Association « Léa pour Samy » en faveur des autistes

J’ai reçu ce jour un mail appelant à signer une pétition. J’allais envoyer le courriel à la benne lorsqu’un mot retint in extremis mon attention : autisme. J’ai lu le mail, visité le site, signé la pétition et participe à la mesure de mes moyens à la diffusion du sujet auquel je suis particulièrement sensible.

« Bonjour à tousL’association « Léa pour Samy » (www.leapoursamy.com) lance une pétition nationale afin de recuillir 100.000 signatures d’ici fin décembre 2008 pour pouvoir saisir le conseil d’Etat au sujet de l’autisme en France.

En effet cette pathologie, qui touche 0,5% de la population, est encore largement considérée par les professionnels de santé en France comme une maladie mentale (« psychose infantile » ou encore « dysharmonie psychotique »), en contradiction avec les critères internationaux de l’OMS et avec les recommandations de la Haute Autorité de la Santé et de la Fédération Française de Psychiatrie, qui reconnaissent sa nature de handicap neurologique.

La distinction est d’importance: un enfant considéré atteint d’une maladie mentale est placé en hôpital de jour (hopital psychiatrique pour enfant), et les enfants autistes ainsi pris en charge ne progressent généralement pas et passent  le plus souvent le reste de leur vie en circuit psychiatrique (hôpital ou maison d’accueil). A contrario un enfant que l’on considère atteint d’un handicap, peut le surmonter à l’aide d’une rééducation adaptée, d’autant plus, dans le cas de l’autisme que celle-ci est entreprise tôt (avant 7 ans, voire avant 3 ans si possible). C’est par exemple le cas du fils de Francis Perrin qu’on a pu voir jeudi 23/10 sur « Envoyé Spécial ».

Dans un cas l’enfant reste le plus souvent à vie à la charge de la société. Dans l’autre il progresse suffisamment en quelques années de prise en charge pour qu’un enfant autiste sur deux devienne un adulte partiellement ou totalement autonome.

Le but de cette pétition est de supprimer définitivement cette aberration française dont tant de familles souffrent encore aujourd’hui. Il ne s’agit que d’exiger que les professionnels de santé et particulièrement du secteur psychiatrique, se conforment aux standards internationaux reconnus de plus par leur propre hiérarchie. Etant directement concerné par ce problème, comme la plupart d’entre vous le savent déjà, je vous remercie donc si vous êtes d’accord de signer cette pétition et de la transmettre au plus de gens possible, d’ici la fin de l’année 2008.

http://www.leapoursamy.com/firma.asp « 

Si vous signez, tant mieux pour tous les autistes et leurs familles, car je pense qu’il faut que les choses bougent pour ces enfants prisonniers d’eux-mêmes. Si vous ne signez pas, il ne vous arrivera rien de fâcheux.

8 Réponses à “Association « Léa pour Samy » en faveur des autistes”


  • J’ai vu qu’à ce jour que la pétition ne recensait qu’un peu plus de 9000 signatures, ce qui me semble peu sur les 100 000 que l’association souhaite d’ici fin décembre 2008. Raison de plus de diffuser largement…

  • Maman d’une enfant qui souffre de troubles « assimilés » à l’autisme selon les médecins, mais selon notre conviction de parents Fanny est autiste et mériterait d’être prise en charge en tant que telle. Je signe donc bien volontiers cette pétition et espère que beaucoup de personnes sensibles à notre combat nous soutiendront en signant également. Merci à tous !

  • Bonjour,
    Je suis le papy d’un enfant autiste, un garçon qui a maintenant 16 ans.
    Ses parents ont un immense mérite de l’avoir éduqué comme il le fallait.
    Maxime fréquente actuellement un IMPRO, dans lequel il se sent bien.
    Mais après 18 ans, qu’en serat-il ?
    Bon courage à tous les parents d’enfants autiste.

  • Malheuresement, aucune famille n’est à l’abri et celà n’arrive pas qu’aux autres. Donc, je signe volontier en pensant à tout ceux qui sont touchés et à leurs proches.

  • SIGNATURE EN BAS DE PAGE COMME IL SE DOIT? CAR JE TROUVE que cette pétition devrait être dispatchée plus largement!
    Cette maladie est à prendre en charge à 100/ 100 mais par des secteurs autres que psy!!!!voyons…..
    Révoltée de la politique ( santé et des lois du gouvernement!
    )

  • je suis vraiment attristée c’est une drôle de maladie.
    les parent sont a plaindre .mais nous ne sommes pas a l’abri.
    Donc voilà je signe.
    Bon courage aux parents

  • je suis tout à fait d’accord sur le fait d’appeler ces enfants autrement, ce n’est pas le réel problème, car même si ces enfants sont reconnus « handicap neurologique », je doute que les soins actuellement existants soient adaptés, en plus et au risque de choquer beaucoup de monde, j’ai personnellement été choquée de ce reportage, sur le fils de Francis Perrin, car j’ai rarement vu un tel harcèlement sur un enfant,j’étais épuisée pour lui, et je ne suis pas sûre qu’il atteindra une quelconque autonomie un jour, c’est devenu un perroquet qui n’a pas le droit à 5 minutes de répis; de plus la cerise sur le gâteau est le tarif mensuel de cette expérience : 3000€ par mois quand même.
    Et pourtant, ceux qui me connaissent savent combien je suis touchée par la souffrance d’un être et à plus forte raison quand il s’agit d’un enfant, mais je ne comprends pas cet acharnement à vouloir absolument que ces enfants soient des clônes des enfants dits « normaux », qu’on les aide à vivre bien dans leur monde, qu’on construise des structures d’accueil adaptées pour leur permettre d’évoluer en fonction de leur niveau d’accord,mais pas le harcèlement de cette technique américaine.

  • Tout à fait d’accord avec Evelyne. Même si je n’ai pas vu ce fameux reportage, j’imagine à quoi il ressemble.
    Le problème est en fait toujours le même : c’est parce qu’on ne supporte pas la différence et qu’on a une idée bien précise de la normalité qu’on s’acharne sur ces enfants afin qu’ils ressemblent le plus possible aux autres. Alors que, comme tu le dis, il « suffirait » de construire des centres adaptés pour ces enfants différents. Il n’est bien sûr pas question de les mettre en quarantaine ou de les enfermer dans des ghettos, mais de les laisser suffisamment tranquilles pour qu’ils puissent vivre en paix tout en les stimulant suffisamment pour les sociabiliser un minimum… Un savant dosage pas du tout évident à réa&liser…

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_