Triple A…

Voilà, la sanction attendue depuis un certain temps est tombée : la France a perdu son triple A, sa note est désormais AA+. Mais selon François Baroin, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, c’est comme si un élève habitué à la note suprême 20/20 se voyait soudain attribuer la note de 19/20. Pas dramatique !
Si c’est pas grave, pourquoi ils nous bassinent avec ce foutu triple A depuis des mois ? Parce qu’il paraîtrait que cette note est la préoccupation n°1 des Français !… Si si, il l’a dit ! Sans rire, ses yeux de premier de la classe dans ceux de Delahousse qui avait adopté un air dubitatif de circonstance.
Notons quand même que pendant que l’agence de notation financière Standard & Poor’s – dont personne n’avait jamais entendu parler avant six mois – sanctionne la France, un adolescent de 17 ans est mis en examen pour assassinat d’un autre ado de 14 ans, les salariés de Seafrance se retrouvent sans boulot, le prix du gaz et des mutuelles a commencé la valse des augmentations, un gamin de 11 ans pique une colère contre son institutrice et tente de l’étrangler, un violeur en série (poli car il demande pardon à ses victimes) sévit en région parisienne, à cent jours des élections présidentielles, Marine Le Pen a le vent en poupe… Mais tout cela n’est rien, le Français moyen ne pense en réalité qu’au A perdu !
Faudrait quand même qu’on arrête de nous prendre pour des triples C… !!!

13 Réponses à “Triple A…”


  • jeannette insurgé

    A comme Argent
    A comme Aberration
    A comme Arnaque

    Lequel est enlevé????

    Tu dis triple C

    C comme Converti
    C comme Complaisant
    C comme Coupable

    Quand deviendrons-nous Raisonnable
    Avec
    Quand deviendrons-nous Adultes Responsable???

  • Il ne faut pas oublier non plus que ces putains d’agences de notations américaines ont fortement participé à nous pousser dans la merde et provoquer la crise des subprimes et la bulle immobilière américaine dont nous n’avons pas fini de subir les conséquences…. elles n’ont pas hésité à donner le triple AAA aux valeurs mobilières qui comprenaient des prêts toxiques….

    Un peu d’info ci-après :

    « La forte rentabilité de ces créances avait amené les organismes de prêts à en proposer à des familles peu informées du risque de saisie du logement, puis à s’en débarrasser en les transformant en titres représentatifs, appelés asset-backed security. Ces ABS étaient revendues à des banques ou des rehausseurs de crédit, qui s’en servaient à leur tour pour créer des collateralised debt obligation (CDO), produits financiers présentés comme sûrs, car mêlant ces créances immobilières à des obligations émises par les gouvernements, pour recevoir la meilleure notation financière, le AAA.
    Risques de bulle immobilière dénoncés dès septembre 2006
    Dès septembre 2006, des experts inquiets du développement des subprimes ont donné l’alerte sur le risque de bulle immobilière. Vers la fin de 2006, le marché immobilier américain a cessé de monter. Et à partir de février 2007, les échanges de créances immobilières ABS se sont presque arrêtés. Les prêteurs se sont montrés intraitables avec les familles en retard de paiement. Les logements saisis ont été mis sur le marché, faisant baisser peu à peu leurs prix au cours de l’année 2007.
    Dans un contexte de retournement des prix de l’immobilier, la revente des maisons ne suffit plus à assurer au prêteur le recouvrement de sa créance. Aux faillites personnelles des familles emprunteuses s’est ajoutée une série de difficultés financières pour les organismes prêteurs et leurs banquiers.
    Dans un premier temps, la crise des subprimes6 a entraîné une baisse modérée des cours boursiers à l’été 2007, attendue par les spécialistes. La baisse la plus profonde s’est produite à l’automne 2008 lorsqu’il est apparu que beaucoup de banques n’avaient pas assez de réserves pour faire face à leurs pertes. En quinze mois, la crise de liquidité a conduit à une crise de solvabilité puis à une crise financière internationale. »

    Dernière publication sur Photos, Reportages, Chansons, Venise : CLAUDIO, RÉTROSPECTIVE DU « FOTOGRAF FOTOGRAFIÉ »

  • C’est très technique, mais très instructif. Merci Claudio.

  • Hier soir chez Calvi,un spécialiste de la finance osa dire que l’idéal serait de mettre des techniciens plutôt que des élus à notre gouvernance,la crise serait vite résolue,en gros le peuple ne comprend rien,pourquoi organiser ces élections si nocives à la bonne marche de l’économie,incroyable mais il a tenu ces propos !!!

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : La vie est bien triste à ce jour

  • jeannette insurgé

    la démocratie qui tue la démocratie????
    nous avons dépassé la logique, l’intelligence et le respect depuis tès longtemps!!
    il serait bon d’arrêter de courir deriière des nuls, de se poser et de …réfléchir positif et int^éret général…. si, si, ça se pourrait…
    oublier les médias payés pour nous désinformer,et puis les gens qui se sont fait « rouler » par une femme qui leur « payait » des intérêts fabuleux, qui ont même certain « emprunté » a taux légal pour pour investir!!!
    bien fait!!! si on veux un retout a l’honnêteté faudrait commencer par l’être soi-même!!!

  • et qu’est-ce que c’est que ce principe de vivre à crédit…
    quelle situation…
    tu parles d’un système financier…
    comment va t’on s’en sortir?????????

  • En même temps, ne vivons-nous pas tous plus ou moins à crédit ?

  • ben si…mais bon, là ça devient exagéré
    l’argent n’a même plus de valeur tellement l’endettement est élevé…
    quand je les entends parler en milliards de dollars de déficit, franchement, pour moi, l’argent ne représente plus rien de concret, j’arrive même pas à imaginer comment on peut rembourser, ni ce que ça peut représenter.
    il n’est plus concret d’ailleurs, c ça qui est dangereux
    je trouve. le système financier ne peut pas continuer à fonctionner comme ça, on court à la catastrophe là
    le capitalisme forcené a ses limites, on les a atteintes.
    mais repartir sur quelles autres bases ?

  • Oui, je suis d’accord avec toi, les sommes énoncées en milliards de dollars – ou même en euros – sont tellement énormes qu’elles ne veulent plus rien dire au commun des morteils et cela banalise le déficit. Ce qui m’énerve un peu, c’est que la moindre avancée sociale est refusée en raison de la dette, alors qu’ils ne se privent pas de l’aggraver par ailleurs.
    Le système est pourri, et pourtant, difficile d’en imaginer un autre…

  • oui, c’est ça…
    si on pourrait imaginer les choses autrement mais personnes des dirigeants ne voudrait le faire, trop d’intérêts en jeu
    politique = finances
    et vice versa
    oui, c’est pour ça que c pourri
    politique sociale dans un monde ultra libéral, durdur
    Tonton en a bien fait les frais par ex

  • et dire que c’est en partageant, en répartissant mieux qu’on s’enrichirait

  • Mon avis est qu’on nous endort

  • jeannette insurgé

    Nous même sommes nous prêt à changer????

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
last0day |
Xerablog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_