L’art et la folie

Il y a quelques semaines, dans le cadre de mon activité professionnelle, j’ai été amenée à retranscrire un colloque sur la psychiatrie dont le thème était : « Le temps du délire et le délire dans le temps ».
Psychiatres et psychologues se succédèrent au micro, illustrant leurs propos d’exemples concrets puisés parmi leurs patients. Ils faisaient référence à Lacan, Freud, Kraepelin et Weller, et j’avoue que je ne comprenais pas tout.
Le dernier intervenant exposa le cas de deux éminents psychotiques, qui ignoraient sans doute leur maladie et dont le grand public n’en a rien su non plus : l’écrivain James Joyce et le musicien Glenn Gould. Tout le monde connaît ces deux grands artistes, mais à moins de se plonger dans leurs biographies, personne ne sait à quel point leur psychose leur menait la vie dure.
Le psychiatre expliqua que si ces deux personnages n’avaient jamais eu à consulter un spécialiste de la psychose, c’est qu’ils la soignaient quotidiennement avec leur art, Joyce par l’écriture et Gould par la musique.
Pour conclure, il posa une intéressante question : « Faut-il avoir un grain de folie pour être artiste ? ».

C’est cette question que je propose de vous soumettre dans le sondage ci-contre. Si vous souhaitez apporter un avis au débat, n’hésitez pas à poster un commentaire.

12 Réponses à “L’art et la folie”


  • Bonjour ma très chère Zaz
    Ce fut quelque chose d’ardu que tu as du transcrire !
    Oui je le crois il faur un brin de folie pour être artiste surtout à notre époque,l’intelligence des artistes frise souvent la folie ,c’est ce en quoi ils sont bons d’ailleurs , beaucoup finissent mal et pourtant ce sont des maîtres la passion de leur art les conduit au-delà du réel, c’est mon point de vue
    Bonne journée
    Bisous
    Méline

  • Oui, Méline, c’était ardu mais très intéressant.
    Je pense personnellement qu’il faut aussi un grain de folie pour être artiste et je n’étais pas étonnée par ce que racontait ce psychiatre sur les deux cas cités. Et je suis sûre que si chacun de nous pouvait s’exprimer par une forme artistique quelconque, il y aurait moins de violence. Quand on a pu tuer des personnes de roman à volonté, suer sang et eau avec son instrument de musique, mettre en couleurs ses ressentis sur la toile, etc., peut-être aspire-t-on au calme après, l’âme plus sereine après avoir exprimé ce qu’elle ressent… jusqu’à la prochaine fois !

  • jeannette insurgé

    bonjour

    j’ai voté non,

    il faudrait savoir ce que veut dire « folie » pour ma part je pense que cela est un refuge facile pour des gens sans caractère, sans courage, et que la facilité fait retourner au mauvais coté de la vie primitive!

    pour moi la sensibilité, la perception de la nature, l’amour du beau et du vrai , l’osmose avec la nature cela mène à l’art
    par contre « la société  » de consommation l’exploitation, de tout, la religion, l’exploitation des désirs, vices et sentiments humain ça….

    que le comportement de certains artiste, deviennent « bizarre » face à un monde qui va a l’encontre de leurs nature profonde les déstabilisent…. certainement

    la folie pour moi c’est les hommes et les femmes qui font de notre monde un enfer en flattant tout ce qui est destructeur

    et si les fous, accusaient les êtres normaux pour cacher leur folie???

    jeannette

  • Pour être artiste, il faut être libre, fou et impudique !

  • CHIRON Jean-Jacques

    La meuilleure des folies est d’aimer le beau,la pratiquer
    à travers l’art sous toute ses formes,en restant compréhensible
    vis à vis des autres.

  • Faut-il avoir un grain de folie pour être artiste ?

    un seul grain de suffit pas!….
    il faut une belle grappe de grains de folie, si ce n’est un cep plein de grappes, voire une vigne pleine de ceps?!…..

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : PINS MARITIMES ET LAURIERS LE LONG DE LA LAGUNE DE VENISE

  • Quelle vérité dans la folie ?.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : L'être heureux

  • Se soigner avec l’art est pour moi la meilleure des choses et une chance incroyable.
    Chaque etre humain peut le faire.

    Excusez moi Jeannette

    « la folie pour moi c’est les hommes et les femmes qui font de notre monde un enfer en flattant tout ce qui est destructeur »
    et si les fous, accusaient les êtres normaux pour cacher leur folie??? »

    je crois que les fous sont plus lucides que jamais. le destructeur fait partie de la nature humaine. c’est comme ça! il ne faut pas le refuser. c’est meme pire encore de le refuser.

    et si ce destructeur est retranscrit par l’art et qu’il touche l’universel
    c’est, je crois, de cette manière qu’il est digéré.

    pour la normalité… merci de la définir….
    la normalité ne veut rien dire.

  • le grain de folie que possèdent les artistes en général est un moyen d’ expression qui permets l’ évasion tout en développant la créativité qui dort bien souvent au fond de nous
    chacun possède un potentiel de créativité en soi a nous de savoir trouver le secteur d’ art qui nous permettra de nous évader
    je nee parlerais donc pas de folie mais plutôt de génie
    quant aux psychoses dont certains artistes sont atteints que faut il en penser?
    je ne juge pas………….sans doute pour eux un moyen de crier leurs douleurs dépassant les frontières de la norme par l’ art
    mais ou se situe la norme, dans l’ art tout doit être questionnement et surtout évasion…………
    c’ est sain et c’ est pour eux le seul moyen pour ne pas mourir!

    je ne connais pas le sujet d’ assez prés pour donner un avis précis sur la question……….folie et art…..
    un grain oui certainement mais ne pas confondre évasion de l’ esprit par la créativité et folie maladie mentale qui peux conduire a des drames
    tout est une question d’ équilibre, atteindre l’ extase par l’ art nous parlons là de sublimation………..
    il faut prendre conscience que l’ art permets simplement de sortir de soi pour se créer un autre univers dans l’ écrit, dans la peinture ou la musique.doit on parler vraiment de folie non
    de création point.

    la notion du bien être ne doit pas se confondre avec délire ,psychose qui nécessite des soins et un suivie de taille par des professionnels de santé
    la folie la vraie est un danger
    sans doute avons nous trop tendance a banaliser ce mot a travers l’ art quelqu’ il soit
    tout est question de mesure a travers le sens de ce mot…………j’ ai envie de dire qu’ est ce que la folie plutôt que l’ art et la folie!

    attention aux dérapages!
    bis
    bon w end!

  • C’est bien pour ça qu’il est question d’un simple grain !
    Ce que le psychiatre a voulu souligner est que des psychotiques comme Joyce et Gould, qui étaient quand même un peu atteints, sans l’art qui fut pour eux un exutoire, ils auraient sans aucun doute atterri sur le divan d’un psychiatre voire dans un service de psychiatrie pour soigner leur psychose.

  • jeannette insurgé

    Excusez moi Jeannette
    “la folie pour moi c’est les hommes et les femmes qui font de notre monde un enfer en flattant tout ce qui est destructeur”
    et si les fous, accusaient les êtres normaux pour cacher leur folie???”

    je crois que les fous sont plus lucides que jamais. le destructeur fait partie de la nature humaine. c’est comme ça! il ne faut pas le refuser. c’est meme pire encore de le refuser.

    et si ce destructeur est retranscrit par l’art et qu’il touche l’universel
    c’est, je crois, de cette manière qu’il est digéré.

    pour la normalité… merci de la définir….
    la normalité ne veut rien dire.

    ne vous excusez pas…. en plus je crois que j’ai mal formulé…

    je voulais dire « et si ceux qui se pensent normal, accusaient les artistes d’être fou pour cacher leur folies a eux… »

    la normalité??? et bien elle est différente suivant les siècles, les religions, les pays etc…. c’est je pense le poids de la majorité ou de l’intérêt de la monnaie qui « jauge  » la chose

    pas toujours facile de faire passer par écrit ce que l’on ressent…

    merci mes2yeux de m’avoir permis de rectifier

    jeannette

  • Ca peut effectivement aider de créer et donc sortir ce qui fait mal.
    Grain de folie, c’est gentil comme appellation
    j’ai répondu non
    car il y a, pour moi, une différence entre l’art qui sert de « thérapie » et l’imaginaire (le grain de folie) de tout un chacun qui permet de produire des oeuvres sans qu’elles soient exutoires.
    Peut-être la différence se trouve dans le côté plus ou moins tourmenté d’une création.
    A ce moment-là, une autre question se pose, faut-il être un original pour être un génie, là, je dis plutôt oui mais ne le rattache pas forcément à la folie.
    c’est juste être a-normal, au sens propre du terme, sortir du rang

    Que dire de ces artistes qui se mettent en état second pour créer…il paraît que ça ne permet pas de se dépasser non plus.

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_