• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 11 septembre 2008

Archive journalière du 11 sept 2008

11 septembre 2001… Lorca se souvient-elle ?

Il y a sept ans avaient lieu des attentats terroristes aux USA : quatre avions sont détournés. Deux heurtent les tours jumelles du World Trade Center, le troisième le Pentagone et le quatrième s’écrase en rase campagne.
Au moment de la catastrophe, je rentrais du bureau. J’avais d’abord cru à un canular dans l’émission de Laurent Ruquier dont les chroniqueurs ne manquent pas d’imagination. Mais non, ce n’était pas une blague.
Arrivée à la maison, Lorca m’accueillit, chaleureusement comme d’habitude. A la télévision, je découvris les images dignes d’un film catastrophe. Monique travaillait encore et, ce jour-là, elle était d’après-midi. Je lui téléphonai pour lui faire part de ce qui se passait.
Voici ce que ces évènements m’inspirèrent, extrait de mon recueil « Mémoires d’un labrador » édité en 2003 :

« Ce soir, Zaza est rentrée en coup de vent, se précipitant dans son bureau sans faire attention à moi. Pas un regard, pas un mot tendre, pas une caresse. C’est assez rare pour que cela m’inquiète. Que se passait-il donc de si grave ? Elle alluma la télévision et je sautai dans le fauteuil en rotin tandis qu’elle prenait place à son bureau. Sur l’écran, on voyait des immeubles s’effondrer, une épaisse fumée noire obscurcir le ciel, des gens courir dans tous les sens. Le téléphone retentit. Tétanisée par les images qu’elle regardait, Zaza se dirigea vers l’appareil comme un automate.
- Oui, dit-elle. J’ai entendu la nouvelle à la radio sur la route et je suis en train de regarder. C’est un spectacle hallucinant. Les deux tours gigantesques du World Trade Center n’existent tout simplement plus. Deux avions se sont encastrés à tour de rôle dans chacune d’elles.
Elle se tut quelques secondes.
- Il y aurait des milliers de personnes dans ces immeubles au moment de la catastrophe. Ce ne sont pas des accidents, il s’agit bel et bien d’attentats terro­ristes. Je ne sais pas si tu peux imaginer ce qui se passe là-bas. C’est hallucinant. On se croirait devant un film de science fiction ; tu sais, un de ces films catastrophes dont les Américains sont les spécia­listes, avec des effets spéciaux extraordinaires. Seu­lement là, pas besoin d’effets spéciaux, c’est la réalité, les journalistes n’ont qu’à tenir leur caméra et appuyer sur le bouton d’enregistrement.
Zaza garda le silence durant de longues minutes puis demanda d’une petite voix :
- Chérie, quand rentres-tu ?
Puis elle s’assit de nouveau et fixa l’écran qui continuait à diffuser ces images d’apocalypse. Pour la tirer de sa prostration, je commençai à « miauler » comme elle dit, de plus en plus fort puisqu’elle ne se décidait pas à bouger. Alors elle tourna la tête vers moi, me regarda comme si elle découvrait seulement ma présence, se leva, s’agenouilla et posa son front contre le mien.
Mamine rentra et, à son tour, se figea devant le téléviseur. Même le gamin se taisait.
- Quels que soient les reproches que l’on puisse faire au gouvernement américain sur sa politique et son comportement dans les différents conflits mondiaux, son peuple ne méritait pas une vengeance aussi criminelle, prononça Zaza d’une voix qu’altérait la consternation.
- Bien sûr, répondit Mamine, mais il ne faut jamais humilier des hommes ; or les Américains se sont souvent pris pour des justiciers et n’ont pas hésité à imposer l’embargo au-delà du raisonnable et réduit des populations à la misère.
- Certes, renchérit Zaza, mais voir ces dizaines de milliers de gens innocents périr dans de telles conditions, c’est…
Dans ces moments d’horreur indescriptible, en ces instants de folie meurtrière, je suis fière et soulagée de n’être point un être humain.
- Devant ce drame, déclarait un homme, nous sommes tous concernés, nous sommes tous améri­cains.
Ah non ! moi, je serais plutôt canadienne ! » 




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_