Archive mensuelle de août 2008

CKC suite, adorable mais tyrannique !

Le Cavalier King Charles est un adorable petit chien. Mais, comme je l’écrivais dans le précédent article, il peut rapidement se transformer en tyran domestique si l’on n’y prend garde !… Notre petite Véga, dotée d’un solide tempérament, en est l’exemple !…

Elle a pris l’habitude, tous les soirs, de venir dans la salle de bain lorsque nous nous brossons les dents juste avant d’aller nous coucher. Elle campe alors son petit cul sur le carrelage et lorgne le dentifrice avec gourmandise… Une fois le brossage effectué, nous récoltons du doigt un peu du dentifrice que nous lui donnons à lécher. Elle s’en délecte !

Hier soir, alors que Monique et moi papotions dans la cuisine, Véga se mit soudain à aboyer en direction de la salle de bains. Je crus qu’elle réclamait un jouet qui aurait atterri sous le meuble. Mais non, il n’y avait rien. Véga cependant se remit à japper lorsque je quittai la salle de bain. Je compris alors la signification de ses protestations.
- Je pense qu’elle veut qu’on se lave les dents ! dis-je à Monique.
- Tu crois ? Non… c’est sûrement autre chose.
Pour en avoir le coeur net, je repartis à la salle de bain, la bête sur les talons. Lorsqu’elle me vit ouvrir le placard et sortir ma brosse à dents et le dentifrice, elle se mit sagement assise et patienta !…

Nous n’en croyions pas nos yeux ni nos oreilles ! C’était pourtant vrai, Véga venait de décider qu’il était grand temps de nous préparer pour la nuit !!!

CKC, un adorable petit chien

Le CKC, ou Cavalier King Charles, est un épagneul nain anglais qui pèse de 8 à 10 kg. Les spécialistes disent qu’il s’adapte à la vie de ses maîtres. Il peut ainsi devenir un chien de salon ou au contraire un chien tout terrain (un CTT), très vif et très sportif. Ajoutez à cela une cervelle bien développée et un regard très expressif. Certains disent que son principal et peut-être unique défaut est un manque de personnalité… Alors là, je peux vous dire que notre Véga a une très forte personnalité ! Elle deviendrait vite un véritable tyran domestique si je n’y prenais garde !… Elle et moi nous affrontons souvent du regard !… Elle sait d’ailleurs très bien faire la différence entre Monique et moi et se comporte différemment avec l’une et l’autre ! C’est une futée !!! Mais c’est une adorable petite chienne qui obéit très bien quand on se montre ferme. Tour à tour joueuse et câline, elle donne sans compter pour notre plus grand plaisir.

   ckc.jpg Le CKC existe en quatre variétés :
- noir et feu (noir et roux)
- blenheim (blanc et roux)
- ruby (roux)
- tricolore (noir, blanc et roux)
vgaaot2008008petit.jpg

     Il faut savoir qu’un CKC n’est pas fait pour vivre seul. Même s’il est tout à fait possible de le laisser seul à la maison pendant plusieurs heures sans qu’il fasse de bêtise, c’est avec ses maîtres qu’il se sent le mieux.
Ici, Monique m’a rejointe dans mon bureau. Eh bien, quelques secondes plus tard, Véga déboula dans la pièce et, telle une tornade rousse, grimpa sur les cartons entreposés devant le bureau et fit une belle démonstration d’amour à Monique.
Jamais Véga n’est seule dans une pièce (hormis dans le couloir, juste derrière la porte de notre chambre, pour la nuit). Aussi avons-nous disposé un panier dans chaque pièce. Ainsi navigue-t-elle de panier en panier au grès de nos déplacements, non sans soupirer d’agacement quand nous ne parvenons pas à nous poser définitivement dans une pièce !
Son plus grand plaisir est de me suivre dans mon bureau où elle a un panier (sous le bureau) pour une longue sieste avec pour seul bruit perturbateur le cliquetis du clavier !…
Lorsqu’il s’est agi de trouver un nom qui commence par V (parce que c’était l’année des V), nous avons opté pour Véga qui est le nom d’un poète espagnol, dans la continuité de Lorca, notre labrador qui venait de mourir. Mais, comme chacun sait, Véga est aussi une constellation… Or notre Véga est davantage star que poète !…

Pour plus de photos : Pas de droits sur l'album 62378

 

L’amour en cage

Je découvris cette fleur il y a dix ans, dans le jardin de Monique dont je venais de faire la connaissance. L’amour en cage, nom populaire de l’alkékenge, m’avait inspiré ce poème :

fleursaot2008003petit.jpg

 L’AMOUR EN CAGE

Au milieu d’un trottoir, un animal étrange
Gisait, poitrine ouverte en offrande à la mort ;
Une femme passant cueillit le faible corps
Et le mit dans sa poche à côté d’une orange.

Une boîte en carton sur le bord du chevet
Emprisonna la bête et son coeur et son âme
Malgré le regard blême, expression du blâme,
De la face lunaire à celle qui rêvait.

Le pauvre être guérit grâce à son infirmière
Et cognant aux parois du cube ficelé
Voulut faire savoir son désir de parler,
Non plus dans son cachot, mais en pleine lumière.

Sa geôlière pourtant eut peur de son départ
Et le retint de force au fond de sa cellule ;
Privé de liberté par crainte ridicule,
Il se laissa mourir jusqu’au matin blafard.

(Extrait du recueil Hallucinations)

 Trois autres photos de cette fleur étrange sont dans l’album « Les fleurs de notre jardin 2008″ de l’onglet « Photos » de ce blog. Les photos ont, bien sûr, été prises par Monique.

Diaporamas, tantras, chaînes, hoax, pubs, etc.

Comme tout internaute, je reçois chaque jour quantité de mails contenant des diaporamas, des tantras, des chaînes, des hoax, des pubs, des blagues, des vidéos, des annonces de gains, des propositions d’héberger une fortune d’une princesse africaine, etc., etc.
Selon ma charge de travail, je stocke ces mails en attente de temps. Cela peut durer plusieurs jours comme plusieurs semaines voire davantage… En juillet, mois particulièrement chargé en boulot, j’en ai ainsi cumulé une bonne cinquantaine !…
En règle générale, je regarde les diaporamas avec plaisir, les tantras également en faisant abstraction des textes qui reviennent toujours au même et qui finissent par lasser avec leur ton bien-pensant et moralisateur, je lis les chaînes en diagonal, je n’identifie les canulars qu’une fois avertie, j’apprécie plus ou moins les blagues qui circulent, idem pour les vidéos. Quant aux annonces de gains faramineux et autres demandes de réceptionner sur mon compte la fortune d’une princesse aux abois, je ne lis que la première phrase et les envoie sans remords à la poubelle. Idem pour les pubs.
Certains de mes amis et connaissances m’abreuvent de mails de ce genre pratiquement quotidiennement en plus de ceux qui arrivent de personnes inconnues et par large diffusion automatique. Selon mon humeur, je les transfère ou non à mes autres amis et connaissances, en évitant ceux qui m’ont demandé de les épargner. Selon mon état d’esprit, les chaînes me font rire ou m’agacent par l’énormité des prédictions. Un accès de superstition m’incite parfois à faire suivre… on ne sait jamais !… Parfois je refuse de me laisser « avoir » par ces « conneries » et envoie le mail d’un clic rageur directement dans la poubelle. Parfois je ris à l’ingéniosité des créateurs qui rivalisent d’imagination dans leurs menaces et leurs bienfaits.
Car il faut bien avouer que depuis que je reçois ces mails, je n’ai été ni bénie des dieux ni envoyée en enfer ! Le dernier en date m’annonçait treize ans de malchance si je ne transférais pas le mail ! Treize ans !!! Le faire suivre à un seul correspondant annulait cette malédiction et me donnait même une minute de chance ! Waouah ! il s’agit d’être vigilant pour ne pas la rater !!! Pour que la malédiction se transforme en bénédiction éternelle, il faut quand même arroser près de quarante correspondants !… Il y a une certaine injustice dans la répartition des bonus et malus ! En même temps, avec une liste de diffusion bien fournie, on ne se donne aucun mal pour accéder au bien-être à vie. Cela fait réfléchir, sans blague ! Cela dit, ce mail n’était pas le pire… d’autres ne se contentent pas de prédire la malchance, ils décrivent les maux qui vont tomber sur le malheureux internaute qui aurait l’outrecuidance de « benner » ce mail : maladie, chômage, décès… On ne badine pas avec la superstition !!!
Bof… tout cela n’est pas bien grave… Ce qui m’a en revanche agacée fut la réception d’un SMS, sur mon téléphone portable, le jour de mon anniversaire, qui m’avertissait de l’envoi par un ami d’une carte d’anniversaire. Pour la recevoir, il me suffisait de répondre oui au sms. Cela me coûterait 3 euros + le coût du sms !!! Et il y a quelques jours, j’ai reçu un nouveau sms concernant une carte postale d’un soi-disant ami qui pense à moi sur son lieu de vacances !…
Alors là, y en a marre !!! Je ne veux pas qu’on pense à moi !!! Car si par mégarde on appuie sur la mauvaise touche, on est illico presto débité de 3 euros + le prix d’un sms ! Alors moi je veux bien recevoir des conneries tous les jours, mais quand même pas payer !!!
Mais j’y pense… j’ai joué ce soir au yams avec Monique et elle m’a battue à plates coutures… A tous les coups, c’est le début d’une malédiction ! Vite ! vite ! envoyez-moi un truc pour que je puisse me racheter !!!

Un poète nommé Cabot

J’ai reçu hier un mail d’un internaute blogger pour m’inviter à visiter son blog consacré à la poésie. Je résiste rarement à la découverte d’un nouveau poète, même si, souvent, je suis déçue par la médiocrité de la forme et la pauvreté du fond.
Cette fois, je fus comblée car la prosodie de Thierry Cabot, quinqua natif de Toulouse, est parfaite ! Ceux qui connaissent mon exigence et intransigeance sur les règles de la poésie classique apprécieront l’utilisation de cet adjectif dont je suis très avare. Quant au fond… eh bien… cela se passe de commentaire… Le poète Thierry Cabot n’est pas de ceux qui alignent les vers et les mots avec pour seul souci l’harmonie des sons. Les poèmes sont profonds et touchent chaque lecteur qui trouve dans les mots et les associations ce qu’il a toujours voulu dire. Il y a du lyrisme et même du divin chez ce Cabot… qui n’a pas l’air de l’être !
Pour découvrir la poésie de Thierry Cabot : http://www.p-o-s-i-e.over-blog.net 

Un petit tour à la basilique Saint Epvre à Nancy

Suite à un pacte passé avec le Bon Dieu lors de la création de ma TPE en 2004 d’assister à une messe lorsqu’Il m’aiderait à réaliser un bon chiffre d’affaire, j’étais hier à l’office de 18h30. La plupart du temps, j’y vais seule. Hier, j’ai choisi la basilique Saint Epvre et Monique m’accompagna pour faire des photos.

La basilique Saint Epvre à Nancy
Album : La basilique Saint Epvre à Nancy

45 images
Voir l'album

Une démocratie asphyxiée

Monsieur Pascal Bridey, magistrat, me fait l’honneur et l’amitié de solliciter une place dans mon blog pour publier le texte suivant . C’est avec grand plaisir que je lui offre cet espace, par avance convainue de l’intérêt qu’il suscitera auprès de mes lecteurs.

« En cette période d’été, alors que beaucoup de nos concitoyens ont pour première préoccupation la baisse du pouvoir d’achat ( sujet dont je ne minimise pas l’importance ), je pense qu’on ne doit pas passer sous silence comme le font les  médias , les graves dérives et atteintes aux droits de l’homme qui, progressivement et subrepticement mettent en cause l’avenir de notre démocratie .
Je vous recommande à cet égard la lecture d’un ouvrage édité par la Ligue des Droits de l’Homme et intitulé « Une démocratie asphyxiée ».
Cet ouvrage dresse un bilan accablant pour les droits de l’homme et les libertés fondamentales des premiers mois de la présidence de Nicolas SARKOZY : la rupture revendiquée est d’abord une rupture avec les droits de l’homme, malgré l’utilisation purement marketing qui en est faite par le nouveau pouvoir.
La Ligue des Droits de l’Homme alerte sur « l’asphyxie de la démocratie » que provoque le présidentialisme de Nicolas SARKOZY auquel ne résiste aucune institution : ni le gouvernement, ni le Parlement, ni la presse, ni la justice.
Elle met en garde contre la politique du « tout sécuritaire », servie par une escalade législative populiste et incohérente et une remise en cause sans précédent de l’état de droit et des principes fondamentaux de notre république.
Elle stigmatise la société du contrôle et de la surveillance qui tend à s’imposer, notamment à travers la multiplication et le croisement des fichiers sur les personnes et l’utilisation intempestive  et irraisonnée des systémes de vidéosurveillance.
Elle s’alarme d’un pouvoir qui prétend définir l’identité nationale en sélectionnant les immigrés , quitte à les soumettre à des tests ADN et en traquant les sans-papiers jusqu’à déclencher des drames humains épouvantables.
Elle s’inquiète de la fragmentation sociale et des atteintes à la cohésion nationale qu’entraînent  la réforme des contrats de travail, l’émiettement des 35 heures, l’opposition entre les catégories sociales et l’établissement délibéré et simpliste d’un clivage entre « une France du mérite » et une autre « de la glandouille ».
Enfin, elle critique l’exercice d’une diplomatie desinhibée et sans principes (Libye, Chine, Russie…) privilégiant « le buisness » au détriment des droits de l’homme et de la morale internationale, diplomatie qui tourne le dos au message d’universalité porté par tous les chefs d’État et de gouvernement de notre pays jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Nicolas SARKOZY.
Je vous recommande donc vivement  la lecture de ce petit livre dans la collection
« la Découverte » : une démocratie asphyxiée, l’état des droits de l’homme en France :édition  2008 .
Pascal BRIDEY » 

L’échec de la médaille…

A peine les J.O. ont-ils commencé que déjà les journalistes m’agacent !
En effet, j’apprenais ce matin à la radio l’échec de l’équipe masculine du relais quatre nages qui n’avait décroché QUE la médaille d’argent !!! Il faut arrêter de descendre ainsi les sportifs ! Car si les médailles de bronze et d’argent ne valent rien, alors il faut tout simplement les supprimer et exiger d’être premier ou rien. Alors seulement, au deuxième, on pourra lui reprocher son échec.
Je trouve que certains journalistes portent atteinte à l’esprit battant des sportifs qui risquent de baisser les bras si on minimise ainsi leurs exploits. Mais s’ils dénigrent ainsi médaillés d’argent et de bronze, que diront-ils si plus aucun Français ne monte sur le podium ?
Quant à Laure Manaudou, arrivée bonne dernière du 400 m nage libre, la moralité à tirer de son échec (ici le mot s’applique bel et bien !) est que le talent ne suffit pas et qu’il n’est rien sans travail ! Et je trouve cela plutôt réconfortant car le talent est un don divin alors que le travail est une faculté humaine. Or je trouve toujours juste que le travail soit récompensé.

Un beau week-end

Une fois n’est pas coutume, ce week-end fut, hormis le sacro-saint ménage hebdomadaire, consacré au farniente !
Cela commença samedi par une belle grasse matinée suivie de quelques heures de lecture dans le transat, seulement occupée à mollement tourner les pages d’un bon livre. Puis nous nous rendîmes Place Stanislas pour déguster, qui une gaufre, qui une glace.
Le dimanche fut pareillement consacré au repos, au jeu, à la TV !
Quel délice après une semaine de rude labeur !!!
Tandis que je bossais dur, Monique et Stefan - venu passer deux jours de vacances à la maison - partaient en balade dans les Vosges, à Gérardmer et Saint-Amé où se trouve un parc miniature.
Pour découvrir les photos de leur escapade, cliquez sur le lien ci-dessous.

Balade à Saint-Amé dans les Vosges
Album : Balade à Saint-Amé dans les Vosges

59 images
Voir l'album

Résultats du sondage du 11 juin 2008

Le 11 juin dernier, la question suivante était posée :
« Pensez-vous que le sport est trop présent sur les chaînes nationales de télévision ? ».
26 internautes ont voté.
13 « oui » soit 50%
  8 « cela dépend du sport » soit 31%
  5 « non » soit 19%
  0 « cela m’est égal » soit 0%
Ravie de constater que la question ne laissa pas indifférents mes visiteurs. Et que ceux qui ont répondu « non » et « cela dépend du sport », soit la moitié des votants, se réjouissent à la veille des Jeux Olympiques. Quant aux autres, ils n’ont plus qu’à prendre leur mal en patience, car du sport à la TV, il va y en avoir durant les quinze jours qui viennent !!!
Merci à tous ceux qui ont voté et continuez à voter, un nouveau sondage est en place !

Sarkozy à Pékin

C’est officiel, Nicolas Sarkozy ne rencontrera pas le dalaï lama. En revanche, il s’envole pour Pékin afin de répondre à une invitation officielle du gouvernement chinois au président de la République d’assister à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques.
Alors que la chancelière allemande et le Premier Ministre britannique rencontreront le chef spirituel tibétain, le Président de la République française préfère ménager la chèvre et le chou. A moins que sa dérobade ne soit la preuve d’une certaine couardise face à la future super puissance mondiale associée à un marché économique phénoménale dont l’Occident voudrait bien profiter.
Pour consoler Sa Sainteté, le président a dépêché son épouse pour assister à une cérémonie religieuse présidée par le dalaï lama le 22 août prochain… Franchement, quel rapport ? Monsieur Sarkozy nous prendrait-il pour des boeufs ? Après tout, après les veaux du grand Charles, pourquoi pas ?!…
Quoi qu’il en soit, au panier le costume de Zorro que Monsieur Sarkozy semblait vouloir revêtir à la veille et au lendemain des élections présidentielles, au diable les droits de l’homme ! Vive le bling bling des J.O. ! A nous les contrats juteux !
Enfin, quand je dis nous, je ne suis pas certaine que le Français lambda bénéficie au quotidien des retombées financières attendues…
Je sais que cela ne sert à rien, mais pour ma part, je boycotterai la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques.

La France boude Alexandre Soljenitsyne

L’écrivain russe, célèbre dissident interné au Goulag pendant huit ans, Prix Nobel de littérature en 1970 et expulsé en 1974, décédé le 3 août dernier, a été inhumé aujourd’hui à Moscou en présence d’une foule très dense d’ officiels et anonymes.
De France cependant, seuls un député de Vendée et Philippe de Villiers, Président du Conseil général de Vendée, étaient présents aux funérailles du grand homme de plume. Aucun membre du gouvernement ne représentait notre pays.
En sera-t-il de même à Pékin dans deux jours pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques ? J’en doute. La France, pays de culture de référence pour la Russie des siècles passés, a décidément bien changé…

Un Roumain sur un parking…

Comme tous les mardis après-midi depuis plus de six mois, je garai ma voiture sur un grand parking aérien du Centre-Ville pour me rendre chez un client. Je ne prends pas toujours un ticket, préférant risquer un PV qui me coûte moins cher, mais aujourd’hui, prise d’un pressentiment, je me dirigeai vers l’horodateur pour y glisser deux euros. Un homme d’âge mûr, apparemment d’origine roumaine, vint à ma rencontre. Le plus souvent, je donne une petite pièce à ces malheureux, même si, comme le prétendent certains, ils sont plus riches que moi… Parfois, sans que je sache pourquoi, je ne donne rien, en pestant contre la cherté de la vie en général et celle du parking en particulier.
Aujourd’hui, avisant l’homme qui tendait la main, je cherchais une pièce dans mon porte-monnaie lorsque surgit à mes côtés un colosse qui apostropha le Roumain qui patientait en silence.
Surprise par l’agressivité de l’homme - presque deux mètres pour au moins cent trente kilos de muscles, cheveux ras et tatouages sur les biceps – j’allais donner sa pièce au Roumain lorsque je le vis reculer prudemment sous les injures du géant qui le qualifiait de « parasite comme les Bougnoules et les Blacks » (sic).
Voyant mon geste, il continua à brailler que c’était une honte d’intimider ainsi les femmes. Comme je demeurais coite, il me proposa de m’accompagner au commissariat le plus proche pour porter plainte ! Je n’en croyais pas mes oreilles et commençai à protester en prenant la défense du Roumain qui ne m’avait fait absolument aucun mal.
Mais l’énergumène ne l’entendait pas ainsi et tourna sa colère vers moi ! Il m’accusa, en termes choisis que je ne reproduirai pas ici, d’entretenir la vermine (sic) ! Le Roumain avait disparu ; la peur me vint de ce Français au regard meurtrier. Je préférai me taire et reculai prudemment, laissant mon interlocuteur à sa haine raciale, son verbe haut et ses idées courtes.
Le cœur battant la chamade, je poursuivis mon chemin. A un croisement de rues, un jeune garçon famélique fonça droit sur moi, la main tendue. Portais-je gravé sur le front le mot « nantie » ? Prise de panique, je péchai mon téléphone portable dans ma poche et simulai un appel pour me soustraire au risque d’une nouvelle altercation avec un éventuel nouveau concitoyen trop bien intentionné… Je fis un geste désolé envers le jeune garçon, âgé tout au plus d’une vingtaine d’années, qui m’adressa en retour un sourire triste avant de s’éloigner.
Un peu plus tard, installée devant l’ordinateur de mon client, je ressentis la honte d’avoir cédé à la peur et privé ce gamin d’une pièce. Car même s’il est possible qu’il boive ou se drogue avec l’argent glané, je me dis que peut-être il s’achète tout simplement de quoi manger…

Eau, son et lumières au château de Lunéville

Dans la cour du château de Lunéville (54) a lieu chaque vendredi et samedi jusqu’au 30 septembre 2008 un spectacle gratuit mêlant la magie de l’eau à celle de la musique et des lumières. Féerie harmonieuse qui transporte le spectateur au coeur de ce fameux siècle des Lumières, dans le « Versailles lorrain » reconstruit après l’incendie qui ravagea la partie sud-est du château dans la nuit du 2 au 3 janvier 2003.
Après l’éblouissement de l’eau qui a jailli en gerbes pendant trente minutes, une importante rigole s’est formée dans la cour. L’eau ruisselle en direction des égoûts. Les badauds, enchantés par le spectacle, l’enjambent avec insouciance… Pardon aux peuples à genoux qui cheminent sous un soleil de plomb afin d’aller puiser un seul et unique seau d’eau pour abreuver une famille entière, préparer la nourriture et assurer un semblant d’hygiène…

Pour voir l’album de photos de ce spectacle :
Pas de droits sur l'album 58458




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_