• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 14 novembre 2010

Archive journalière du 14 nov 2010

GAM : Fauré, Piazzolla et Bacalov

Nous étions ce soir à un concert du GAM (Gradus ad Musicam) en l’église Saint-Léon de Nancy. Au programme, le Requiem de Fauré, le Grand Tango d’Astor Piazzolla et Misa Tango de Luis Bacalov.
S’il n’est nul besoin de présenter le premier qui est, en quelque sorte, une valeur sûre dans un concert, les deux autres étaient un peu plus surprenants dans le cadre d’une église. On ne présente pas non plus Piazzolla qui fut un des musiciens les plus célèbres du XXe siècle et le grand spécialiste du tango.
Avec Bacalov en revanche, nous étions en terre inconnue et très impatientes de découvrir ce compositeur argentin. Et nous n’avons pas été déçues, cette messe en espagnol est absolument envoûtante avec la musique lancinante de l’accordéon et le chant du baryton Jean-Louis GEORGEL et Célia PIERRE. La soprano ne se contente d’ailleurs pas de chanter, elle interprète, elle incarne sa partition.
Les solistes Caroline MONGIN, soprano, Marie-Louise MARTIN à l’orgue, Mathilde LEGEE au violon et Thierry ACCARD à l’accordéon ont contribué au succès de ce concert.
Sous le grand Crucifix, l’homme en noir se démenait et tenait son choeur et son orchestre de main de maître. Et lorsqu’il fait signe, d’un geste vif, d’arrêter tout, la musique résonne encore pendant deux ou trois secondes sous les voûtes du choeur et pénètre nos coeurs avec force.
A signaler la présence du Quintette de cuivres En’tract.
Encore une fois, François LEGEE a su, par le choix de ce programme audacieux, nous faire découvrir un compositeur dont nous ne connaissions même pas le nom…

GAM - Fauré - Piazzolla - Bacalov
Album : GAM - Fauré - Piazzolla - Bacalov
Concert en l'église Saint-Léon de Nancy
29 images
Voir l'album

Cotention : la route du Val de Saire

Nous faisons sciemment abstraction des grandes plages de Normandie, haut-lieu du débarquement des Alliés lors de la Seconde Guerre mondiale, que nous connaissons déjà. Nous nous rendons directement à Quettehou via Sosterville où se trouve une admirable biscuiterie et Valognes dont nous visitons l’église Saint-Malo. Presque totalement détruite lors du dernier conflit mondial, cet édifice du XIIIe siècle a été reconstruite et présente donc deux aspects distincts et néanmoins harmonieux.
Arrivées à Quettehou, il fait très beau et presque chaud. Nous marchons sur le port jusqu’au lieu d’embarquement pour l’île de Tahitou qui abrite une réserve ornithologique, donc interdite aux chiens… Nous poursuivons la route en faisant un crochet par la Pernelle, sur un promontoire, pour admirer le paysage. Malheureusement, il se met à pleuvoir… Une crêpe et un chocolat chaud plus tard, la pluie a cessé mais elle a laissé derrière elle une certaine fraîcheur. Nous prenons la direction de Barfleur, signalé sur la carte comme l’un des plus beaux villages de France. Puis nous faisons halte à Gatteville-le-Phare et Néville-sur-mer avant de renoncer à aller jusque Cherbourg car la nuit est tombée.

La biscuiterie de Sosterville
Album : La biscuiterie de Sosterville

7 images
Voir l'album
  
Cotentin : église Saint-Malo de Valognes
Album : Cotentin : église Saint-Malo de Valognes

4 images
Voir l'album
  
Cotentin : de Quettehou à Néville-sur-mer
Album : Cotentin : de Quettehou à Néville-sur-mer

13 images
Voir l'album




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_