Des petits vieux très sympathiques

Ecrivain public est un merveilleux métier qui procure maintes satisfactions, comme l’article ci-dessous, paru ce jour dans l’Est Républicain :

 » Mémoires, mémoires !

Des petits vieux très sympathiques dans Emotion 20080902_2304034_1
Un atelier qui a fait ressurgir les petites histoires du passé.

Isabelle Chaumeau, en proposant son projet d’écriture dans le cadre des ateliers mémoire, a d’emblée trouvé un accueil favorable, voir enthousiaste, aussi bien de la part du directeur Daniel Gérardin que des animatrices, Claudine et Céline, de la résidence Saint-Charles.
Ainsi pendant plusieurs mois, à raison d’une séance hebdomadaire, 21 pensionnaires de l’établissement ont raconté leurs souvenirs sur une douzaine de thèmes tels que le mariage, la naissance, la guerre, les avancées sociales, le travail des femmes et, bien sûr, les recettes.
Isabelle Chalumeau, écrivain public à Ludres, munie de son dictaphone, a enregistré les entretiens avant de les réécrire pour les publier dans un recueil sous le titre « Souvenirs… souvenirs…»
Isabelle Chalumeau se souvient : « d’un accueil chaleureux dans une ambiance très conviviale. » Elle se dit « touchée, que malgré les différences et les soucis de chacun, les entretiens ont toujours eu lieu dans des conditions exceptionnelles de gaieté, les très rares anicroches ayant rapidement été balayées par les animatrices. »
Quant aux résidants, certains ne se faisaient pas prier de relater leurs souvenirs tandis que d’autres étaient plus réservés. Claudine et Céline ont alors su freiner les plus bavards et solliciter les plus timides.
Mme Berset a participé à tous les ateliers avec un vrai plaisir et explique : « Nous avons tous raconté nos petites histoires vécues : la cuisine, des anecdotes et des souvenirs d’enfance, bref la vie de l’ancien temps. C’était très sympathique, les souvenirs qu’on a cru oubliés ont refait surface. Je me suis souvenue du temps des vendanges, du labourage, de la fenaison avec la voiture de foin, ou encore de la recette de la « Michotte », espèce de grosse brioche à laquelle on intégrait les chons après avoir fait le saindoux avec la panne du cochon qu’on venait de tuer. Qu’est que c’était bon ! »
Le livre est en vente à l’accueil de la résidence Saint-Charles au prix de 12 euros. « 

Quand on a la chance de rencontrer des personnes ouvertes à toute innovation comme le sont Daniel Gérardin et ses animatrices, travailler devient un vrai bonheur !
Je fais un rêve : que d’autres directeurs de maisons de retraite suivent l’exemple…

2 Réponses à “Des petits vieux très sympathiques”


  • ayant moi même travaillé dans cet établissement nommé ci dessus! je connais les besoins de ces personnes âgées!!!j’ ai toujours pensé qu’ une structure d’ écoute était nécessaire dans ces lieux de  » repos » de fin de vie!!! dire pour ne pas mourir trop vite!!
    ceci s’ appelle aussi de l’ art thérapie Isa!! par la parole!!!mais la souffrance de l’ esprit, du corps et de l ‘âme en maison de retraite n’ est pas semble t il les préoccupations premières de notre président!!il aura toujours du monde autour de lui!!!
    il faudrait que notre gouvernement ouvre les yeux sur les demandes de ses gens en maison de retraite ou autres….. de faire ouvrir le coeur de ceux , celles qui se sentent parfois seule au monde!
    les AS et Inf ne peuvent faire ce travail!!!
    la psyché!!!!
    j’ en sais quelque chose!!!
    la porte de la notoriété est donc grande ouverte pour toi!!!
    la presse était là!! alors peux être n’ y a t il pas besoin de s’ appeler janes FONdA pour être célèbre!!

  • j’ai beaucoup aimé ton article sur la maison st charles. j’adore entendre les personnes âgées parlaient de leur passé. des moments de guerre, des moments aussi de bonheur. de plus elles nous transmettent le savoir. dommage que de nos jours plus personnes ne parlent. plus tard, je me demande ce que la génération de maintenant pourra dire aux petits enfants. car entre les jeux vidéos,l’ordinateur, même si c’est un outil formidable, car on apprends beaucoup, eux l’utilisent plus pour les jeux que pour la connaissance. la plupart des jeunes ne connaissent même pas les écrivains. les moments de guerre ils ne l’ont pas connu, mais s’intéressent-ils vraiment pour le savoir.
    moi en ce qui concerne j’ai de quoi alimenté la curiosité de ma petite fille, bien sûr si elle le désire un jour.
    j’ai tout prévu pour cela, classeurs avec photos des 2 familles, commentaires plus images de chaque ville de naissance. mon journal intime.

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_