• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 13 octobre 2010

Archive journalière du 13 oct 2010

Ecoutez, j’arrive…

La saison du GAM (Gradus ad Musicam) commençait avec un concert très attendu depuis plus d’un an. François Légée avait en effet annoncé ce spectacle autour de la chanson française à la fin de la saison 2008 ; un sondage avait même été organisé pour connaître les goûts des abonnés. J’avais pensé à Brel, bien sûr, mais aussi Ferrat, Piaf, Aznavour et pourquoi pas Johnny Hallyday et son magnifique « Requiem pour un fou ».
Le spectacle commença par… Dutronc et son Paris s’éveille. Puis il y eut Montand, Gainsbourg, Croisille, Christophe, Brel évidemment, Les Ogres de Barback (je découvrais…), Renaud (sans fausse note !), Alain Chamfort (surprise…), Bashung, Nougaro, Brassens, Piaf, Reggiani, Ferrat, Ferré, Barbara et sa déclaration d’amour.
Pour clore le spectacle, « Emmenez-moi » de Charles Aznavour. Le public fut invité à chanter et ne se fit pas prier, idem pour le bis.
Pendant deux heures sans entracte, Célia Pierre, Jean-Louis Georgel et Laurent Malot se succédèrent pour interpréter ces grands succès de la chanson française. Quelques autres interprètes se joignirent à eux, accompagnés du choeur et de l’orchestre du GAM sous la direction de Renaldo Gréco qui a réalisé les arrangements et François Légée.
Pendant deux heures, oubliées les grèves, les manifs, la retraite reléguée à des temps indéterminés, quand les salariés sucreront les fraises. Oubliés la fracture sociale, la baisse constante du pouvoir d’achat, le chômage comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête des Français, la menace de l’échec aux gamins qui viennent tout juste d’entrer au CP. Oubliés la hausse du prix du gaz, de l’électricité et de l’essence, le spectre d’un système de santé à deux voire trois vitesses. Oubliés la violence, le terrorisme, la xénophobie, le machisme, l’été pourri et l’hiver précoce. Pendant deux heures, nous étions bien, assis sur un nuage, à écouter les chanteurs nous parler d’amour et de révolution. Laurent Malot poussa même la facétie jusqu’à appeler ses compagnons à la grève générale, sous les rires et les applaudissements du public.
Merci à vous, Monsieur Légée et votre ensemble musical, pour cette trève dans notre quotidien parfois un peu morose…

Ecoutez, jarrive
Album : Ecoutez, j'arrive
Spectacle "Chansons françaises" proposé par le GAM (Gradus ad Musicam)
22 images
Voir l'album




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_