Un cousin épatant

lagneymai2008005.jpg 

Christian, mon cousin par alliance, est tétraplégique depuis deux ans et demi, précisément depuis le 1er janvier 2006. Alors qu’ils rentraient chez eux après avoir fêté la Saint Sylvestre en famille, un sanglier croisa leur chemin, une route qu’ils connaissaient par cœur. Sa femme, qui conduisait car elle ne boit jamais une goutte d’alcool, braqua à droite en direction d’un champ pour éviter le choc frontal avec l’animal. Malheureusement, entre la route et le champ se trouvait à cet endroit un fossé. La voiture piqua du nez et se retourna. Le cousin comprit tout de suite que c’était grave…
Après six mois à l’hôpital, le voilà dans un centre de rééducation. Le pauvre n’eut pas de chance : il souffrit d’un staphylocoque doré puis d’escarres gravissimes qui freinèrent sa rééducation. Puis sa femme le quitta, des soucis financiers s’enchaînèrent… Bref, la scoumoune la plus complète ! Et malgré tout, il garde le sourire, au moins en notre présence, toujours heureux de nous voir, toujours indulgent lorsque nous tardons à lui rendre visite, toujours à l’écoute de nos préoccupations, toujours content de recevoir une carte postale de nos lieux de vacances. Aucune amertume, aucune méchanceté, aucune agressivité ne sont venues modifier son caractère.
Je connaissais assez peu ce cousin par alliance bâti comme un géant, mais j’appréciais déjà sa personnalité et sa philosophie de vie qui me réconciliaient avec un type d’hommes dont le physique me fait peur !…
Et voilà qu’il peut rentrer chez lui pour quelques jours. Pour l’occasion, deux de ses enfants ont fait le voyage de Vendée en Lorraine. Son auxiliaire de vie, dont il nous avait un peu parlé lors de notre dernière visite au Centre de Réadaptation, serait également là. Il nous invita donc à venir déjeuner !… Cela faisait de très longs mois que nous ne l’avions pas vu autrement que couché dans un lit ; nous ne pouvons lui rendre visite qu’après 17h00, quand il est recouché après plusieurs heures de rééducation et balades autonomes en fauteuil électrique.
Alors il était heureux, le cousin, de nous accueillir chez lui ! Nous n’y avions pas mis les pieds depuis l’accident…  Les jeunes s’activaient autour du barbecue et de la table sur la terrasse ; Martine, l’auxiliaire de vie, œuvrait en cuisine. Christian, en vrai maître de maison, nous accompagna dans le jardin sur quelques mètres.
Cet après-midi en famille, chez lui, fut une bouffée de bonheur. Il plaisantait, il riait même, se débrouillait tout seul pour déambuler et manger à table avec nous. Martine, sans cesse attentive à ses besoins, semblait avoir trouvé la juste mesure entre l’aide nécessaire pour progresser et l’assistanat dégradant et destructeur. De notre génération, elle n’est pas étrangère aux propos du cousin sur ses souvenirs de jeunesse, des chansons d’autrefois, des évènements divers, etc. Souriante, sympathique, dévouée, un brin espiègle, elle semble avoir su nouer des liens complices, indispensables pour une bonne entente entre handicapé et auxiliaire de vie.
Merci mon cousin, pour cet après-midi très agréable. Ton rire, tes plaisanteries et tes regards moqueurs nous faisaient presque oublier ton handicap. Comme tu le dis si bien, la différence entre un handicapé et un non-handicapé est que le handicapé vient avec son siège quand on l’invite ! Voilà l’humour décapant du cousin Christian qui a décidé que devenir tétraplégique n’est pas la fin du monde. Une belle leçon de courage et de relativité !… (pour d’autres photos, cliquer sur l’onglet « photos » dans la barre d’outils du blog)

 

10 Réponses à “Un cousin épatant”


  • bravo pour cette leçon d’ audace de courage! de retrouvailles!
    cela me donnerais envie de reprendre contact avec certains cousin qui n’ habitent pas ici!
    pourquoi pas!
    lorsque l’ on me voit l’ on me dit toujours tu a le sourire on ne dirait pas que tu souffre de ta maladie!
    comme dit simone patience:
    je sais que je dois attendre encore un peu pour mon admission à la caisse de retraite des fonctionnaires! le 16 je saurais !! après l’ attente je pourrais me fixer d’ autres objectifs reprendre un mis temps ici ou ailleurs! gagner en autonomie!!!
    merci de cette leçon de vie dans le pire des cas tout redevient possible!
    gardons espoirs en lisant  » un cousin épatant!!!
    tu donne le sourire rien qu’ en lisant ton blog!!
    je lirais la suite!
    par contre tous ces gens semblent être entouré d’ un femme ou d’ aide , ou de couple comme vous!
    la différence se situe là avec ma vie!!
    continue!!! sur ta route!!!!! merci isa!! laure

  • Joelle di SANGRO

    Cà, c’est une tranche de vie…où « comment voir son destin basculer en une seconde »…Et celà fait froid dans le dos…Mais derrière celà, il y a la personnalité d’un homme hors du commun,qui sait cacher sa souffrance pour écouter celle des autres et faire prenve d’ un humour salvateur.Qui peut dire se qui se cache derrière l’humour? En tout état de cause, l’adage qui affirme que : »Ce qui ne nous tue pas nous grandit » trouve ici toute sa signification.
    Joëlle di SANGRO

  • C’est vrai que mon cousin est formidable. C’est un plaisir de le voir, toujours de bonne humeur et toujours attentionné pour les autres. Si tu lis ces lignes, bisous « grand » et merci pour la leçon de courage.
    Monique

  • Epatant, oui Isa!Il est remarquable , votre cousin.On ne peut être qu’en admiration devant tant de courage.

  • TOUT D’ABORD MERCI ISA D’AVOIR AUTANT DE TALENT POUR IMAGER UNE JOURNEE PASSEE TOUS ENSEMBLES; SUR QUE POUR MOI VOS PRESENCES M’APPORTENT BEAUCOUP ET VOS REGARDS ME FONT OUBLIER MON HANDICAP; MERCI EGALEMENT A TOUS VOS TEMOIGNAGES QUI ME RENFORCE DANS MON ENVIE DE FAIRE DU QUOTIDIEN UNE VIE ENSOLEILLEE AFIN DE NE PAS SOMBRER DANS L’OBSCURITE; MERCI AUSSI A MA NOUVELLE COMPLICE QUI PREND BIEN SOIN DE MA PETITE PERSONNE AVEC PASSION ET MES MERVEILLEUX ENFANTS MALGRES L’ELOIGNEMENT SONT PRESENTS COMME ILS LE PEUVENT ASSIDUMENT;LA FAMILLE AVEC DES SOEURS COMPLICES.
    VOICI EN QUELQUES MOTS LES INGREDIENTS QUI FONT QUE LE SOURIRE EST DE MISE DANS UNE VIE PAS TROP GRISE; A TOUTES ET A TOUS GROSSES BISES!!!

  • Un grand BRAVO et beaucoup de courage à votre cousin et MERCI à vous de le mettre à l’honneur d’une si belle manière. J’aime beaucoup votre blog très intéressant et varié et les photos sont superbes ! Continuez ! pour une fois qu’un blog me plaît, dans cet océan de nullités que représentent la blogosphère sur la Toile.

  • Bonjour,

    je me permets de déposer un petit message a ton intation

    Je suis handicapé en fauteuil roulant j’ai une sclérose en plaques et je vie avec un défibrillateur, J4ai 59ans je suis en fauteuil roulant depuis 4 ans

    La vie n’est pas facile mais la vie est belle j’ai d’ailleurs écrit un livre qui est en comité de lecture j’attends pour être imprimé.

    J’habite dans la vienne
    J’ai eu ton contact part ta cousine Isabelle Chalumeau

    pour me contacter: Email Jean-Jacques.BADIE@wanadoo.fr
    Blog:
    http://jjb86.unblog.fr
    Bon courage

  • J’ai laissé un message je ne le voie pas
    jjb86

  • Comme dirait Grand Corps Malade, les handicapés ont un sixième sens : « l’envie de vivre ». Ca doit être vrai puisque je ne connais pas de personnes handicapées qui n’aît pas le sourire et rire pour sentinelle protectrice.

    Pour ma part, je ne vois pas mon handicap, il n’existe pas. D’ailleurs, je me considère comme aussi handicapé que n’importe quel valide.

  • Bonjour,

    Je souhaite bon courage à ce cousin qui se bat bien pour vivre heureux. Je connais bien la situation, moi aussi j’ai perdu le contrôle du véhicule que je conduisais lors de notre voyage de noces et mon mari est en rééducation pour tétraplégie aussi. Il se bat beaucoup, montre une force de vie incroyable et me donne le courage de me battre à ses côtés.

    J’ai une question importante : vous parlez d’heures de rééducation. Combien d’heures de rééducation par jour votre cousin effectue-t-il? Je m’inquiète car mon mari, qui est à Garches, centre soit-disant réputé, n’a qu’une heure de kiné par jour, et encore, presque chaque semaine une des heures est supprimée ! Pourtant mon mari n’est pas fatigué et il a suffisamment de forces pour travailler plus.

    Merci de m’envoyer un petit mail pour répondre à cette question.

    Juliane

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Corsica All Stars [CAS]
| c2fo
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_