Au fil des mots, du temps et de la poésie

Au fil des mots, du temps et de la poésie dans Livres lus Métivier-1ère-de-couverture001-150x150 Recueil de poèmes de Nicole METIVIER

Dans ce recueil de cinquante poèmes organisés autour du temps qui en est le thème phare, on aborde une poésie le plus souvent néo-classique avec, ça et là, de parfaits alexandrins, ce qui fait dire à l’amatrice de prosodie que je suis : « quel dommage que l’auteur n’ait pas poussé plus loin la perfection ! » car Nicole Métivier a l’étoffe du poète classique, il faudrait parfois très peu de chose pour éliminer les quelques petits défauts techniques. Mais cet avis n’engage que moi et n’enlève absolument rien au plaisir ressenti à cette lecture et à l’admiration que certaines trouvailles ont suscitée.
Pour parler de l’enfant en devenir :
« Elle sentait la vie au milieu de son ventre,
Le doux frémissement d’un petit corps menu ».
Et plus loin ce quatrain sublime :
« Il avait du comment le pourquoi du Mystère,
La conscience du Tout dans l’Infini des Cieux,
Et le Livre de Vie à porter à sa mère
Afin que sa lecture illumine ses yeux. »
Qu’elle évoque la future maman ou le souvenir du père, l’émotion est toujours à fleur d’écriture. Mais la poésie à l’état pur surgit aussi dans des poèmes comme « Jean de la lune » avec ce superbe quatrain :
« Il arrive bientôt au bord de la margelle
Et scrute au fond du puits pour transpercer le noir
Mais dans ses profondeurs, exemptes d’une échelle,
La lune, un peu distraite, a dû se laisser choir. »
et encore avec nostalgie dans « La gomme » :
« Mais mon humble ouvrier à l’aspect compassé,
Par la microtechnique, a été déclassé
Et c’est l’ordinateur froidement cuirassé
Qui, d’un ”copier-coller”, retranscrit le passé. »
Pour évoquer le temps qui passe, l’artiste a des images originales :
« Le temps d’un baiser doux, l’horloge a fait trois tours »
Nicole sait aussi chanter « L’éternel féminin » :
« Elle a de ses vingt ans, la beauté saisissante »
Les inconditionnels du Petit Prince ne resteront pas insensibles à cette strophe :
« Lucarnes de l’espoir, lorsque je vous contemple,
Je sais que, quelque part, un être me sourit,
Un Petit Prince errant dont le cœur, il me semble,
En quête d’infini, recherche son amie. »
Bref, tant de poèmes si beaux que je ne puis me résoudre à en extraire quelques vers, sauf peut-être, pour conclure :
« Et dans le tendre écrin, crépuscule d’argent,
Un petit coin du ciel blottira mon serment,
Le plus beau des trésors, la promesse et la joie,
Ton amour et mon cœur dans un cocon de soie

Ce recueil, vendu 10 euros par l’auteur, n’est à ma connaissance pas commercialisé dans les lieux de vente habituels. Mais n’hésitez pas à vous rendre aux différents salons littéraires locaux ; vous aurez toutes les chances d’y rencontrer Nicole pour une dédicace. En cadeau à soi-même ou à un proche, ce premier ouvrage de l’auteur saura séduire le lecteur.

6 Réponses à “Au fil des mots, du temps et de la poésie”


  • Il y a une petite erreur de retranscription au début(« il avait du comment du pourquoi du mystère »… mystérieux le sens de ce vers)
    Merci pour vos passages récents sur mon blog, agrémentés de commentaires sympa (même si nous ne partageons pas tout à fait les mêmes certitudes politiques à ce sujet ; moi, d’ailleurs, plutôt que des certitudes, ce seraient plutôt des « orientations à géométrie variable »…)
    Bises.

  • Bonjour Olivier,

    vos yeux ont dû fourcher car le vers est :
    « Il avait du comment le pourquoi du mystère » et non « du pourquoi ».
    Personnellement, j’aime beaucoup cette formulation.

  • Olivier, concernant nos convergences politiques, je ne pense pas avoir des certitudes, mais plutôt des convictions et surtout des espérances. Par ailleurs, je n’ai aucune vision manichéenne du monde politique et comme le dit si bien Julien, internaute que je ne connais pas de passage sur mon blog sur un autre article, aucun des deux candidats n’est le Messie.

  • Des mots très précieux qui portent si bien l’émotion,
    belle découverte,
    très bon week-end Isabelle.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Bouseux et j'en suis heureux

  • Nicole Metivier

    Bonjour Isabelle,

    De retour de Servon sur Vilaine, j’ai ressenti une vive émotion à la lecture de votre appréciation sur mon premier recueil. Plus qu’aucun prix, plus qu’aucune médaille, votre critique, étayée par l’élégance de votre plume, votre connaissance parfaite de la langue, la rigueur et la force de votre pensée ainsi que la sincérité de vos jugements et votre objectivité, constituent pour moi un encouragement autant qu’une récompense qui me touche le coeur. Comme je vous l’ai déjà exprimé, votre belle écriture est un point d’appui pour le souffle poétique de l’autre et vos conseils, en la matière, une chance de pouvoir progresser.
    Merci d’être un modèle pour ceux qui cherchent à avancer.

  • Nicole, vous faites partie de ces rares auteurs qui acceptent la critique. Sur un blog de poésie dont je suis l’animatrice, je ne m’y serais pas risquée ! Car cette remarque : « quel dommage que l’auteur n’ait pas poussé plus loin la perfection ! car Nicole Métivier a l’étoffe du poète classique, il faudrait parfois très peu de chose pour éliminer les quelques petits défauts techniques. » aurait sans aucun doute déclenché un tollé général.
    La plupart des auteurs portent sur la poitrine un badge virtuel « Touchez pas à mon oeuvre ! » qui interdit toute critique. Or je considère que la critique est indispensable pour progresser. Mais cela suppose, bien sûr, que l’on accepte l’idée d’être perfectible !… Or l’humilité n’est pas l’apanage des artistes… sauf des très grands ! Car je fais souvent ce constat que plus l’artiste est médiocre moins il supporte qu’on touche à son oeuvre et plus il est doué, plus il doute et plus il est avide de conseils. Vous faites partie de cette seconde catégorie, d’où mon respect et mon admiration.
    Comme je vous le disais récemment de vive voix, ceux qui acceptent toujours mes critiques avec bienveillance sont ceux qui paient pour les avoir, mes clients dans le cadre de mon activité d’écrivain public. Je trouve cela assez curieux !…

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_