Dedans le ventre doux d’un souvenir de femme

Recueil de poèmes de Bernard APPEL

Le titre est déjà en soi tout un poème ! (Cela me rappelle une phrase que mon fils disait souvent quand sa vie d’enfant lui pesait : « je veux retourner dans ton ventre ! »)
Ce recueil tourne autour de la femme et des rapports entre l’homme et la femme, entre amants. Il raconte la difficulté de se comprendre, l’incapacité à communiquer parfois, le désarroi de l’homme fragile face à la femme libérée.
La poésie de Bernard Appel me touche au plus profond de mon être et que les poèmes soient en vers libres ne me dérange pas, alors que j’ai une très nette préférence pour les alexandrins et les vers classiques.
Mais le poète dans ce recueil écrit avec ses tripes et ses vers sont rythmés par le souffle qui les habite. Bernard Appel est un révolté que chaque lectrice aurait envie de prendre dans ses bras pour l’apaiser et lui prouver que tout est bien, parfois.
Donner des extraits est très difficile car chaque poème est exceptionnel par les sentiments, la musique et la force qu’il renferme.

« L’amour dresse des barricades
au-delà des corps qui fusionnent
en brèves ripailles. »

« Elle est ailleurs,
violemment,
et je demeure pourtant
attaché comme un fou
à la chair de ses verrous. »

« Tous les désirs caracolent
vers l’épicentre
de son ventre.
Elle appelle à l’amour
comme on crie au secours. »

« Tu es la chaîne la plus dure
qui sans cesse me meurtrit,
mais… tu es la corde la plus sûre
qui m’attache à la vie. »

 

2 Réponses à “Dedans le ventre doux d’un souvenir de femme”


  • Marie France Genèvre

    Tout à fait d’accord Zaz,

    J’ai eu « Guetteur de lisière » lors de la remise des prix.
    J’ai beaucoup aimé et le lui ai dit.

    Je vais lire celui que tu présentes là

  • Merci Marie-France
    Merci Isabelle.

    Ces mots si élogieux venant de vous n’ont pas de prix pour moi; ils se situent dans la sphère de l’émotion et de l’indicible. Etre compris et apprécié est toujours agréable bien sûr, mais venant de vous, ,si proches de moi par la poésie mais si différentes aussi pour des multitudes d’autres choses, c’est du bonheur, comme la fleur que l’on rencontre au bord du chemin souvent broussailleux, et toujours solitaire, de l’écriture poétique et qui donne envie de continuer vaille que vaille…

    En fait vos mots étaient un véritable bouquet de fleurs…et j’en détache les deux plus belles pour vous les offrir.

    Je laisse maintenant le silence vous dire mieux que moi tout ce que vous faites bouger dans mon coeur.

    Merci. Je vous embrasse.

    Bernard

    Bernard

Laisser un Commentaire




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_