• Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Archive mensuelle de décembre 2011

Le plus marquant de 2011

 En quelques clics :

- mon livre “La Lavandière d’Igney” se vend toujours aussi bien, même après la parution du tome 2 « Malou » et du tome 3 « Vies croisées ». Le tome 1 est en outre actuellement entre les mains d’un éditeur… A suivre.

- De nombreuses personnalités nous ont quittés dont Annie Girardot, Marie-France Pisier, Peter Falk, Danielle Mitterrand et Césaria Evora.

- colère : l’affaire DSK

- mon film préféré : « Intouchables » d’Olivier Nakache et Eric Toledano avec François Cluzet, Omar Sy, etc.

- mon livre préféré : « Le voleur d’ombre » de Marc Lévy

- mon instant d’émotion : une croisière sur le lac du Bourget au son des vers de Lamartine…

- mon instant de fierté : une école primaire achète mon recueil de poésies pour enfants « Dessine-moi un poème ».

- mon instant d’évasion : la Bretagne, le Lubéron, un week-end à Yenne, un autre dans les Vosges.

- mon instant magique : une nuit à l’hôtel La Tour Rose de Lyon, un superbe établissement au cœur du vieux quartier !…

- le flop de l’année : Le Livre sur la Place à Nancy : deux demi-journées soldées par seulement trois ou quatre ventes… Heureusement, comme souvent lors des salons littéraires, des rencontres intéressantes et des promesses de commandes pour des travaux d’écriture dont certains se sont déjà concrétisés.

Ce que fut mon année 2011

 Sur le plan professionnel, une année meilleure que 2010 en termes de chiffre d’affaires, la 3e meilleure année depuis le démarrage de mon activité indépendante en 2004. L’année avait démarré sur les chapeaux de roue avec notamment deux nouveaux médecins en secrétariat à la demande pendant quelques semaines. En plus des travaux habituels et récurrents, j’ai travaillé avec deux associations et deux établissements scolaires pour des ateliers poésie. Et pour clore l’année, la commande d’un roman de la vie.
Sur le plan personnel, j’ai eu la chance de « récupérer » mon fils. Licencié économique fin 2010, il trouva du travail en intérim à Nancy et quitta donc Saint-Avold pour emménager à Vandoeuvre. Quand il vient dîner chez nous, il n’a plus de route à faire et mon téléphone portable sonne à peine dix minutes après son départ pour me signaler qu’il est bien arrivé. C’est quand même appréciable ! Un an plus tard, son contrat en intérim court toujours et devrait se poursuivre jusque fin juin. Après…
Côté évasion, la Bretagne, le Lubéron, Le Val d’Ajol, Yenne. Des séjours en France cette année mais tout aussi agréables.
Sur le plan de l’écriture, le tome 3 de ma saga est sorti en février avec une réédition du tome 1, « La Lavandière d’Igney », qui se vend toujours bien lors de chaque salon littéraire.

Il y a 142 ans…

Il y a 142 ans... dans Souvenons-nous... matisse19

Le 31 décembre 1869 naît Henri Matisse, peintre français. Il travaille comme clerc et découvre la peinture à  l’âge de vingt ans, à l’occasion d’une convalescence. Dès qu’il est remis, il s’inscrit dans une école et abandonne rapidement le droit pour se consacrer à sa vocation artistique. En 1891, il s’installe à Paris où il suit des cours à l’école des Beaux-Arts.
Au début, l’emploi de couleurs vives choque et scandalise mais Matisse est bientôt reconnu comme un grand peintre.

matisse_femme1520 dans Souvenons-nous...

Il y a 89 ans…

Il y a 89 ans... dans Souvenons-nous... lenin-photo3214

Le 30 décembre 1922, la Russie devient l’URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques). L’immense territoire comprend la Russie, l’Asie centrale, l’Ukraine, la Biélorussie et la Transcaucasie.  Le pouvoir central s’établit à Moscou. Le gouvernement socialiste instaure la « dictature du prolétariat » avec pour objectif la destruction des anciennes classes dominantes, la bourgeoisie et l’aristocratie. La constitution fédérale sera adoptée le 1er janvier 1924 et Lénine devient le premier président du pays.

 

Il y a 211 ans…

Il y a 211 ans... dans Souvenons-nous... goodyear_image81413

Le 29 décembre 1800 naît Charles Goodyear, inventeur américain du procédé de la vulcanisation (opération consistant à ajouter du soufre au caoutchouc afin d’en améliorer la résistance) pour les pneus en 1839. Il mourut très endetté le 1er juillet 1860. Ni lui ni sa famille ne furent en relation avec la société Goodyear nommée en son honneur.

Il y a 389 ans…

Il y a 389 ans... dans Souvenons-nous... franz_von_sales
Le 28 décembre 1622 décède à l’âge de 55 ans François de Sales, évêque et fondateur de l’ordre de la Visitation. Auteur de Introduction à la vie dévote et de Traité de l’amour de Dieu, il a été canonisé en 1665.

Des vents contraires

Des vents contraires dans Films vus des-vents-contraires-des-vents-contraires-14-12-2011-1-a-109x150 Un film de Jalil JESPERT avec Benoît Magimel, Antoine Duléry, Isabelle Carré, Ramzy, etc.

Paul Anderen est un écrivain en panne d’inspiration ; sa femme Sarah, médecin, en a par-dessus la tête de devoir gérer leurs deux enfants, le quotidien de la maison et sa carrière. Un matin, une dispute éclate, des mots blessants fusent. A bout de nerfs, elle part en claquant la porte, laissant Clément et Manon à la charge de leur père.

Le soir, elle n’est pas rentrée. Dans la nuit, Paul appelle l’hôpital puis une amie ; personne n’a vu Sarah. Les jours passent et elle ne réapparaît pas. Paul devient suspect numéro un puis l’enquête s’enlise et il décide de quitter Paris pour s’installer dans la maison familiale à Saint-Malo. Son frère aîné, Alex, qui a repris l’auto-école de leur père, propose à Paul de travailler avec lui. Incapable de se concentrer pour écrire, Paul accepte mais la vie n’est pas simple.

Lorsqu’il fait la connaissance de Samir, elle se complique encore un peu. Car Samir, déménageur, divorcé, a kidnappé son fils puisque son ex-épouse refuse de le lui confier. Le capitaine Combe, touchée par la détresse de cet homme harcelé par des appels  téléphoniques anonymes, rechigne à l’inculper mais le convoque au commissariat pour l’interroger.

Entre les deux frères, les choses ne sont pas simples non plus. Paul n’a jamais pardonné à leur père son comportement envers leur mère et Alex a toujours souffert de la préférence de leur père pour le deuxième fils, alors qu’il a été présent jusqu’au bout, au contraire de Paul qui avait coupé les ponts.

Dans ce contexte, Paul a du mal à reprendre pied.

Un film sans surprise mais très bien interprété, à la fois par Magimel, très émouvant dans son rôle de père isolé, et Délery mais aussi Isabelle Carré, Ramzy et les deux enfants. Et puis le décor, Saint-Malo, est magnifique.

Il y a 110 ans…

Il y a 110 ans... dans Souvenons-nous... Marlene_Dietrich115
Le 27 décembre 1901 naît Marie Magdalène Dietrich alias Marlène Dietrich. Alors qu’elle se destine à la carrière de violoniste, elle obtient en 1928 son premier rôle au cinéma puis un deuxième dans le rôle mythique de « L’Ange bleu ».  Naturalisée américaine, Marlène va chanter sur le front pour remonter le moral des troupes. E 1953, elle se détourne du cinéma pour se produire dans les music halls de Las Vegas. Après avoir haut et fort renié le régime hitlérien, elle revient pour la première fois à Berlin en 1960 où l’accueil de la population est un peu froid. C’est pourtant là qu’elle souhaitera être enterrée, trente ans plus tard.

Il y a 118 ans…

Il y a 118 ans... dans Souvenons-nous... Mao_Zedong19

Le 26 décembre 1893 naît Mao Tsé-toung, homme politique chinois et fondateur du parti communiste chinois en 1921. Il conduit la guerre civile jusqu’à la victoire des communistes en 1949. Il proclame la République populaire de Chine dont il devient le président. Il décède en 1976.

Il y a 1211 ans…

Il y a 1211 ans... dans Souvenons-nous... coronation_charlemagne_ms_8001

Le 25 décembre 800, au cours de la messe de Noël, le pape Léon III sacre Charlemagne Empereur des Romains dans la basilique Saint-Pierre de Rome. Agé de 53 ans, Charlemagne, roi des Francs et des Lombards, devient empereur d’Occident sur un territoire qui s’étend de la mer du Nord à l’Italie et de l’Atlantique aux Carpates. Il ajoute « le magnifique » à son prénom…

 

Joyeux Noël à tous

noel2.jpg

Ce Noël-là…

Eh oui ! Je méditais sur un conte que j’ai lu lorsque j’étais enfant et qui m’avait beaucoup plu… « La petite fille aux allumettes ». Je cherchais un souvenir heureux. Vous allez peut être avoir du mal à comprendre mais je vous assure que jamais je n’ai été plus heureuse que ce soir-là.

Moi qui étais plutôt maltraitée jusqu’à l’âge de six ans, j’ai eu des Noël « fabuleux » pour l’époque et le milieu dans lequel je vivais : vélo, poupées somptueuses, tous les jouets nouveaux, plus luxueux les uns que les autres sauf la chose que je désirais le plus : un petit nounours ! Un nounours ? Bien trop « banal » ! Et comme personne ne me demandait mon avis…

Bref ! Ce Noël-là, où je connaissais enfin la vérité sur le père du même nom, mon père biologique n’avait pas jugé bon de s’occuper de quoi que ce soit. Finie la magie, donc plus de cadeaux ni rien d’autre d’ailleurs. Ainsi donc, ma mère, la chienne et moi nous retrouvons toutes les trois seules (c’est bien connu, les hommes passent les fêtes avec leurs légitimes), toutes seules et sans argent !

Ce noël-là, la chienne nous a été d’un grand secours. Ma mère m’a demandé d’aller chercher du pain dur chez les voisins pour la soupe de notre bête (on a sa dignité, tout de même !) et nous avons mangé, toutes les trois, cette panade de pain et d’eau qui jamais ne m’a paru aussi bonne. Et pour cause : j’avais ma mère pour moi, moi toute seule.
Mais elle culpabilisait sans doute un peu. Alors, toute la soirée elle a parlé et ri avec moi. Et lorsque en riant, elle m’a dit de prendre un morceau de pain dans chaque main, de penser très fort que dans la main droite c’était du fromage, eh bien, je vous le dis… je ne l’aurais échangé pour rien au monde contre un morceau de viande ou de gâteau, tant j’étais heureuse d’avoir ma mère avec moi, heureuse de rire avec elle ! 

Jamais depuis je n’ai ressenti le bonheur que j’ai éprouvé lors de cette soirée, moi qui étais toujours seule avec ma chienne. Et ma mère, très vexée de ce Noël, n’a jamais su que ça avait été mon seul vrai beau Noël !

(Jeannette Insurgé)

Il y a 140 ans…

aida.jpg Le 24 décembre 1871 a lieu au Caire la Première de « Aïda » opéra en quatre actes de Giuseppe Verdi. Commandée pour l’inauguration du Canal de Suez, l’oeuvre dont l’action est située aux temps des pharaons raconte les actions guerrières opposant Egyptiens et Ethiopiens ainsi que les intrigues personnelles qui se nouent entre les deux peuples.

Que nous réserve 2012 ?

D’un naturel plutôt optimiste et bénie des Dieux depuis que je suis autonome, la morosité générale ne parvient pas à me gâcher l’existence et je n’accorde guère de crédit aux prévisions catastrophiques de nos politiques. Au lieu de nous rabâcher à chaque apparition télévisée que nous sommes englués dans la crise, ils feraient mieux de réfléchir aux moyens de nous en préserver ou de nous en sortir car je suis de ceux qui pensent qu’un problème a forcément sa solution.
Et vous, quel est votre état d’esprit pour 2012 ? Vous pouvez voter ci-contre.

Il y a 221 ans…

champollion15.jpg Le 23 décembre 1970 naît à Figeac Jean-François Champollion, égyptologue français. Passionné par les temples et les monuments de la vieille Egypte, il est l’un des premiers à déchiffrer les hiéroglyphes.hieroglyphes17.jpg

Il y a 153 ans…

puccini8.jpg Le 22 décembre 1858 naît Giacomo Puccini, compositeur italien. Sixième enfant et seul garçon d’une famille de musiciens, il suit des cours à l’Institut musical de Lucques, sa ville natale, et commence à écrire de petites pièces pour orgue à l’âge de quinze ans. Il compose Manon Lescaut en s’inspirant du roman éponyme de l’abbé Prévost. Parmi ses autres chefs d’oeuvre : La Bohème, Tosca, Madame Butterfly. Ce dernier, mon préféré, est présenté en février 1896 et remporte un énorme succès.

Il y a 187 ans…

parkinson02.jpg Le 21 décembre 1824 décède James Parkinson, né en 1755 à Londres, fils d’un pharmacien et chirurgien. Très jeune, il commence à s’initier à la pratique de la médecine avec son père. Il publie en 1817 un ouvrage intitulé Essai sur la paralysie trépidante dans laquelle il décrit les symptômes de la maladie qui porte son nom.

Il y a 87 ans…

hitler21.jpg Le 20 décembre 1924, Adolf Hitler sort de prison après son coup d’Etat avorté de 1923. Il est libéré par anticipation après huit mois d’incarcération au lieu des cinq ans prévus.

Il y a 160 ans…

Le 19 décembre 1851 décède à Londres le peintre britannique Joseph Turner. Surtout célèbre pour ses paysages aux extraordinaires effets de lumière, il a peint également des tableaux mythologiques et réalisé de nombreuses gravures.

turner11112.jpg

A vot’ bon coeur M’sieurs-Dames !

A vot' bon coeur M'sieurs-Dames ! dans Coupures de presse GLORIA-068

Ses cendres dans l’espace…

Je croyais qu’il était interdit de disperser les cendres d’un proche au grand air ? En tout cas en France… Et puis l’espace n’est peut-être plus le grand air ? Et puis quand on paie, tout devient possible !

Ses cendres dans l'espace... dans Coupures de presse ER-42

Il y a 98 ans…

willybrandt.jpg
Le 18 décembre 1913 naît Willy Brandt, de son vrai nom Karl Herbert Frahm, homme politique allemand.
En 1933, il quitte son pays aux mains des nazis pour s’installer en Norvège. Pour ses activités de résistance, il adopte le nom de guerre Willy Brandt qu’il fera plus tard reconnaître comme son nom légal. Il obtient la nationalité norvégienne en 1940 après que le gouvernement nazi ait décidé de révoqué sa nationalité allemande en 1938. Il rentre en Allemagne en 1946. Il est élu Chancelier en 1969 et obtient le Prix Nobel de la Paix en 1971 pour sa politique de rapprochement entre l’Europe de l’Est et la RFA. Il démissionne en 1974 quand il apprend que Günter Guillaume, l’un de ses assistants, est un espion de la RDA.

Cesaria Evora nous a quittés

Cesaria Evora nous a quittés dans Hommages Evora
La chanteuse capverdienne, surnommée la « Diva aux pieds nus », est décédée à l’âge de 70 ans.
Devenue célèbre à l’âge de 50 ans après le succès international de Sodade, elle enchaînait les tournées mondiales.  Opérée à coeur ouvert, elle avait cessé sa consommation excessive d’alcool mais entretenait son hypercholestérolémie avec des chips dont elle était très gourmande. Par ailleurs, elle continuait à fumer cigarette sur cigarette. Après avoir effectué des examens médicaux à Paris, elle est retournée dans son île pour y mourir.

Il y a 24 ans…

yourcenar.jpg Le 17 décembre 1987 décède Marguerite Yourcenar, romancière française née en 1903. De son vrai nom Marguerite de Crayencour, son roman Mémoires d’Hadrien publié en 1951 connaît un succès mondial. En 1980, elle devient la première femme élue à l’Académie française.

Résultats du sondage du 17 octobre 2011

A la question « Quelle expression employez-vous ? », 61 visiteurs ont voté :

37 disent « une personne handicapée » soit 60%
20 disent « un(e) handicapé(e) » soit 33%
  4 disent « une personne en situation de handicap » soit 7%

Malheureusement, suite à un changement de logiciel par l’hébergeur, il n’est momentanément pas possible d’insérer des diagrammes. Beaucoup de souci actuellement avec la gestion du blog !!!

Lettre au Père Noël

« Lettre au Père Noël dans Coupures de presse ER-41

 

Il y a 221 ans…

leopoldibyfranzwinterhalter12.jpg Le 16 décembre 1790 naît à Cobourg en Bavière Léopold 1er. Plus jeune fils du duc souverain François de Saxe-Cobourg-Saalfeld et de sa seconde épouse la comtesse Augusta Reuss d’Ebersdorf, il est élu premier roi des Belges en 1831. Il meurt en 1865.

Il y a 336 ans…

Le 15 décembre 1675 décède Jan Vermeer, peintre néerlandais né en 1632. Considéré par certains comme le plus grand peintre de tous les temps, il excellait dans l’art des scènes d’intérieur baignées d’une douce lumière. Hormis quelques paysages et portraits, la production de Vermeer consiste principalement en des intérieurs domestiques mettant en scène des personnes occupées à des tâches domestiques, à lire, écrire ou jouer d’un instrument de musique.
Vermeer gagne modestement sa vie, notamment grâce au négoce d’oeuvres d’art. Le nombre relativement faible de toiles de l’artiste s’explique par des habitudes de travail très méthodiques et son décès relativement précoce.
Parmi ses oeuvres, la très célèbre jeune fille à la perle.vermeergirlwithearring66.jpg

Les animaux ne vont pas apprécier !…

… qu’on leur pique leur docteur ! Personnellement, je n’y vois aucun inconvénient car l’être humain est tour à tour un âne et un porc !…  Hep hep hep ! lancez pas les pierres tout de suite, je vais chercher mon casque !!! Langue

er40.jpg

Il y a 212 ans…

washingtonportraitpt1213.jpg Le 14 décembre 1799 décède à l’âge de 67 ans George Washington, premier président des Etats-Unis. Héros de l’indépendance américaine, il était commandant en chef des armées qui ont défait les Britanniques en 1781. Elu président en 1789 et réélu en 1792, il prend sa retraite de la vie politique en 1797.

Cirque et poésie au lycée

J’étais récemment dans un lycée professionnel pour trois ateliers d’écriture d’une heure chacun en rapport avec le cirque.
Pour la première et la dernière séance, il y avait trois filles, Angelina, Brenda et Marine ainsi qu’un garçon, Thibaut. Pour la deuxième séance, trois autres garçons ont rejoint le groupe.
Aujourd’hui avait lieu le spectacle :
13122011221.jpg

13122011222.jpg

13122011225.jpg

13122011228.jpg

13122011230.jpg
Brenda lit le poème qu’elle a composé en atelier.

13122011234.jpg
et improvise un joli discours de remerciements !

13122011236.jpg
Les trois copines, de gauche à droite : Marine, Brenda et Angelina.

13122011238.jpg
Thibaut dans son personnage du méchant.

Invitée à assister au spectacle, j’ai passé un bon moment avec ces élèves qui m’apportent aussi beaucoup par les travaux qu’ils réalisent avec mon aide. Bravo à eux, ils peuvent être fiers, ainsi que la documentaliste qui m’accueilla dans son univers.

Il y a 67 ans…

kandinsky10.jpg Le 13 décembre 1944 décède à Neuilly Wassily Kandinsky, peintre russe né à Moscou en 1866. Considéré comme l’un des artistes les plus importants du XXe siècle avec Picasso et Matisse, il est le fondateur de l’art abstrait.
kandinskycomposition3.jpg

Intouchables

intouchablesintouchables021120118a.jpg Film d’Olivier Nakache et Eric Toledano avec François Cluzet, Omar Sy, etc.

Philippe, aristocrate, vit dans un hôtel particulier. Il souhaite embaucher un homme pour l’aider dans son quotidien. En effet, il est tétraplégique depuis un accident de parapente. Paralysé du cou à la pointe des pieds, il vit dans le souvenir de son épouse décédée après une longue maladie.
Driss, l’ainé d’une famille très nombreuse, vit dans une banlieue populaire. Afin de bénéficier des indemnités de chômage, il doit faire signer un formulaire attestant de sa présence à la convocation. Persuadé qu’il ne peut faire l’affaire et pas vraiment intéressé par le job, il accepte de laisser son document pour que Philippe, l’employeur potentiel, le signe en toute tranquillité. Avant de quitter la demeure luxueuse, il dérobe un œuf de Fabergé qu’il offre à sa mère.
Lorsqu’il revient le lendemain, à sa grande surprise, Philippe lui propose de l’embaucher en ajoutant : « De toute façon, vous ne tiendrez pas quinze jours ! ». Driss relève le défi, soulagé de trouver le gîte et le couvert puisque sa mère, excédée par la conduite irresponsable du garçon, l’a mis à la porte. Cependant, les tâches qui l’attendent sont parfois au-dessus de ce qu’il pense pouvoir supporter…
Philippe en revanche est ravi. L’humour décapant et la joie de vivre de ce grand Noir lui font du bien et il en redemande. Avec Driss, il revit et il se marre. Quand le jeune homme découvre que son patron et presque ami entretient une relation épistolaire avec une jeune femme, il décide de prendre l’affaire en main…
Un film extrêmement drôle sur un sujet pourtant ô combien délicat, d’après une histoire vraie. Les blagues de Driss, comme le fameux « pas de bras pas de chocolat », sont pour l’homme handicapé plus qu’un coup de fouet. Grâce à l’humour décapant du jeune homme, l’homme blessé dans son corps comme dans son âme va retrouver goût à la vie et se sentir de nouveau debout dans sa tête.
L’humour et l’émotion sont déversés à justes doses et les deux acteurs principaux sont très crédibles dans leurs rôles. A voir absolument et pourquoi pas, même revoir !

La justice dans toute sa splendeur…

… d’injustice !!!

er39.jpg

Quand on ne peut pas compter sur les copines…

… il reste heureusement sa femme de ménage, toujours prête à rendre service ! Sourire

gloria067.jpg

Il y a 95 ans…

sinatra.jpg Le 12 décembre 1915 naît Frank Sinatra, chanteur et acteur américain. Il fait son premier disque en 1939 et reçoit un Oscar en 1953 et un Grammy honorant sa carrière en 1965.
Il décède en 1998.

Il y a 201 ans…

musset7.jpg Le 11 décembre 1810 naît Alfred de Musset, poète et romancier français. Il publie son premier recueil de poèmes à l’âge de dix-neuf ans ; il est immédiatement invité à lire ses poèmes en public dans des cénacles romantiques où il rencontre Alfred de Vigny, Sainte-Beuve et Victor Hugo. Mais il fréquente aussi les jeunes bourgeois fortunés et se livre avec eux à tous les excès : alcool, jeu et sexe.
De 1833 à 1834 il est l’amant passionné de George Sand. Il part avec elle en Italie où il écrit Lorenzaccio. Il reçoit la Légion d’honneur en 1845, entre à l’Académie française en 1852 et meurt en 1857. Parmi ses autres oeuvres, citons On ne badine pas avec l’amour et Confession d’un enfant du siècle.

Il y a 63 ans…

droitsdelhomme.jpg
Le 10 décembre 1948, l’assemblée générale des Nations Unies adopte et proclame la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Sans véritable portée juridique, ce texte a cependant valeur de proclamation de droits. Néanmoins, à l’origine, deux pays refusent de le signer : l’Afrique du Sud de l’apartheid et l’Arabie saoudite.

Quand les Chinois s’éveilleront tout à fait…

… le reste du monde ira-t-il mieux ?

er38.jpg

Il y a 370 ans…

vandyckselfportrait21.jpg
Le 9 décembre 1641 décède Antoine Van Dyck, peintre flamand issu d’une famille bourgeoise d’Anvers. Après un séjour en Italie, il devient le portraitiste officiel du roi Charles 1er d’Angleterre et conquiert dans cette spécialité ses lettres de noblesse. Il réalise plus de quatre cents portraits. Il repose dans le choeur de la cathédrale Saint Paul de Londres.

Elles

C’est le titre du quatrième et dernier tome de ma saga familiale intitulée Colin-Maillard.

Quelques fidèles lectrices et lecteurs m’ont envoyé récemment des courriels pour s’enquérir de l’état d’avancement de cet ouvrage. Eh bien, il est en bonne voie ! Il est terminé d’écriture depuis début octobre. Il comportait 538 pages (hors liste des personnages et arbres généalogiques). Après une première lecture sur écran, je l’ai ramené à 519 pages. Puis j’ai procédé à une seconde lecture sur papier pour traquer les fautes et les coquilles. Monique, ma compagne, est en train de relire cette version pour débusquer les inepties, les incohérences, les inexactitudes, les incomplétudes, les truismes, les contradictions, les invraisemblances, les anachronismes, bref tout ce que l’auteur d’un ouvrage ne voit plus tant il le connaît par coeur, même si, durant cette phase de correction, on prend un peu de recul avec l’histoire.
C’est d’ailleurs un peu étrange, ce sentiment de rupture avec ses personnages ! Pendant plus de quatre ans, j’ai vécu avec eux, les faisant naître et mourir, même si certains résistaient et que d’autres s’invitaient à la fête sans prévenir, décrivant leurs aventures, les aidant à exprimer leurs émotions. Pendant toutes ces années, bien que ne pouvant écrire que par intermittence, à temps perdu (!), ces personnages que je connais si bien m’ont accompagnée, s’imposant même à notre table ou me côtoyant sur les sentiers du bord de mer !
Je ne remercierai jamais assez Monique et Stefan, mon fils, pour me pardonner mes absences physiques quand j’écrivais dans mon bureau et mes errances auprès d’eux quand j’écrivais dans ma tête à leurs côtés… Je pense qu’il faut beaucoup d’amour pour supporter cela et je sais que j’ai beaucoup de chance.

Lorsque Monique aura terminé sa lecture, je procèderai aux ultimes corrections et ferai encore une dernière lecture de contrôle. Si tout va bien, c’est-à-dire si je trouve le temps nécessaire en marge de mon activité professionnelle, je devrais pouvoir être prête pour fin décembre ou début janvier. J’enverrai alors mon fichier à l’imprimeur et serai donc en mesure de présenter le livre en février ou mars.

A bientôt et merci pour votre fidélité.

Les Yeux Jaunes des Crocodiles

lesyeuxjaunes.jpg Roman de Katherine PANCOL

Joséphine et Antoine Cortes se séparent. Chercheuse au CNRS, elle fait bouillir la marmite pendant que son époux cherche un emploi. Lorsqu’il propose de partir pour la soulager de sa présence, elle accepte et apprend peu de temps après qu’il a une maîtresse, Mylène, employée dans un salon de beauté.
Iris, la sœur de Joséphine, mariée au très riche Philippe Dupin, s’ennuie dans sa vie confortable mais insipide. A l’occasion d’un dîner, pour attirer l’attention sur elle, elle déclare être en train d’écrire un livre sur le XIIe siècle, précisément la période de l’Histoire qui est la spécialité de Joséphine. Harcelée par l’éditeur auprès de qui elle s’est vantée, Iris demande à sa sœur d’écrire le roman pour elle en échange d’une forte somme d’argent. Joséphine accepte car entretemps Antoine s’est lancé dans un élevage de crocodiles au Kenya et a emprunté une forte somme d’argent qu’elle doit rembourser lorsqu’il s’avère incapable de faire face à ses obligations.
Joséphine a deux enfants, Hortense et Zoé. La première, quinze ans, sait déjà ce qu’elle veut dans la vie et très précisément ce qu’elle ne veut pas : vivre dans la pauvreté. Tous les moyens seront bons pour y échapper. La seconde, dix ans, est plus fragile et souffre de l’absence du père.
Iris a un garçon, Alexandre. Lorsque Philippe découvre petit à petit la supercherie du roman, il se rapproche de son fils.
Henriette Grobz, la mère de Joséphine et Iris, est une femme aigrie et méchante qui ne voit que par Iris. Arriviste, elle avait mis le grappin sur Marcel, riche industriel, après la mort de son premier mari, pour se sortir de sa modeste condition. Elle ignore que Marcel file le parfait amour avec sa secrétaire qui accepte de lui donner ce qu’elle lui a toujours refusé : un enfant.
Shirley vit avec son fils Gary à Courbevoie, sur le même palier que Joséphine. C’est sa meilleure amie, même si Shirley lui cache un énorme secret.
Le roman est mené à grande vitesse, sans aucun temps mort. Premier tome d’une saga, il est suivi de deux autres tomes : La valse lente des tortues et Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi.
A lire absolument.

Après le concombre, la banane dans le colimateur…

er37.jpg

L’Euro : un sale gosse !

er36.jpg

Il y a 457 ans…

ambroisepare5.jpg Le 8 décembre 1554, Ambroise Paré est nommé par la Faculté de Paris Docteur en chirurgie, sur les instances du roi de France Henri II. Autodidacte, Paré a appris la chirurgie sur les champs de bataille. Célèbre pour ses qualités humaines et son talent de praticien, il est considéré comme l’un des fondateurs de la chirurgie moderne. Il est notamment le premier à pratiquer la ligature des artères avant une amputation. Son ignorance du grec et du latin et sa connaissance de la chirurgie sur le terrain choquèrent la très conservatrice Académie de Médecine. Pourtant, personne ne pouvait lui reprocher son ardeur à sauver de nombreuses vies humaines. Chirurgien militaire, il expérimente des méthodes jugées révolutionnaires, par exemple l’utilisation de pansements imbibés de jaune d’oeuf, d’huile ou de thérébentine et refuse la cautérisation à l’huile bouillante alors en vigueur. De même, il abandonne la « manière au fer rouge » lors des amputations au profit d’une ligature des artères.

Il y a 469 ans…

mariestuart5.jpg Le 7 décembre 1542 naît Marie 1ère Stuart, reine d’Ecosse. Fille de Marie de Guise et Jacques V d’Ecosse, elle est fiancée très jeune au dauphin et élevée en France. Après la mort de son jeune époux François II, elle doit regagner l’Ecosse. Catholique, elle s’oppose à une révolte nobiliaire presbytérienne. Après avoir abdiqué en faveur de son fils, elle tente de reprendre le pouvoir en 1568 mais son armée est écrasée et elle doit se réfugier en Angleterre. Elle vit pendant dix-huit ans en prison, traitée avec méfiance par la reine Elizabeth 1ère qui voyait en elle une rivale. Coupable de complots visant à assassiner la reine pour accéder au trône d’Angleterre, elle est condamnée à mort et décapitée en 1587.

Vénale !

gloria066.jpg

Plus bête que méchant…

Je trouve la sentence sévère… Comme quoi la connerie est plus durement sanctionnée que le crime !

er35.jpg

Il y a 122 ans…

jeffersondavis.jpg Le 6 décembre 1889 décède Jefferson Davis, officier et homme politique américain. Secrétaire d’état des Etats-Unis d’Amérique, il devient président des Etats Confédérés d’Amérique pendant la Guerre de Sécession.

Jamais deux sans trois…

J’ai un peu honte, mais j’avoue que cet article m’a fait rire… emoticone

er34.jpg

12



djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_