Ouverture des magasins le dimanche

Avec l’arrivée des Fêtes de fin d’année, la polémique sur l’ouverture des magasins le dimanche est de nouveau d’actualité.

Alain D., un internaute ami, lecteur assidu de ce blog, m’écrivait récemment : « Si vous demandez à un enfant d’aujourd’hui ce qu’est le 11 novembre, il y a fort à parier qu’il vous répondra « c’est le jour où on va au supermarché ». D’abord ouverts certains dimanches, puis les jours fériés, les magasins le sont désormais le 8 mai et le 11 novembre ! Le premier mai et le 14 juillet ne sont pas loin. Du fond de leurs tombeaux ou au fronton de leurs monuments, ceux qui ont conquis nos avancées sociales ou notre liberté au prix du sang apprécieront. »

J’avoue avoir un peu de mal à comprendre les raisons de cette polémique. Il y a en effet de nombreux domaines professionnels qui embauchent déjà, et depuis toujours, des employés le dimanche et en horaires décalés : restauration, hôpitaux, pompiers, audiovisuel, etc. sans que cela pose un quelconque problème ni cas de conscience. Pourrait-on seulement imaginer ne plus pouvoir aller dîner au restaurant ou se rendre à un concert afin que des salariés ne soient pas sollicités pour travailler lorsque d’autres s’amusent ? Peut-on imaginer ne pas pouvoir appeler les pompiers lorsque sa maison brûle au milieu de la nuit ?

Je sais bien qu’il faut veiller à ce que les employeurs ne puissent pas faire tout et n’importe quoi. Mais n’est-ce pas déjà le cas avec des caissières qui bossent quelques heures tôt le matin puis quelques heures en milieu d’après-midi, les obligeant à cumuler les trajets et leur imposant un emploi du temps difficilement gérable ? Il existe cependant une catégorie de personnes que cela arrange de travailler en horaires décalés y compris le dimanche. Lorsque j’étais à Londres, j’ai pu suivre une école de secrétariat de jour grâce à mon embauche dans un cinéma le soir et le week-end. Plus tard, en Allemagne, mon ex et moi avons travaillé dans un fast food chaque dimanche pendant un an pour financer une voiture neuve. Mon fils, étudiant, a travaillé pendant deux ans également dans un fast food. Sans cette opportunité, il n’aurait pas pu prendre son indépendance.

Un nouveau sondage est en place sur le sujet. J’attends vos votes.

6 Réponses à “Ouverture des magasins le dimanche”


  • Je dis oui et oui!!!
    pour l’ ouverture des magasins le dimanche!
    qui cela dérange t il!!!!
    personne!
    alors cessons d’ être idiot!
    les employeurs sont heureux pour l’ argent qui rentre dans l’ escarcelle et les clients sont au chaud pour les courses de noel!
    profitons de cette opportunité pour ne plus a avoir à attendre aux caisses le vendredi ou samedi!
    laissons nous portez par les opportunités!!

  • Je suis contre la généralisation de l’ouverture des magasins le dimanche. Des gens se sont battus pour des acquis sociaux qui, peu à peu partent en charpie !
    Je pense que, contrairement à ce qu’avancent certains politiques, ce ne sera pas un moyen de relancer l’économie. En effet, ce que les gens dépenseront le dimanche, ils ne le dépenseront pas dans la semaine, c’est tout. On oublie qu’un budget n’est pas extensible !. Mais c’est sûr que le budget d’un homme politique de haut niveau n’est pas celui d’un ouvrier !!!!!

    C’est vrai que dans beaucoup de métiers on travaille le dimanche mais doit-on généraliser à toutes les professions ? C’est la porte ouverte à tout. Bientôt on nous dira que les corps de métier du bâtiment doivent également travailler le dimanche. Sous quel prétexte ? Parce qu’il est plus facile de travailler dans un bâtiment public (école, mairie..) lorsque le public n’y est pas ! Alors on va prétexter que les personnes qui travailleront le dimanche ne seront que des volontaires. C’est ce que l’on avance d’ailleurs pour les employés des magasins. C’est n’importe quoi ! Tout le monde sait que ceux qui ne seront jamais volontaires, quelles que soient leurs raisons, seront mal vus de leurs patrons et seront les premiers à trinquer le cas échéant !

    Et puis bonjour les week-ends en famille ! Quand la majeure partie des gens est en repos le dimanche, c’est quand même plus facile pour les réunions familiales, non ? Pour avoir des membres de ma famille qui travaillent le dimanche (soins à la personne), je sais qu’il est déjà difficile de réunir tt le monde.
    A-t-on demandé aux vendeuses ce qu’elles en pensaient ? Les pauvres mères de famille qui, effectivement, travaillent « en horaire coupé » et qui n’assistent pas au coucher quotidien de leurs enfants, car elles font la fermeture du magasin, devraient-elles, en plus, ne pas déjeuner avec leurs bambins le dimanche ? Car assurément, par crainte de se faire mal voir, elles finiront par rentrer dans le rang et par aller travailler le dimanche aussi. On me dira aussi que ce travail dominical est un moyen de mettre du beurre dans les épinards. Mais quelles seront les conditions de rémunération de ces dimanches travaillés ? Dans certains magasins les heures supplémentaires ne sont pas payées mais récupérées, ce qui fait que les vendeuses n’y gagnent rien financièrement !
    Alors pensons (et compatissons) plutôt aux personnes (infirmières, personnes d’établissements médicaux, maisons de retraite, pompiers…) dont le travail le dimanche est indispensable car on ne peut pas faire autrement. Et dans les domaines où il n’y a pas obligation, pas d’urgence, laissons donc les gens se reposer !
    Il y a peu de valeurs sures et stables auxquelles on peut se rattacher. Laissons le repos dominical en place à chaque fois que cela est possible ! Encore une fois soyons vigilant : On nous grignote nos acquis petit à petit, mine de rien. Jusqu’où cela va-t-il aller ? Ne laissons pas faire tout et n’importe quoi !

  • Pensons aux vendeurs dans les magasins qui sont là pour servir les gens qui ne s’organisent pas la semaine et qui s’ennuient le dimanche. Eux on surement une famille qu’il aimerait bien voir le dimanche. Arrêtons de ne penser qu’à soit. S’il y a trop de monde aux caisses des magasins le vendredi ou samedi, faite vos courses le lundi, mardi, mercredi ou jeudi, le dimanche n’est pas une solution. Je pense que tout ceux qui sont d’accord avec les ouvertures des grands magasins le dimanche sont au moins cadre ou chef d’entreprise, cad qu’ils gagnent plus que bien leur vie pour consommer et encore consommer!

  • Salut !

    Je suis contre l’ouverture des commerces les dimanches ; pour avoir été vendeuse dans une grande enseigne de prêt-à-porter féminin, je sais donc de quoi je parle ! Le volontariat n’est qu’un leurre et bien souvent les règles du droit du travail ne sont pas respectées en ce qui concerne le paiement et la récupération des dimanches travaillés.

    Alors pour répondre à « arnoux » il faut se méfier des opportunités qui sont en effet opportunes pour les dirigeants et actionnaires des grandes enseignes (toujours les mêmes, qui eux sont bien entendu chez eux dans le cocon familial les dimanches) et qui pourraient un jour très proche tirer un trait sur les droits sociaux acquis. Avec les horaires d’ouvertures des magasins, à l’heure actuelle, je pense qu’il faille vraiment être de mauvaise foi pour ne pas arriver à faire ses courses la semaine !

    Ne soyons pas dupes !!!

    Un dernier mot, si les salaires des vendeuses, caissières etc… étaient corrects elles n’auraient pas besoin de sacrifier leurs dimanches et jours fériés pour mettre « du beurre dans les épinards » et il n’y aurait pas de débat à ce sujet, car les patrons ne trouveraient alors aucun volontaire.

  • Les magasins sont ouverts tous les jours du lundi au samedi de 9h à 19h30 avec nocturne certains soirs de la semaine, impossible de ne pas trouver un moment pour faire les courses ! Je suis contre l’ouverture des magasins le dimanche, je suis même colère de constater la perte de tous les acquis gagnés si durement au cours des années. Mais aussi bougeons-nous ! Pourquoi tout accepter ? Je trouve même le gouvernement « gentil », les français acceptent tout avec béatitude sans réagir, alors pourquoi pas la suppression des congés payés, 50 heures par semaine (même plus), une chose qui serai bonne pour sa secu les jours de maladie non payés …. mais si l’on appelle cela le progrés en 2008, je pense à mes parents qui ont connu la pénibilité de cette façon de travailler, qui ce sont battus pour nous laisser une vie meilleure et en ce moment nous régressons à une vitesse « sans limitation » ! Bien sure, la crise (elle tombe à pique pour sauver Sarko des promesses qu’il ne pouvait tenir !), le risque de perte de l’emploi, mais tous ensemble, tout est possible !

  • T’es bien d’accord avec moi, Monique, c’est bien ce que je disais : On nous grignote nos acquis petit à petit. Il n’y a pas une semine sans que je râle contre un nouveau projet de loi, une nouvelle tentative du gouvernement pour nous embobiner ! Alors, comme fin janvier il y a une grosse manifestation à Nancy, je t’assure que je vais y participer. Quand c’est trop, c’est trop !

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_