 2012

Les Français ont confirmé ce jour leur désir de changement en accordant la majorité absolue à la Gauche. Le mauvais score revient à l’abstention qui est à presque 43%.
L’effervescence de ces derniers mois passée, il va falloir se mettre au boulot ! Tous les ténors du PS l’ont dit – aucun triomphalisme de leur part – l’ampleur de la tâche est considérable, les défis colossaux et le droit à l’erreur quasi nul.
Bon courage pour les cinq années à venir !

Petite vengeance…

Petite vengeance... dans Coupures de presse Gloria-019

Il y a 130 ans…

Il y a 130 ans... dans Souvenons-nous... Stravinsky11213
Le 17 juin 1882 naît Igor Stravinsky, compositeur russe naturalisé français en 1934 Il se réfugie aux États-Unis en 1939 pour échapper à la guerre et devient citoyen américain en 1945.

Il connaît la gloire dès ses premières oeuvres, notamment avec trois ballets représentés à Paris par Diaghilev et ses ballets russes : « L’oiseau de feu », « Petrouchka » et « Le Sacre du printemps » entre 1910 et 1913.

Il décède à New-York en 1971. Selon ses dernières volontés, il est inhumé à Venise, auprès de son ami et compagnon d’exil Serge Diaghilev.

Thierry Roland nous a quittés

Thierry Roland nous a quittés dans Hommages Thierry-Roland_5381
Figure emblématique du sport à la radio et à la télévision, le commentateur à la fois apprécié et critiqué pour ses excès de langage, ses jugements à l’emporte-pièce, son chauvinisme, est décédé aujourd’hui à l’âge de 74 ans, victime d’un accident vasculaire cérébral alors qu’il était en convalescence d’une opération chirurgicale suite à des calculs biliaires. Pas tout à fait remis, il avait renoncé au dernier moment à partir en Ukraine pour commenter l’Euro auprès de son complice de toujours, Jean-Michel Larqué.

Plus de 300 000 visites

Hier, mon blog a dépassé les 300 000 visites.
1857 articles ont été postés
3757 commentaires ont été envoyés
La page la plus populaire est toujours celle concernant la mort de Mickael Jackson.

Après un pic anormalement élevé à plus de 25 000 visites et plus de 30 000 clics en avril, mon blog est revenu à un taux normal aux environs de 15 000 visites et 20 000 clics en mai. Néanmoins, cette hausse importante et évidemment suspecte, peut-être due à un piratage, a incité Google à prendre la décision particulièrement injuste et radicale de supprimer mon compte Adsense, entraînant la privation de mes gains par la publicité, y compris ceux en cours… J’ai eu beau plaider non coupable, ces gens sont restés intraitables. Ce n’est bien sûr pas dramatique mais ce n’est jamais agréable d’être accusé à tort.

Plus de 300 000 visites dans Bilan statistiques-15-juin

Quoi qu’il en soit, merci de votre fidélité !

Il y a 166 ans…

Il y a 166 ans... dans Souvenons-nous... Pie-IX

Le 16 juin 1846, le cardinal Mastai Ferretti est élu pape et prend le nom de Pie IX.

Ce pape, réputé pour agir souvent seul, sans toujours prendre le soin de convoquer un concile, a vécu un pontificat de presque 32 ans.

Il est béatifié en l’an 2000 par Jean-Paul II.

 


France-Ukraine : 2-0

France-Ukraine : 2-0 dans Sport France-Ukraine

Quasiment au coup d’envoi, un orage très violent éclate au-dessus du stade. Cinq minutes après le début du match sous des trombes d’eau, l’arbitre décide de suspendre le jeu et de renvoyer les joueurs au vestiaire par mesure de sécurité.
La partie reprend une heure plus tard et la France l’emporte deux buts à zéro, une bonne option pour les quarts de finale.

La Fête des Voisins

Deux semaines après la date officielle, les habitants d’une partie de la rue des Gravières ont célébré la Fête des Voisins.
Nous étions une bonne vingtaine d’adultes plus quelques enfants, réunis dans l’espace vert communal, au bout de notre jardin. Chaque famille avait apporté de quoi festoyer : cakes salés, chips, gâteaux salés, choux au fromage pour accompagner l’apéritif, puis viandes et salades, fromages et de nombreux gâteaux, dont une succulente tarte au chocolat ! Des fruits, du thé à la menthe et du café pour conclure ce repas convivial autour d’une grande table (plusieurs tables mises bout à bout et recouvertes d’une nappe en papier) sous une structure mise à disposition par la mairie, que nous remercions vivement, pour la circonstance et joliment décorée par nos voisins. Par chance, il n’a pas plu, mais cet abri nous a préservés de la fraîcheur du soir tombant. En réalité, ce sont les moustiques très voraces qui nous ont chassés, vers 22 h 00 !
La Fête des Voisins dans Divers DSCF0135-petit

DSCF0153-petit dans Photos

Pour voir d’autres photos, cliquer sur l’album ci-dessous :

Notre Fête des Voisins
Album : Notre Fête des Voisins

12 images
Voir l'album

La Renaissance à Paris, rive gauche

Nous avions fait l’année dernière la rive droite, nous avons fait hier la rive gauche.
Parties par le train de six heures du matin, nous étions suffisamment en avance pour prendre tranquillement un copieux petit déjeuner avec de rejoindre notre guide conférencière au lieu de rendez-vous, Place Jussieu dans le 5e arrondissement.
Durant toute la matinée, nous sommes passés d’un côté et de l’autre de l’enceinte Philippe Auguste du XIIe siècle, c’est-à-dire intra et extra muros du Paris de l’époque.
La Renaissance à Paris, rive gauche dans Photos DSCF0005-petit

Nous entrons dans l’église Saint-Etienne du Mont qui possède un bel escalier et un non moins beau jubé. L’architecture de cette église l’a préservée de la folie révolutionnaire qui a détruit de nombreux édifices religieux.
DSCF0040-petit dans Voyages

DSCF0050-petit

Nous avons visité le quartier universitaire avec le Collège de France et la Sorbonne ainsi que l’Hôtel de Cluny.

DSCF0063-petit

DSCF0074-petit

L’après-midi est consacré au faubourg Saint-Germain. En circulant dans ce quartier tranquille aux allures de village, avec ses cours communicantes et ses typiques bâtisses bicolores en brique et pierre, on comprend  qu’il soit le rêve de nombreux Parisiens !
DSCF0093-petit

DSCF0098-petit

Nous longeons le bord de la Seine pour voir le Pont Neuf de plus près, notamment ses « masques », plus d’une centaine de sculptures grimaçantes différentes.
DSCF0110-petit

DSCF0111-petit

Nous terminons notre circuit commenté par la Place Dauphine avec ses innombrables cadenas, symboles des amoureux du monde entier, et sa statue équestre de Henri IV.
DSCF0114-petit

DSCF0115-petit

Nous avons trois heures devant nous avant l’heure de notre train de retour. Nous commençons par prendre un verre pour nous reposer un peu à la terrasse d’un café, avec un beau point de vue sur Notre-Dame.
DSCF0123-petit1

Nous prenons le métro pour nous rendre dans une boutique ésotérique, « La boutique du bonheur », que nous avions repérée sur Internet pour faire quelques achats de pierres : une labradorite pour Monique (pour remplacer celle qui s’est cassée…), un lapis lazzuli pour moi et une pierre d’ambre à cacher sous le matelas du dodo de Véga pour préserver son petit coeur.
Un peu exténuées après cette longue journée, nous reprenons le métro direction Gare de l’Est où nous nous attablons avec un petit sandwich dont nous faisons amplement profiter les nombreux pigeons et moineaux pas du tout farouches qui hantent le hall. Et nous pouvons vérifier que la loi du plus fort n’est pas toujours la meilleure ; en l’occurrence, c’est plutôt celle du plus agile : neuf fois sur dix, les piafs chipent le morceau de pain de mie sous le nez des pigeons !
DSCF0124-petit1

Pour découvrir d’autres photos, cliquer sur l’album ci-dessous :

La Renaissance à Paris, rive gauche
Album : La Renaissance à Paris, rive gauche
Circuit pédestre dans Paris
34 images
Voir l'album

 

 

 

 

 

ABC du magnétisme

ABC du magnétisme dans Livres lus ABC-du-magnétisme-150x150de Jacques MANDORLA

Après l’art du pendule, j’ai voulu en savoir plus sur le magnétisme. Ce manuel aborde la radiesthésie avec une relative simplicité, avec l’appui de nombreux schémas et exemples.
Comme Michel Hennique, l’auteur du livre sur le pendule évoqué plus haut, Jacques Mendorla estime que chaque être humain dispose d’un magnétisme en plus ou moins grande quantité mais surtout de plus ou moins bonne qualité selon que l’homme ou la femme en a conscience et exploite ce don. Et comme son confrère, il insiste sur la nécessité de beaucoup travailler et s’exercer pour acquérir la concentration nécessaire pour utiliser ce magnétisme à bon escient.
Dans ce livre pédagogique, il explique également les raisons du rejet quasi systématique du corps médical qui refuse de voir magnétiseurs, radiesthésistes et autre rebouteux comme des guérisseurs.
Après avoir expliqué les différentes techniques et dévoilé quelques cas de guérisons quasi miraculeuses, Jacques Mendorla met en garde les amateurs contre les risques encourus s’ils exercent leur art sans précaution. Car le fameux article L372 du Code de la Santé peut, en cas de dénonciation, mener les imprudents en prison et/ou leur infliger une lourde amende. Ils donnent donc quelques conseils afin de déjouer les pièges et ne pas être inculpés pour pratique illicite de la médecine. Enfin, en conclusion, il cite quelques organismes et associations susceptibles d’accueillir et défendre ceux qui voudraient mettre leur don de magnétiseur ou radiesthésiste au service de leurs prochains.
L’ouvrage n’est pas nouveau puisqu’il date de 1988 et je me demande si le corps médical n’a pas un peu évolué sur le sujet, acceptant d’admettre le pouvoir du magnétisme sur une certaine catégorie de patients et en complément d’une thérapie allopathique.
Moi qui fréquente plusieurs « sorcières », je peux attester de l’efficacité du magnétisme pour soulager des maux de crâne récurrents et persistants. Mais le plus spectaculaire a été la guérison, en quelques heures après une séance de magnétisme de plusieurs minutes, d’une grosse cloque au pouce suite à une brûlure.

Il y a 68 ans…

Il y a 68 ans... dans Souvenons-nous... bombardement68
Le 15 juin 1944 commence la deuxième bataille d’Angleterre.
Jusqu’au 25 avril 1945, les Allemands larguent les fameuses bombes V. Deux cents bombes tombent sur Londres toutes les 24 heures.

Il y a 223 ans…

Il y a 223 ans... dans Souvenons-nous... bounty

Le 14 juin 1789, les naufragés du Bounty débarquent sur l’île de Timor.
Le 28 avril de cette même année, une mutinerie avait éclaté à bord de ce navire, sans doute due à l’autorité implacable du capitaine Bligh, contestée par une partie de ses officiers. Christian Fletcher et quelques autres officiers obligent le capitaine et dix-huit de ses hommes à quitter le bateau en pleine mer, à bord d’une chaloupe.
Au lieu de prendre la route la plus rapide pour atteindre le prochain port d’où lui et son équipage pourront être rapatriés en Grande-Bretagne, le capitaine décide de rejoindre l’île de Timor afin d’informer au plus vite l’Amirauté de la mutinerie. Confiant en ses capacités de navigateur, sans carte ni boussole, il parcourt 3618 miles marins, soit environ 6700 km. Il navigue de mémoire et traverse ainsi le Pacifique dans cette chaloupe très chargée en hommes mais avec seulement de quoi se nourrir pendant une semaine ! Bligh doit affronter plusieurs tempêtes et des peuples insulaires hostiles lors de ses tentatives de débarquement, mais également le début d’une seconde mutinerie à bord de cette embarcation de fortune.
Quarante et un jours après leur départ forcé du Bounty, Bligh et ses hommes, sauf un qui est mort durant cet incroyable périple dans des conditions extrêmes, arrivent enfin sur l’île hollandaise Timor.

Il y a 14 ans…

Il y a 14 ans... dans Souvenons-nous... tabarly
Le 13 juin 1998, Eric Tabarly, navigateur français, disparaît en mer d’Irlande, face au Pays de Galles, à la suite d’une manoeuvre à bord de Pen Duick. Son corps sera retrouvé plusieurs jours plus tard par des pêcheurs.

Tabarly marquera plusieurs généraltions de skippers. Il a en effet créé une véritable « école française » de la course au large en prenant à son bord pour les former de nombreux équipiers qui se sont illustrés par la suite.

Il y a 83 ans…

Il y a 83 ans... dans Souvenons-nous... Anne_Frank41    Le 12 juin 1929 naît Anne Frank, deuxième fille d’un couple d’Allemands de confession juive.

Après l’arrivée au pouvoir de Hitler en 1933, les Frank quittent Francfort pour Amsterdam afin d’échapper aux persécutions nazies.
En 1940, les Pays-Bas sont envahis par les troupes du Führer et les nazis instaurent les mêmes mesures anti-juives.

En 1942, quatre amis non juifs d’Otto Frank aide la famille à se cacher dans le grenier d’un immeuble. Anne a 13 ans. Elle commence à rédiger son journal intime dans un cahier offert pour son 12e anniversaire. Très vite, ce journal se transforme en lettres à sa « Chère Kitty », un personnage imaginaire à qui elle confie son quotidien et ses pensées sur sa vie.

En août 1944, la famille Frank est dénoncée aux Allemands et envoyée dans un camp de transit puis à Auschwitz. Sélectionnés pour les travaux forcés, ils échappent aux chambres à gaz. Anne et sa soeur Margot restent un temps avec leur mère avant d’en être séparées pour être envoyées au camp de concentration de Bergen-Belsen où elles mourront toutes deux du typhus, d’abord Margot puis Anne, quelques semaines seulement avant la Libération.

Rafael Nadal champion de tennis à Roland Garros

Rafael Nadal champion de tennis à Roland Garros dans Sport Nadal-champion
(Photo : Reuters)
Pour la septième fois, Rafael Nadal a soulevé, exceptionnellement un lundi, la coupe des Mousquetaires en battant Novak Djokovic en quatre sets : 6-4, 6-3, 2-6, 7-5. Le champion espagnol surpasse ainsi Bjorn Borg, six fois vainqueur sur la terre battue de Roland Garros.

Il y a 102 ans…

Il y a 102 ans... dans Souvenons-nous... Cousteau10    Le 11 juin 1910 naît Jacques-Yves Cousteau, officier dans la marine française, océanographe, mondialement connu comme le commandant de la Calypso.

En 1943, il invente avec Emile Gagnan le scaphandre autonome moderne. Le brevet de cet équipement qui offrait une grande liberté aux plongeurs sous-marins lui permit de vivre pour le restant de ses jours.

En 1950, Cousteau acquiert la fameuse Calypso et parcourt les mers, fleuves et rivières les plus intéressantes du monde. Le but essentiel de ses nombreux voyages est le tournage d’une importante quantité de films.

En 1956, il obtient la Palme d’or au Festival de Cannes pour son film « Le Monde du silence » coréalisé avec Louis Malle. Cousteau réalise également de nombreux livres pour faire connaître au grand public l’univers sous-marin.

L’homme au bonnet rouge familier à des millions de téléspectateurs est décédé en 1997.

 

Schumann et Brahms au Temple de Nancy

Nous étions invitées ce jour par le choeur et orchestre Gaston Stoltz pour assister au concert que l’ensemble donnait au Temple de Nancy.
Schumann et Brahms au Temple de Nancy dans Musique DSCF0884-petit1
Sous la direction de Daniel Colombat, les musiciens et chanteurs présentèrent en première partie « Le Chant du Destin » et l’ »Ouverture tragique », deux pièces de Johannes Brahms. Avant de commencer le concert, le chef d’orchestre évoqua le poète allemand Friedrich HÖLDERLIN avec tant d’enthousiasme qu’il le communiqua à l’ensembleée, prête désormais à écouter l’oeuvre avec l’oreille du poète.
DSCF0831-petit Brahms dans Photos
Après l’entracte, ce fut le Requiem de Robert Schumann avec la participation de Mathilde BONHOMME (soprano), Dorothée MULLER (mezzo soprano), Akeo HASEGAWA (tenor) et Paul BERTHELMOT (baryton).
DSCF0861-petit Gaston Stoltz
Outre le plaisir de pénétrer pour la première fois dans cet édifice religieux situé Place Maginot, j’ai découvert le « Chant du destin » et écouté avec plaisir l’ »Ouverture tragique » que je connais bien. Mais le clou de l’après-midi fut bel et bien le Requiem, oeuvre méconnue mais magistrale, magnifiquement interprétée par l’ensemble Gaston Stoltz qui fut ovationné par le public.

DSCF0848-petit Nancy

Après deux heures de plaisir grâce au génie des compositeurs et au talents des interprètes, chacun s’en retourne à ses occupations de fin de journée dominicale et, ah c’est vrai, comme l’a rappelé avec malice Daniel Colombat, aux résultats du premier tour des élections législatives ! Musique et politique… ces deux-là n’ont sans doute que la rime en commun !

Pour découvrir d’autres photos, cliquer sur l’album ci-dessous :

Concert au temple de Nancy
Album : Concert au temple de Nancy
Par l'ensemble Gaston Stoltz : Schumann et Brahms.
21 images
Voir l'album

Mes amies, mes amours, mais encore ?

Mes amies, mes amours, mais encore ? dans Livres lus Mes-amies-mes-amours-mais-encore-150x150   Roman de Agathe HOCHBERG

Il y a trois copines, Jeanne, Natacha et Violette. Toutes les trois sont mariées et deux ont des enfants ; seule Natacha tente en vain de procréer. Ce qu’elles ont en commun, en revanche, est la muflerie de leurs maris ! Tous trois ont tôt fait d’assassiner ce « crétin » de Prince charmant qu’ils incarnaient au début de leur relation. Ils ne s’intéressent plus à leurs épouses et ne se rendent même pas compte de leurs souffrances, de leurs envies, voire tout simplement de leur existence.
Victor offre à son épouse, pour son trente-cinquième anniversaire, une soirée déguisement obligatoire. Il lui a acheté le parfait costume de Julia Robert dans « Pretty woman » : un fantasme pour celui qui porte le masque de Richard Geere !
Philippe se plie aux exigences de la procréation par FIV (fécondation in vitro) sans vouloir rien savoir de ce que sa femme endure, avant, pendant et surtout après chaque intervention ratée. Natacha consulte un psy pour essayer de garder la tête haute.
Violette, biologiste et femme de biologiste, a accepté de mettre sa carrière au ralenti pour favoriser l’avancement de son époux. Et le mufle ne se rend même pas compte qu’il usurpe le talent de sa femme. Alors la jeune mère d’une fillette de quatre ans met toute son énergie à éduquer sa fille, en essayant de ne pas reproduire le modèle parental, décontenancée devant la maturité et l’assurance de la gamine qui se montre volontiers odieuse.
Comment continuer à supporter cela ? En se lançant dans un business ? En prenant un amant ? En quittant son mari ? Les trois amies vont vivre chacune une tempête !
Un livre très plaisant à lire, dans la lignée du « Journal de Bridget Jones ». Aussi truculent et tendre à la fois avec des portraits d’hommes un peu caricaturés. Quoique…
A emmener en vacances, pour lire sur la plage.

 

12



djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_