• Accueil
  • > Archives pour juillet 2011

Archive mensuelle de juillet 2011

Il y a 455 ans…

saintignace66.jpg Le 31 juillet 1556 décède Saint Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de Jésus ou Ordre des jésuites.
Homme à la vie ordinaire, il est blessé à l’âge de trente ans lors d’un siège. Reconduit au château familial, il lit pendant sa convalescence la Vie du Christ et la Légende dorée. Il se convertit et parcourt le monde pendant onze ans. Ordonné prêtre à Venise en 1537, il ébauche la Compagnie de Jésue ou Ordre des jésuites qui est acceptée par le pape Paul III en septembre 1540. A la mort de son fondateur, l’ordre compte de mille membres, soixante-douze résidences et soixante-dix-neuf maisons et collèges.


 

Il y a 328 ans…

mariethrse.jpg Le 30 juillet 1683 décède brusquement à Versailles, à l’âge de 44 ans, Marie-Thérèse d’Autriche. Fille du roi Philippe IV d’Espagne, elle avait épousé en 1660 Louis XIV et lui avait donné six enfants dont un seul survécut. Le Roi de France déclare à sa mort que c’est le premier chagrin qu’elle lui inflige, ce qui ne l’empêche pas de convoler, à peine deux mois plus tard, avec Madame de Maintenon !

Il y a 175 ans…

arcdetriomphefrontsimple9.jpg Le 29 juillet 1836, l’Arc de Triomphe est inauguré à Paris. Commandé en 1806 par Napoléon 1er, ce monument, situé sur la place de l’Etoile, à une extrémité de l’avenue des Champs Elysées, comporte entre autres un haut relief sur chacun des quatre piliers : « Le Triomphe de 1810″ représentant Napoléon 1er par Jean-Pierre Cortot, « La Résistance » et « La Paix » par Antoine Etex et « Le Départ des Volontaires de 1792″  ou « La Marseillaise » par François Rude. 

Plus de 150 000 visites

Mon blog vient de dépasser les 150 000 visites.

Côté statistiques, on constate une belle progression avec un pic en juin dernier à 12 000 visites soit quand même 400 visites par jour !
Il occupe toujours la 27e place parmi les 11396 blogs de la catégorie “général”
1224 articles ont été postés
2332 commentaires ont été envoyés
La page la plus populaire est toujours celle concernant la mort de Mickael Jackson.

Merci de votre fidélité !

statistiquesjuillet1.jpg

Il y a 356 ans…

cyranodebergerac.jpg Le 28 juillet 1655 décède à l’âge de 36 ans Savinien de Cyrano de Bergerac, écrivain français, auteur de comédies, d’une tragédie et de récits de voyages imaginaires. Parmi ses oeuvres : « La mort d’Agrippine » et « Les Mazarinades ».

Encore (en hommage à ma mère)

Qu’il me paraît lointain, le temps des désaccords,
Lorsque l’adolescente accusait père et mère
D’un constant mal de vivre où l’enfance éphémère
Avait perdu son âme en différents décors.

Dans l’écho de ta voix que l’absence édulcore
Ne me parviennent plus certains propos amers,
Mais des murmures doux comme le vent des mers.
Le temps passe et me ride et mon cœur pleure encore. 

Il y a 234 ans…

marquisdelafayette1.jpg Le 27 juillet  1777, après un voyage de deux mois, le Français Marie Joseph Motier, marquis de La Fayette, arrive en Amérique pour aider les insurgés américains. Il accoste à Philadelphie et offre ses services au Congrès qui l’incorpore non sans difficulté dans l’armée des Etats-Unis avec le grade de major général.

Il y a 155 ans…

georgebernardshaw1.jpg Le 26 juillet 1856 naît à Dublin George Bernard Shaw, critique, essayiste, scénariste et auteur irlandais à la verve humoristique reconnue. Pacifiste et anticonformiste, il obtient le prix Nobel de littérture en 1925. Après avoir tenté en vain de publier cinq romans, il se tourne vers le théâtre et écrit plus de 50 pièces qui font de lui le maître incontesté du théâtre anglophone et lui apporteront la notoriété internationale.
Parmi ses oeuvres : « César et Cléopâtre », « Homme et surhomme », « Pygmalion », « Le héros et le soldat »… Il meurt en 1950.

Les fleurs et moi

Regardez-les ! Elles sont si belles. Il y a les grandes : les glaïeuls majestueux qui ont de drôles de balancements lorsqu’il y a du vent. Les avez-vous vraiment regardés ? On croirait des snobinards qui, ayant bu un peu plus qu’il ne le faudrait, se raidissent dignement pour ne pas trébucher et ne pas perdre la face ! Il y a les arums très rigides, cornets sévères : ils me font penser à des religieux ! Il y a les lys, gracieux et épanouis, éclatant dans leur fraîcheur immaculée, se balançant avec innocence et grâce.
Il y a les grimpantes : clématites, capucines, glycines enveloppantes, retombantes, chantantes dans leurs couleurs, cascades de joie et de beauté.
Il y a le liseron : je le déteste celui là ! Il étouffe, il résiste et il tue…
Il y a les rosiers : odorants et enivrants dans les catégories anciennes rustiques, éclatants et délicats dans les catégories nouvelles.
Les dahlias multicolores de toutes hauteurs, de toutes formes.
Les pivoines qui sentent si bon, au toucher si doux et aux couleurs cramoisies ou blanches, s’épanouissent avec bonheur.
Les sauvages et les domestiques, les aristocrates et les simples si magnifiques dans leur modestie.
Les violettes si charmantes, les jonquilles éclatantes, les pâquerettes malicieuses, les coquelicots provocants, les bleuets résistants et même les chardons si jolis dans leur rusticité rugueuse…
Il y a les exotiques, les perroquets avec leurs bleus et oranges mélangés sur leurs tiges vertes.
Il y a les fleurs de cactus, les orchidées quelquefois si surprenantes.
Il y a les carnivores !
Elles me parlent toutes, elles me charment, je les comprends, je les aime ! Et oui, même les soucis avec leur nom saugrenu et les tournesols qui suivent le soleil, et tant d’autres encore… Les fleurs, je les aime et elles me le rendent, elles sont les papillons de mes souvenirs. 

(Jeannette Insurgé) 

Il y a 217 ans…

chenier2222.jpg Le 25 juillet 1794, âgé de 31 ans, le poète français André Chénier est guillotiné, deux jours avant Robespierre. Partisan de la Révolution, il s’était ensuite élevé contre les excès de la Terreur, ce qui lui coûta la vie. Considéré comme le plus grand poète du XVIIIe siècle, son premier recueil ne paraît cependant qu’en 1819 mais connut un immense succès.

Amy Winehouse nous a quittés

winehouse.jpg
La chanteuse de soul britannique a été trouvée morte hier samedi 23 juillet 2011 à son domicile londonien. Les causes du décès sont encore inexpliquées, mais il est fort probable que la jeune femme ait succombé à une overdose d’alcool ou de drogue.
Je n’étais pas fan, mais la mort d’une jeune personne est toujours très triste.

Petit week-end au Val d’Ajol

Comme aucune chambre n’était disponible un samedi avant longtemps, nous avons décalé notre week-end au Val d’Ajol et sommes parties vendredi.
En raison d’une météo plutôt clémente contrairement aux jours précédents, nous nous sommes tout de suite rendues aux cascades de Faymont et du Géhard. Alors que nous longions un lac pour une petite promenade, les premières gouttes ont commencé à tomber… Pas grave, il était temps d’aller à l’hôtel « La Résidence » situé dans la commune du Val d’Ajol, très bel ensemble constitué de trois bâtisses du XIXe siècle et d’un grand parc très agréable. Le dîner était somptueux !
Le lendemain, après un solide petit-déjeuner, nous avons emprunté une partie de la « Route des chalots » à la découverte de quelques-unes des 145 croix. Puis petite halte à Saint-Bresson, en Haute-Saône, avec visite de l’église Saint-Brice et d’un charmant jardin floral. Enfin, direction Plombières-les-Bains où nous dégustons la glace éponyme avant de reprendre la route vers Nancy.

Le Val dAjol
Album : Le Val d'Ajol

20 images
Voir l'album

Il y a 228 ans…

bolivar12.jpg Le 24 juillet 1783 naît Simon Bolivar. Militaire brillant, il fut surnommé « El Libertador ». Général et homme politique, il s’empare en 1819 de la Nouvelle-Grenade et en 1821 du Vénézuela et forme avec le Panama la Fédération de Grande Colombie à laquelle se joint l’Equateur en 1822. Il libère la Bolivie et le Pérou.

Il y a 119 ans…

selassie1131313.jpg Le 23 juillet 1892 naît à Goro en Ethiopie Hailé Sélassié 1er, dernier empereur d’Ethiopie de 1930 à 1974. Il meurt à Addis-Abeba en août 1975.

Mes prochains rendez-vous littéraires

Samedi 17/09/2011 : Le Livre sur la Place à Nancy (présence de 10h à 14h)
Dimanche 18/09/2011 : Le Livre sur la Place à Nancy (présence de 10h à 14h)
Dimanche 16/10/2011 : Premier Salon du Livre de Saint-Max de 10 h à 18 h
Samedi 26/11/2011 : Salon du Livre de Colmar (horaires non encore définis)
Dimanche 27/11/2011 : Salon du Livre de Colmar (horaires non encore définis)

J’espère avoir le plaisir de vous rencontrer à l’une ou l’autre de ces manifestations.

La Rose pourpre et le Lys – Tome 1

larosepourpreetlelystome1.jpg Roman de Michel FABER

L’histoire commence vers 1875. Dans les bas-fonds de Londres, Sugar est une prostituée particulièrement convoitée car elle est réputée assouvir et même partager tous les vices des messieurs qui viennent chez sa maquerelle, Mrs Castaway. William Rackham, mal marié à Agnès, jeune femme neurasthénique, découvre que Sugar est en plus intelligente et cultivée. Il tombe éperdument d’elle et décide, afin de pouvoir la sortir de la maison close et en avoir l’exclusivité, d’accepter de prendre la succession des Parfumeries Rackham qui ont fait la fortune de son père. Cet héritage aurait dû revenir à son frère aîné Henry, mais celui-ci se destine à la prêtrise. Jusque là rétif à se consacrer aux affaires, lui qui se sent plutôt l’âme artiste, William prend les rênes de l’entreprise prospère. Il peut dès lors jouir de la fortune de son père et ce changement se répercute aussi favorablement sur l’existence de son épouse qui n’est plus contrainte à l’économie comme du temps où ils vivaient sur la petite pension que daignait leur verser Rackham père.
À
la tête des Parfumeries Rackham, William prend davantage de plaisir aux affaires qu’il ne l’imaginait et il est surtout financièrement enfin en position d’installer Sugar dans un appartement des beaux quartiers de Londres. Ainsi la jeune femme devient-elle sa maîtresse et elle apprend très vite à dépenser l’argent qu’il met chaque mois à sa disposition. Pour autant, Sugar n’abandonne pas son grand projet : la publication de son premier roman. Très inspiré par sa propre vie, il est son exutoire, sa raison de vivre et son secret le plus intime. Alors quand William Rackham commence à montrer des signes de lassitude à son égard, à la fois surchargé de travail et préoccupé par la santé de sa femme qui se dégrade progressivement, Sugar craint pour sa survie dans ce quartier chic de la capitale anglaise. Alors elle se met à espionner le couple Rackham.
Dès les premiers pages, on est embarqué, au sens propre du terme, dans ce roman par l’auteur qui prend son lecteur par la main pour le guider dans les ruelles malfamées du Westend londonien et lui présenter les personnages qu’il va côtoyer pendant plus de cinq cents pages. Merveilleusement écrit, même dans ses scènes les plus crues et ses actes les plus vils, ce roman est fascinant et, arrivé au terme du premier tome, on se jette sans tarder dans le deuxième pour savoir ce qu’il va advenir de la pauvre Agnès en proie à une terrible maladie cérébrale, si Henry Rackham, tourmenté par les désirs de la chair en contradiction avec ses aspirations religieuses, va pouvoir trouver la paix et faire un choix de vie, et enfin si William Rackham va réussir à rendre Sugar, la prostituée sans aucune illusion sur les hommes, heureuse d’une certaine manière. Et surtout, quelle est la destinée de l’improbable écrivain qu’est Sugar ? 

Il y a 189 ans…

mendelgregor18221884.jpg Le 22 juillet 1822 naît Johann Gregor Mendel, moine et botaniste autrichien, considéré comme père fondateur de la génétique. Il est à l’origine des lois de l’hérédité qui définissent le phénomène de transmission des gènes d’une génération à l’autre qu’il avait découvert en observant le résultat des croisements de plantes. Il meurt en 1884.

Le français des adolescents…

On en parlait récemment ! Belle illustration en image :
humour11.jpg

Le charme

Aussitôt réclamé aussitôt envoyé ! Merci Jeannette ! Et tu n’avais pas besoin d’avoir peur que je te lynche (sic) car mon blog est un espace de libre échange dans lequel censure est un gros mot. Alors même si je n’avais pas été d’accord, j’aurais publié ton texte. Or il se trouve qu’en plus, je suis tout à fait d’accord ! (Zaz) Langue

Les jeunes femmes d’aujourd’hui
Elles sont belles
Elles sont très sexy
Elles sont très provocantes
Et surtout très sûres d’elles !

Les jeunes femmes d’aujourd’hui
Elles parlent haut
Elles boivent sec
Elles fument le joint
Et surtout elles sont fatigantes !!

Les jeunes femmes d’aujourd’hui
Elles sont violentes
Elles sont souvent très vulgaires
Elles se plaignent beaucoup et se disent fatiguées
Et surtout elles manquent de douceur !

Les jeunes femmes d’aujourd’hui
Elles rebutent beaucoup d’hommes
Elles se conduisent souvent en hystériques
Elles se demandent pourquoi elles sont seules
Et surtout elles sont traumatisantes !

Les jeunes femmes d’aujourd’hui
Elles ne sont ni femmes, ni mères, ni filles
Elles ne respectent rien, même pas elles mêmes
Elles veulent tout….
Et surtout elles ne donnent rien !

Les jeunes femmes d’aujourd’hui
Elles pensent avoir tous les droits
Elles ont perdu l’intuition
Elles ont perdu l’intelligence du cœur
Et surtout elles ne pensent qu’à elles !

Où sont les femmes de charme
Où sont les femmes de douceur
Où sont les femmes d’amour
La vraie beauté, c’est le charme
Ce qui fait le bonheur c’est la douceur et le charme

(Jeannette Insurgé – juillet 2009) 

Pourquoi les mecs célibataires sont-ils… célibataires ?

sexyblog1.jpg

Poème phonétique

L’échange de commentaires entre Marie-France et Jonathan sur un récent article où l’un défendait le langage abrégé comme une évolution du français et l’autre une langue plus académique, m’a fait penser à un… texte… écrit un soir de grand délire solitaire, il y a une vingtaine d’années, après avoir sifflé le restant de Monbazillac qu’une copine venue dîner avait laissé dans la bouteille… Je demande d’ores et déjà pardon à Jonathan pour ce truc infâme et espère qu’il me pardonnera de le taquiner un peu !

LN   A   U   D   BB   BA. 

RV,   AG,   A   D   ID   É   L,   FAC,   A   D   IDO. 

LI   A   HET   D   H   A   MA : 

CT   GN   É   KO ! 

LN,   MU,   A   RIT   D   ÉQ   D   AB   AT, 

RV,   NRV,   A   KC   D   ÉP   A   FIJ   D   AB. 

LI   A   DKP   C   ÉQ, 

MA,   DS   LU, 

A   OBI   É   HET 

D   H   É   D   ÉP   O   PI   OQP. 

 

AC !   J   V !   FAC   C   SÉ ! 

NB : ce poème doit être lu phonétiquement. Par exemple : « G   AJ »   se lit : « j’ai agi ».

Par ailleurs, inutile de chercher un sens à cette… oeuvre !…

Il y a 138 ans

gangdesfrresjames.jpg Le 21 juillet 1873 a lieu dans l’Iowa (USA) la première attaque pour vol dans un train. Le Gang des frères James rafle un butin de trois mille dollars. En janvier 1874, ils s’en prennent pour la première fois à une diligence et pendant quinze ans, ils vivront d’attaques multiples de banques et de trains.

La nouvelle copine de Véga

Nous avions ramené Aglaé du Lubéron ; Véga l’avait reniflée avant de poser une patte sur sa carapace puis s’en désintéresser. Depuis samedi, une nouvelle copine est arrivée ; Emef est une adorable souris porte-pot. Non seulement elle n’effraie pas les oiseaux qui veulent boire (malgré son cou légèrement articulé !…) mais elle égaye joliment la terrasse en ces temps maussades !
20072011041.jpg
20072011044.jpg

 

Chaud et froid

Ce matin je révise les envois ; la poste : une corvée !!! Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, trois quarts d’heure de queue !!! Juste deux guichets ouverts, la galère ! Vous comprenez bien que de ce fait, le mot d’ordre est « groupire ! ».
Donc les livres qui me sont commandés cause « dédicace », ceux que j’offre, en espérant que ceux à qui je les offre auront autant de plaisir à les recevoir que moi à les leur offrir… et puis un flash … Faut que j’en mette un en plus dans mon sac ! J’ai appris à ne plus me poser de questions, d’instinct je prends un livre dans « son plastic » et mon stylo plume. Il fait un soleil radieux, c’est chouette ! Hardi petit, allons y !!! Un détour pour un qui ne passe pas la poste, et en coupant au court pour revenir vers la poste… Youpppiiieeeeeeeee !!!! Je crois comprendre le pourquoi de ma pulsion !
Ils sont là… Il y a du soleil certes, mais brrrrrrrrrrrr, fait frisquet ! Ils sont un peu moroses, je les regarde, je pense à mes textes, je parle d’eux mais en fait, eux… Je fonce vers eux :
– Vous aimez lire ????
– ???????????
La statue de l’étonnement en face de moi ! J’insiste :
– Est-ce que vous aimez lire ???
J’ai le bouquin flambant neuf entre les mains. Deux femmes se sont approchées avec méfiance, un autre me regarde narquois et me dit :
- Vous êtes témoin de Jehova ???Vous savez, nous on ne sait pas lire, et on ne veut pas être embêtés !
Bon, je n’ai jamais été patiente !
– Ecoutez Monsieur, (on s’affronte du regard), j’écris des textes, je parle de vous, j’ai réalisé qu’il n’était pas juste que vous n’ayez pas la teneur des textes !… Non mais ! Si vous n’en voulez pas, ok ! Au moins, ce sera vous qui aurez décidé !!!
Un autre s’approche :
– Donne-le ton livre !
Une des femmes s’en mêle :
– Cette dame, tu lui dis vous !
– Mais non, ce n’est pas grave, il a le droit, après tout, je suis chez vous.
– Ah bon, ça ne vous dérange pas ?
– Pas du tout !
Ils sont tous en cercle autour de moi, je sens leur surprise… Ils n’aiment pas les surprises, ça les inquiète, ils cherchent le piège…
– Bon, vous n’êtes pas sourds ???Alors voilà ! Mes textes ne sont pas longs. Ecoutez, je vous lis le dernier : « Mise sous tutelle des S.D.F. »
Tous les visages ont changé, ils sont attentifs et me voilà dehors en train de lire un texte à un cercle de marginaux ! Ils sont attentifs, ils écoutent religieusement ; je n’en reviens pas ! Et tous, ils acclament ; du coup, je suis médusée ! Celui qui était agressif me dit
– Tu nous le prêtes ?
– Ben je vous le donne !
Voilà qu’ils veulent tous toucher le livre. S T O P !!!!!! J’ai été ferme ! Ils me regardent surpris.
– Alors voilà : je vous le dédicace à vous tous.
Je sors mon stylo, ils me regardent avec stupéfaction.
– A nous ????
– Bien sur !
Une des femmes s’approche. Elle a les larmes aux yeux :
– J’adore lire, mais je ne peux plus. Je ne suis pas assez présentable pour aller dans les bibliothèques, et ce que vous venez de nous lire… vos mots sont beaux !
C’est moi qui suis émue ; c’est probablement le compliment le plus sincère, le plus attachant, le plus vibrant que je n’aie jamais eu et que je n’aurai jamais plus. Je lui ai fais un sourire et je lui ai dit :
– C’est moi qui vous remercie !
Puis j’ai ajouté :
– Ecoutez-moi ! Organisez-vous, vous vous le prêterez, il est à vous tous. Si vous aimez vraiment… quand vous me verrez passer, dites-le moi ! J’ai écris trois livres ; si vous le désirez, on fera pareil avec les deux autres.
L’un d’eux m’a dit :
– Madame, c’est la première fois qu’on nous fait un truc comme ça. Merci beaucoup.
Nous nous sommes dit au revoir. En les quittant, je me sentais plus légère… C’est chouette une journée ensoleillée.

(Jeannette Insurgé – 25/02/2009) 

Foutue météo !!!

humour10.jpg

Il y a parfois encore une justice : Ricard débouté

article1.jpg

La dette, Aubry et DSK…

humour9.jpg

Il y a 130 ans…

sittingbullbuffalobill16.jpg Le 20 juillet 1881, le chef indien Sitting Bull accepte de se rendre après avoir été poursuivi jusqu’au Canada par l’armée américaine. Autorisé à rentrer aux Etats-Unis, il part en tournée avec Buffalo Bill pour son spectacle Wild West Show. Il passe les dernières années de sa vie dans une réserve au Dakota et meurt en 1890 assassiné, ainsi que son fils Pied de Corbeau, par des membres de la police indienne sous prétexte de résistance alors qu’ils venaient les arrêter pour participation présumée à un mouvement de protestation.

 

Il y a 177 ans…

degasedgar.jpg Le 19 juillet 1834 naît Edgar Degas, peintre impressionniste, sculpteur et photographe français. Malgré une certaine célébrité, Degas n’a pas atteint la popularité de Van Gogh, Gauguin, Toulouse-Lautrec ou Cézanne. Il décède à Paris en 1917.

edgardegastwodancersonstage.jpg

Il y a 1047 ans…

firerome111.jpg Le 18 juillet 64, un grand incendie dévaste Rome. Selon la légende, Néron, qui serait à l’origine de ce désastre, contemple le spectacle en jouant de la lyre.

Le bonheur et la maternité

Il y a peu, une jeune grand-mère me parlait du bonheur d’accueillir ses petits-enfants pendant les vacances scolaires. Sceptique, j’avais répondu qu’il était heureux que je ne sois pas grand-mère car je n’aurais pas de temps à leur consacrer. Elle me rétorqua que je le serai un jour et que je découvrirai alors le bonheur à l’état pur…
Je dois bien avouer que je réagis de façon un peu épidermique à ce genre de propos car j’ai alors l’impression que le bonheur de la femme est réduit à sa fonction reproductrice. Pourtant, je connais des femmes qui n’ont pas d’enfant et qui me semblent malgré tout très épanouies et heureuses.
Pas du tout (encore ?) effrayée par le spectre de la vieillesse, ce scepticisme face à la félicité supposée liée à l’état de grand-mère n’est pas du tout en rapport avec un hypothétique refus de vieillir. Mais quand je dis que non, décidément, je ne suis pas impatiente d’avoir des petits-enfants, la plupart des femmes me regardent avec condescendance et se lancent dans d’ennuyeuses diatribes sur le plaisir que leur procurent leurs chères têtes blondes.
Quoique maman du meilleur fils au monde, je n’ai jamais été attirée par les bébés, larves innocentes irrémédiablement dépendantes du bon vouloir de leur génitrice. Un peu plus grands, ils bavent et souillent leurs vêtements, encore plus grands ils braillent à nous péter les tympans et encore plus grands ils nous enquiquinent avec leur crise d’adolescence !
Bref, les enfants sont une plaie universelle… sauf bien sûr le mien !!!
Alors évidemment cela m’agace un peu quand on essaie de me convaincre que je serai très heureuse de m’occuper de mes petits-enfants, comme si je n’étais pas heureuse aujourd’hui et comme s’il n’y avait rien d’autre dans la vie pour me procurer du bonheur ! Sans vouloir prétendre savoir quelle sera ma réaction à la naissance de mon premier petit-enfant, je revendique ma différence en affirmant qu’il ne me tarde pas d’être grand-mère et que, peut-être, je ne serai pas pressée de m’occuper de ma petite-fille ou de mon petit-fils, sans pour autant passer pour une femme dégénérée ! C’est comme si, aimant beaucoup les chiens et les chats qui me le rendent bien, je voulais à tout prix convaincre ceux qui ne les aiment pas que leur bonheur passe absolument par eux !
Et vous, qu’en pensez-vous ? Vous pouvez voter ci-contre. 

Résultat du sondage du 4 juin 2011

Apprenant que la prochaine audience de DSK prévue le 18 juillet a été repoussée au 1er août, je clos le sondage qui n’intéressait plus aucun lecteur de mon blog depuis plus d’une semaine.
A la question « L’affaire DSK sera-t-elle préjudiciable à la gauche pour les prochaines élections présidentielles de 2012 ? », 41 visiteurs ont voté :
15 oui
24 non
  2 ne se prononcent pas.

L'affaire DSK sera-t-elle préjudiciable à la gauche pour les prochaines élections présidentielles de 2012 ?

  • non (59%, 24 Votes)
  • oui (37%, 15 Votes)
  • ne se prononce pas (4%, 2 Votes)

Nombre de votants: 41

Chargement ... Chargement ...

Peut-être…

Peut-être que je suis bête…
Peut-être que je suis réductrice…
Figurez vous que ce matin, en regardant télé-matin, j’ai vu et entendu le Président des Etats- Unis, assis à une table les doigts croisés et arborant un sourire de pub pour dentifrice, déclarer, je cite : « Peut-être que je ne pourrais pas payer les pensions de retraite le 5 août » !!!

Peut-être que je suis bête…
Peut-être que je suis réductrice…

J’ai regardé et entendu parler des autres pays, la France est sur la liste après les Etats-Unis pour couler…

Alors dîtes-moi SVP…

Pourquoi pendant ce temps là il y a des sommes fabuleuses dépensées pour des festivités de toutes sortes.
Pourquoi aussi il y a des sommes fabuleuses dépensées pour les guerres.
Pendant ce temps là, il y a également les manipulateurs de différentes hauteurs (ben oui, les vautours et autre rapaces) qui jouent avec la bourse et nos comptes en banque avec la complicité des banquiers et des politiques de tous bords… Eh oui, ils sont actionnaires…

Alors dites-moi SVP…

Que feront-ils ces vautours tournoyants quand ils auront tout dépecé??? Car eux, ils ne savent rien faire, ils n’ont pas de logique, à part jouer avec la productivité de leurs victimes… Et quand tous ces ignares auront rendu l’âme ???

Alors voyez-vous, peut-être que je suis bête, peut-être que je suis réductrice, mais je suis contente d’être vieille et je ne regretterai rien de ce monde virtuellement intelligent !

(Jeannette Insurgé) 

Il y a 218 ans…

charlottecorday.jpg Le 17 juillet 1793, Charlotte Corday est exécutée pour avoir assassiné dans sa baignoire Jean-Paul Marat quatre jours plus tôt. La meurtrière, arrêtée par la femme et les domestiques de la victime, est transportée dans la prison la plus proche pour fouille et interrogatoire puis transférée à la Conciergerie. Conduite au Tribunal révolutionnaire, elle est reconnue coupable avec préméditation et condamnée à la peine de mort. Elle est conduite sur les lieux de l’exécution vêtue d’une chemise rouge, marque des parricides.

Il y a 115 ans…

edmondetjulesdegoncourt.jpg Le 16 juillet 1896 décède à l’âge de 74 ans Edmond Huot de Goncourt (à gauche sur la photo), né à Nancy (54), écrivain français indissociable de son frère Jules. L’Académie éponyme est fondée en 1902 selon les volontés de son testament. Chaque année, elle décerne un prix au meilleur roman.

France en décadence ?

Eh bien oui, Messieurs-Dames, qu’on se le dise : ce n’est pas une plaisanterie, il a bien été précisé aux infos de 13 h : «  Dans une commune de France, le chant du coq est devenu hors la loi !!! » : 66 euros d’amende !!!
Que voulez vous, à l’heure où des gens meurent de faim, où le chômage enfle, où le pouvoir d’achat dégonfle, où la crise est mondiale, quelqu’un a jugé indécent, et mis hors la loi, que les coqs aient envie de chanter !!!
A la suite d’une chanson d’Anne Marie David, « tu te reconnaîtras », j’avais eu l’intention de me replonger dans les archives « L’aventure du XXe siècle » d’Alain Peyrefitte ». Aujourd’hui, je l’ai fait, et là, ô surprise, je suis « tombée » sur la chronique d’un monsieur que je ne connais pas. Monsieur Jean Duché écrivait le 11 janvier 1974 la chronique suivante :

« LE COQ ET L’AUTRUCHE

Trois coqs réveillaient un mauvais coucheur, qui porta plainte. Le tribunal d’instance de Sedan le débouta, « attendu que le chant du coq présente un nombre peu élevé de décibels »
En votre âme et conscience, comment auriez vous jugé ? Quant à moi…
Attendu que le chant du coq est loin d’égaler la pétarade d’un vélo moteur, attendu que le coq, naturellement attaché à ses poules, ne traverse pas une ville à cinq heures du matin en réveillant vingt mille citoyens, attendu que l’on n’égorge pas les cyclomotoristes, pour ces motifs j’aurais relaxé les coqs. Mais…
Attendu que cet animal est un usurpateur, attendu que sa tapageuse gloriole donne au monde une image ridicule des Français, attendu  que l’alouette gauloise qui bat des ailes au soleil levant, amoureuse de la lumière, est un plus aimable symbole de notre modestie et de notre esprit, pour ces motifs j’aurais condamné les coqs au vin.
Et le plaignant ? C’est tout de même étonnant que les citadins supportent les bruits des autos, des autobus, des camions, des motos, du métro, des marteaux, des pioches, de la radio d’à côté, de la chasse d’eau du cinquième, et que les bruits de la nature les rendent fous. A moins qu’ils ne leur révèlent soudain leur folie ?
On voit, à la saison  des promenades champêtres, des enfants perdus du macadam exorcisant le chant des oiseaux avec des incantations de leurs transistors qui ressemblent assez à la chanson d’un marteau piqueur.
Ces fous ont peut-être raison. La nature est dangereuse. Les cris des bêtes nous interpellent, et nous rappellent qui nous sommes. (…)

Je ne sais pas pour vous mais moi franchement, ce monsieur, j’aurais bien aimé le rencontrer !!!

(Jeannette Insurgé – 24/04/2009) 

 

 

Il y a 405 ans…

rembrandtvanrijnselfportrait.jpg Le 15 juillet 1606 naît Rembrandt Harmenszoon von Rijn, le plus grand peintre néerlandais du XVIIe siècle et l’un des plus grands peintres de l’Histoire de l’Art baroque européen. Egalement dessinateur et graveur, Rembrandt a réalisé plus de 600 peintures, 300 eaux-fortes et 2000 dessins. Grâce à la centaine d’autoportraits sans concession qu’il a réalisés, on peut suivre l’évolution physique de l’artiste. Précurseur de la technique du clair-obscur, il peint des scènes intenses et vivantes qui attirent le regard. Outre des tableaux d’inspiration mythologique, biblique ou historique, Rembrandt peint volontiers des scènes de la vie quotidienne et insère dans ses toiles les membres de sa famille.

La grande table – banquet populaire du 14 juillet

lagrandetable.jpg Nous en parlions depuis des semaines, hier nous étions inquiètes en regardant la pluie tomber derrière nos carreaux. Ce matin, le premier coup d’oeil dehors nous rassura : il ne pleuvait pas ! Tant mieux, car même si les beaux oiseaux ne mouillent pas, la pluie sans aucun doute aurait gâché le travail de centaines de bénévoles et le plaisir de milliers de visiteurs.
A l’heure où le Président de la République passait ses troupes en revue à bord d’une jeep qui descendait les Champs-Elysées, un grand banquet populaire se préparait dans le quartier Haut-du-Lièvre à Nancy.
Pour la circonstance, l’avenue Raymond Pinchard était barrée pour accueillir une table géante, 600 m de long, flanquée de bancs de part et d’autre. Dès 11h, un apéritif géant était servi et de midi à quinze heures, des repas étaient servis gratuitement. Au menu : poulet roti et salades composées ainsi qu’une glace. Pour la circonstance, afin de pouvoir régaler les 3000 visiteurs attendus, plus de 600 poulets sont passés par la rôtisserie et plus d’une centaine de saladiers regorgeaient de salades du monde.
Autour de cette table géante, diverses associations accueillaient grands et petits pour se distraire. Le Cercle des Arts était représenté par cinq bénévoles : l’équipe des filles, composée de Monique et Adeline, maquillait les enfants et l’équipe des garçons, composée de Philippe et Etienne, construisaient des cerfs-volants. Quant à moi, j’assurais l’heure du conte et de la poésie à la MJC.

La grande table - 14 juillet 2011
Album : La grande table - 14 juillet 2011
Au stand du maquillage, c’était presque l’émeute !!!
9 images
Voir l'album

 

Il y a 222 ans…

bastille.jpgLe 14 juillet 1789 a lieu la prise de la Bastille qui marque le début de la Révolution française. Une foule énorme de Parisiens s’est présentée devant l’Hôtel des Invalides pour s’emparer des armes qui y sont entreposées. Les émeutiers prennent d’assaut le bâtiment et repartent avec plus de 30000 fusils et douze canons. En revanche, ils n’ont ni poudre ni balles. Soudain une rumeur circule : poudre et balles seraient stockées à la Bastille ! Devant le nombre des manifestants et la détermination du peuple en colère, les soldats n’opposent aucune résistance. Les émeutiers envahissent la forteresse, symbole de la royauté, libèrent les captifs et s’emparent de la poudre et des balles. Dès lors, la Révolution peut commencer ! Plus rien ne l’arrêtera.

Il y a 2111 ans…

julescesar.jpg Le 13 juillet de l’an 100 avant Jésus-Christ naît à Rome Caius Julius Caesar, général, homme politique et écrivain romain. Génie politique et inlassable conquérant, le dictateur romain sait se faire aimer du peuple par des lois plus justes et l’instauration de somptueux jeux. Il est assassiné le 14 mars 44 avant J.-C. par son fils adoptif, Brutus, membre d’une conspiration de sénateurs.

Il y a 475 ans…

erasmus2.jpg Le 12 juillet 1536 décède Desiderius Erasmus Roterdamus, plus connu sous le nom d’Erasme, né en 1466 à Rotterdam. Erudit, il est l’un des plus représentatifs humanistes et théologiens de la Renaissance. Reconnu de son vivant comme l’un des grands penseurs de son temps, Erasme parlait et écrivait le grec. On lui doit une nouvelle traduction latine de la Bible ainsi que son fameux « Eloge de la Folie ».

Il y a 100 ans…

rogersg4616.jpg Le 11 juillet 1911 naît Ginger Rogers, actrice et danseuse américaine. Dans les années 40, elle est la reine des comédies musicales aux côtés de son partenaire Fred Astaire. Elle remporte un Oscar en 1940.

 

Les deux extrêmes

Hier, soirée filles. Claudie, Marianne et moi nous avons fini de dîner et nous parlons…

Je suis « l’aînée » ben oui je le dis comme ça, je ne vais pas me démolir toute seule quand même ! Nous évoquons des souvenirs pittoresques et nous arrivons sur un sujet « porte bonheur ! »  Les toilettes !
Là, mon amie Marianne nous dit : « Vous n’allez pas le croire… Nous étions en montagne et avec le froid… voyant un petit chalet pour se restaurer, nous sommes rentrés déguster un chocolat bien chaud. Je demande « les toilettes », on m’indique et là… de la lumière … normal… mais… je cherche le verrou… RIEN ! Par contre… je n’y crois pas ! Dans le centre de la porte… UNE CORDE !!! Franchement, voyez le pratique de la chose !… Faut pas lâcher la corde et si un balaise arrive et tire la porte… Hein ??? »
Nous sommes pliées de rire en pensant au grand moment de solitude de Marianne.
Et moi «  l’aînée » je les regarde et je leur dis : « Eh bien moi, c’est tout le contraire ! Grrrrrrrrrrrrr pour le modernisme ! Je suis rentrée dans « des toilettes »  et jamais je pense « les choses » n’ont autant mérité leurs noms ! Alors voilà. Je rentre (évidemment), je ferme, oui moi y avait un verrou ! C’est après que cela devient « curieux ». Tout marche avec un « œil électronique ». Non mais je vous jure ! Un œil dans ces endroits là : c’est indécent ! Une idée idiote : je pose mon sac à main par terre… et une fois installée, voyant mon sac en train de s’écrouler, j’allonge le bras pour le redresser… et là que croyez vous qu’il se passe ???? Hein ??? La chasse d’eau très puissante, SI, SI, !!! marchait avec un œil, et comme ma main est passée devant… Eh bien… Paf !!! Lavage de siège (si j’ose dire) avec produit désinfectant en plus !!! Je me demande si je n’aurais pas préféré la corde à Marianne… »

Vous n’allez pas le croire, les chipies sont mortes de rire… Remarquez, moi aussi. Sur le coup ça refroidit (c’est certain !) mais après ça alimente (c’est le cas de le dire) les souvenirs !

(Jeannette Insurgé) 

 

Une araignée dans les tomates

unmondefou30.jpg

Il y a 181 ans…

pissaro511414.jpg Le 10 juillet 1830 naît Camille Pissaro, peintre français reconnu comme l’un des pères de l’impressionnisme. Il a beaucoup peint la vie rurale. Son « Etude de Pommiers à Eragny » est particulièrement célèbre ainsi que son autoportrait et ses scènes de Montmartre.

vegetablegardenrrc1515.jpg

Il y a les romantiques et… les autres !

humour8.jpg

Son et lumière Place Stan juillet 2011

A 22 h 45 jusqu’au 14 août et à 22 h 00 du 15 août au 18 septembre a lieu Place Stanislas à Nancy un spectacle son et lumière projeté sur cinq façades :

Son et lumière Place Stanislas Nancy 2011
Album : Son et lumière Place Stanislas Nancy 2011
Projection sur cinq façades
24 images
Voir l'album

Il y a 249 ans…

catherineii.jpg Le 9 juillet 1762, âgée de 43 ans, la princesse allemande Sophie d’Anhalt-Zerbst brigue le trône de Russie qui revient de droit à son mari, le tsar Pierre III. Forte de l’appui de l’armée et du soutien du peuple qui l’acclame, elle est sacrée impératrice à Saint-Petersbourg sous le nom de Catherine II. Une semaine plus tard, elle fait assassiner son mari par Alexis Orlov, le frère de son amant. Elle règne sur la Russie pendant 34 ans. Dès les premières années de son règne, elle met en place d’importantes réformes en faveur du peuple et réorganise l’administration du pays. Instruite et dotée d’une grande puissance de travail, elle contribue à faire jouer à la Russie un rôle important sur la scène politique européenne. Elle décède en 1796.

Il y a 390 ans…

lafontaineparrigaud7777.jpg Le 8 juillet 1621 naît à Château-Thierry Jean de La Fontaine, poète, moraliste, dramaturge, librettiste et romancier français. Son oeuvre est principalement constituée de ses fameuses Fables qu’il parvient à hausser au rang de chef-d’oeuvre littéraire. Ecrites entre 1668 et 1694, les Fables mettent en scène des animaux anthropomorphes pour dénoncer les travers du genre humain. Destinées au Dauphin, elles contenaient toutes une morale à visée éducative. Jean de La Fontaine meurt à Paris en 1695.

 

Encore des nouvelles de Véga

7juillet2011.jpg
De moi, quoi !!! Hi hi ouaf !
Voilà comment commence une bonne journée : un petit câlin dans les bras de ma Mère 2 (c’est ma Mère 1 qui prend la photo) à me faire papouiller par toutes les deux. Puis je vais à la recherche de ma balle pour jouer dans le jardin pendant que mes deux Mères prennent leur petit déjeuner. Ensuite, promenade.
Je me suis fait mal à une patte, du coup ma Mère 2 va faire seule sa balade d’une demi-heure. Quand je dis balade, c’est plutôt une course ! Avec elle, je trotte sec, c’est tout juste si j’ai le temps de déposer ma crotte ! Avec ma Mère 1 en revanche, c’est une vraie promenade ; elle me laisse flâner et renifler toutes les bonnes odeurs qui se sont déposées pendant la nuit. Mais j’aime bien les deux : course sportive et flânerie. Elles sont parfois un peu susceptibles et moi, je ne veux faire de peine ni à l’une ni à l’autre. Alors chut !
Dommage, ma Mère 2 va travailler à l’extérieur cet après-midi. J’aime pas. Je préfère quand elle travaille à la maison parce que je peux dormir sous son bureau, et si je n’entends plus le cliquetis de son clavier depuis que j’ai perdu l’ouïe, en revanche je sens son odeur et cela me rassure.
Et puis ce soir, c’est fête ! Je vais voir mon Dieu ! Vous ne savez pas qui c’est ? Ben !… c’est not’Stef !!! Je l’adore ! Il est beau, il est doux, et il joue avec moi.
Bon, je vous laisse et je fais une belle léchotte à tout le monde, même à ceux qui n’aiment pas ça !
A bientôt
Véga (la Star ! hi hi ouaf !)

12



djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_