Un super viaduc sans pont

Une des joies d’être à son compte est de décider de prendre un très long week-end, même quand il n’y a pas de pont ! Cela compense les week-ends travaillés…
Monique et moi partons donc pour quatre jours à Schaeferhof en Moselle, dans la maison de campagne de nos voisins. Evidemment, Véga est du voyage.
Nous emmenons aussi, dans nos bagages, mon ordinateur portable. Car le but du week-end est aussi d’apporter les dernières corrections au manuscrit de mon prochain ouvrage qui devrait sortir en autoédition en février 2009.
Monique va le relire pour traquer les incohérences. Ma première relecture m’a déjà permis de corriger certaines « bourdes ». Emportée par mon enthousiasme et handicapée par l’impossibilité d’écrire en continu, j’avais fait écrire un personnage à un autre, alors que ce deuxième était déjà… mort !!!
L’autoédition est en cela un exercice très difficile qu’il faut tout faire : écrire, corriger, maquetter, vendre. La relecture est longue et peut parfois retarder la parution d’un ouvrage. Car ce n’est pas parce que nous sommes seuls à bord que nous faisons n’importe quoi ! Au contraire ! Or cela me contrarierait que ce livre, le premier vrai roman, ne sorte pas en début d’année comme les précédents. Oh ! bien sûr, personne hormis ma meilleure amie n’attend la parution de mon prochain roman. Un nouveau Zaz ne mobilise pas les lecteurs comme un nouveau Werber !!! Aucun média ne matraque les ondes avec le titre de mon livre qui, entre parenthèses, me plaît beaucoup. Je trouve qu’il sonne bien et c’est important. Mais bon, dans ma tête, c’est aussi important et le fait que mon livre soit publié en autoédition à quelques centaines d’exemplaires seulement n’enlève rien au soin que j’apporte à son écriture et sa finition.
Bref, en rentrant de ce grand week-end, j’espère que mon roman sera prêt à être envoyé à l’imprimeur…

3 Réponses à “Un super viaduc sans pont”


  • bon courage pour la suite et fin de ton nouveau livre. à févruer pour te lire. qui sait un jour, tu auras la vedette aussi. c’est tout ce que je te souhaite.

  • Désolé je n’ ai pas de site web! ou alors je suis nunuche!
    je laisse mon commentaire en m’ excusant de ne pas avoir pu répondre plus tôt!
    oui! il est vrai que le roman zaz ne se vends pas aussi facilement qu’ un werber!
    mais le courage est là!la réussite étant toujours au bout!!
    courage! profitez aussi de votre temps de repos en duo!! cela fait du bien!! vous le méritez je crois!!
    tu vas encore bosser durant les fêtes!
    j’ en suis sure!
    ne m’ en veux pas si je ne t’ adresse pas des mails comme tu aimerais sans doute en recevoir!mais entre mon soucis de santé et de pc! c’ est un peu la galère d’ ailleurs même si gui est passé déposer ma tour avant le passage du père noel!je ne peux plus recevoir les appels entrants sur mon fixe!
    mon modem est fichu!
    ce n’ est pas grave e dois me rendre le 27 au la zi de nancy pour récupèrer un neuf et rendre l’ ancien!!

  • Sympathique cette anecdocte du protagoniste déjà mort !
    Oui, l’autoédition exige malheureusement beaucoup de travail et apporte peu de récompenses hormis la fierté personnelle d’avoir écrit un bon livre et de l’avoir fait apprécier à quelques personnes.
    Pour ma part, en tout cas, je serais curieux de lire ce que vous écrivez. Gardez en un de côté que je puisse me l’acheter !

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_