• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 8 mai 2012

Archive journalière du 8 mai 2012

Moi Président…

Moi Président... dans Humour humour-004

Récipient d’ère

Recueil de poèmes de Pascal LEFEVRE

Cet ouvrage, dont le titre donne le ton, contient douze poèmes, plus exactement douze sonnets.
Les thèmes sont variés. L’auteur évoque Noël et ses traditions qui disparaissent peu à peu au profit du commerce :
« 
Rien n’est plus comme avant quand s’ouvrait l’antichambre
De la crèche à reprendre en oubliant l’enfer
D’une pénible année où, déposée à l’air,
L’orange en durcissant se grisait de décembre… »

Le poète évoque aussi des sujets d’actualité ; ainsi dans son poème « La prison de tissu » :
« En cachant le brillant de son regard de femme,
La grande burqa noire étouffe ce savoir
Que la fillette, avant, rêvait d’aller revoir
Après avoir senti s’allumer une flamme !
[…]
Et puis, en s’éloignant vers son  piètre horizon,
Son image est restée en ma mémoire telle
Qu’un graffiti creusé sur un mur de prison. »

La politique n’est pas oubliée :
« Aussi pour éviter qu’un roublard trop adroit
Ne gruge le bon peuple avec autant d’audace
Qu’un Madoff attiré par les sous que l’on place,
Il faut que son envers soit vu comme un endroit ! »
Et encore dans un poème intitulé
« La grande erreur » :
« Les peuples s’éveillant rêvent de liberté
Et regardent la France avec tant d’espérance
Que le Français lui-même a la couleur garance
Qui lui saute au visage avec grande fierté.
[…]
« C’est la fraternité qui, seule en point de mire,
Donne l’Egalité sans que soit imposé
Au faible le pouvoir du plus fort qui s’admire ! ».
Le poète évoque également des grandes causes comme la
« Peine de Mort » :
« Comment peut-on prôner, en étant démocrate,
Le rétablissement de la peine de mort
Sans beaucoup de soucis ni le moindre remords
Ainsi qu’un médecin rejetant Hippocrate ? »

Ces douze sonnets, quasiment parfaits du point de vue de la technique classique, manquent hélas, à mon goût, de souffle poétique. Mais ils sont prometteurs pour le prochain recueil de cet auteur méritant pour l’effort intellectuel dont il a fait preuve, ce qui lui a valu l’édition de ce fascicule en récompense du Grand Prix des Poètes Lorrains que la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France) lui a attribué en 2011.

Il y a 132 ans…

Il y a 132 ans... Gustave_flaubert

Le 8 mai 1880 décède Gustave Flaubert, écrivain français né à Rouen en 1821.

Parmi ses oeuvres : « Madame Bovary », « Salammbô », « L’éducation sentimentale », « Bouvard et Pécuchet ».

Le roman « Madame Bovary » paraît en 1857 et fait l’objet d’un retentissant procès pour atteinte aux bonnes moeurs. L’auteur fut acquitté et ce coup de publicité fut un formidable coup de pouce pour la vente de l’ouvrage !




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_